Mars' attack

Appareils et avancées technologiques, smartphones, tablettes, réalité virtuelle, objets connectés et discussions métaphysiques.
Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Re: Mars' attack

Message par SamuraiEdge » 31 Mai 2007, 10:06

Et hop ! Opération exhumation de vieux sujet ! :D

Début avril s'était tenue une réunion de travail afin de discuter de la première mission de l'ESA inscrite dans le cadre d'Aurora, l'ambitieux programme scientifique à long terme de l'ESA. Un large consensus s'est fait autour de la poursuite de l'exploration de la planète Mars (mission ExoMars) et il a été décidé de franchir une étape supplémentaire en faisant atterrir sur la planète rouge un rover. L'objectif visé est de mener une étude détaillée de l'environnement martien et rechercher des traces de vie éteinte ou présente.

Or, selon le site flashespace :
Le 21 mai, nous vous annoncions que l'Agence spatiale européenne devait statuer, courant juin, sur le projet ExoMars. Nous sommes en mesure de vous dévoiler que l'ESA va recommander la version 'lourde' de la mission aux Etats contributeurs du projet mais, cela nécessitera une rallonge financière.

Cette proposition devrait ravir les scientifiques. Elle propose d'embarquer sur le rover les 16,5 kg du Pasteur Payload Package et les 30 kg du Paquet Geophysique, tel que prévu initialement. En l'état, ces 2 suites d'instruments devraient être à même de répondre aux objectifs de la mission. A savoir, recherche de vie éteinte, de vie présente et danger pour l'homme. La suite Pasteur Payload Package sera consacrée à la problématique de la vie et le Paquet géophysique aux études environnementales et géophysiques du site d'atterrissage.

Le lancement de la mission est prévu en 2013. Après une trajectoire directe de 9 mois, le carrier (module interplanétaire) est placé sur une orbite de 4 jours de période. La séparation du module de descente se fera depuis cette position ce qui libère la mission de la nécessité d'arriver après la saison des tempêtes de poussières, le satellite pouvant attendre en sécurité que les conditions atmosphériques et au sol soient favorables avant de libérer le module de descente. Cela permet également de réduire l'ellipse d'incertitude à l'atterrissage, ce qui augmente la probabilité de pouvoir atteindre le site minéralogique adéquat et de réaliser les objectifs de la mission.

Principales recommandations

- Lancement en 2013 ;
- Ariane 5 ou un lanceur russe Proton ;
- Abandon de l'option Soyouz tirée depuis Kourou en raison de la faible capacité d'emport du lanceur ;
- Trajectoire directe de 9 mois ;
- la bande de latitudes retenue pour les sites d'atterrissage s'étend de 10º S à 30º N (peut-être 35º N à confirmer par des études industrielles en cours) ;
- Pas de module orbital, utilisation d'un carrier et d'un gros module de descente ;
- Configuration Vented airbag ;
- Un rover de 205 kg ;
- 2 charges utiles, les 16,5 kg du Pasteur Payload Package et les 30 kg du Paquet Geophysique ;
- Un foret capable de pénétrer le sous-sol de la surface sur une profondeur de 0,05 à 2 m ;
- Le relais de données sera fourni par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (NASA).
http://www.flashespace.com/html/mai07/30a_05.htm

L'Europe se lance donc elle aussi à la conquête de la planète rouge, et ça c'est bien ! :)
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Répondre