iTunes

Appareils et avancées technologiques, smartphones, tablettes, réalité virtuelle, objets connectés et discussions métaphysiques.
Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 14 Sep 2005, 20:49

Voilà, comme quoi j'ai parfois une putain d'intuition:
Une visite du forum Apple vous fera vite comprendre que l’iTunes 5 est à éviter pour le moment. Si certains qualifient la version 5 de «foutoir» (c’est pas moi c’est elle), c’est parce qu’il semblerait qu’elle soit entachée d’un bug assez virulent. Cette rage, seulement présente sur certains ordinateurs, provoquerait un plantage de la machine lors de l’installation du logiciel. Sur d’autres le chouchou d'Apple refuserait de transférer des fichiers musicaux sur l’iPod ou pire (dommage pour ceux qui viennent d’acheter le nouveau Nano), il pourrait effacer vos playlists et même contaminer d’autres programmes. C’est le cas notamment de QuickTime qui ne démarre plus dans certains cas. Pour couronner le tout, les crocs laissent des traces car même après avoir désinstallé la bête, les fichiers polluant continueraient d’être présent, empêchant toute réinstallation de versions antérieures de l’iTunes, voir même de QuickTime.

Le célèbre logiciel d’Apple qui sert de vitrine pour son site de musique en ligne devrait être corrigé d’ici la fin de la semaine. Apple qui a reconnu l’existence du bug, n’a pas néanmoins précisé sa cause exacte, fusse-t-il qu’il n’y en ait qu’une seule vu la variété des divers dommages. A noter aussi que beaucoup de machines n’ont absolument pas souffert de cette nouvelle version. Il vaut mieux prévenir que guérir, donc attendez un peu avant la télécharger ou entrez à vos risques et périls.
Source : Présence PC

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 14 Sep 2005, 23:00

A ben moi ça marche ... bien... no problemo. L'avantage de l'utiliser sur Mac?
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 05 Mai 2006, 14:08

Et bien... voilà. Après un début en grande joie (le lancement de ce sujet), des évolutions qui l'ont fait découvrir, la démocratisation du logiciel, puis les premiers doutes, les soupçons, les problèmes, les mises à jours pas toujours utiles, j'ai désinstallé iTunes après plus de 2 ans d'utilisation. :/

Il faut dire que le logiciel d'Apple est devenu depuis une véritable usine à gaz. D'abord simple, ergonomique au début, et très fonctionnel, on est passé à un vrai poids-lourd qui s'ancre dans la machine, ramène ses copains (Quicktime, Apple Music Store, iPod), récupère et envoie des infos, et bouffe de la mémoire. Alors on peut l'excuser pour les possesseurs de Mac pour lesquels iTunes est un peu incontournables, mais sous Windows c'est de l'exagération.

Un petit exemple : à chaque démarrage vous avez le processus "iPodService.exe" qui se charge (un rapide CTRL+ALT+SUPPR vous le montrera dans la liste des processus) et qui consomme donc plus d'1mo de mémoire. Ce processus sert "à télécharger de la musique sur un iPod". Super, j'ignore si tous les possesseurs d'iTunes sous Windows ont un iPod, mais c'est pas mon cas. Or, il est impossible d'empêcher ce processus de se charger, même s'il est totalement inutile. <_<

Seule solution : désinstaller iTunes. Ok. Il faut dire qu'entre temps, le Windows Media Player, même s'il est moins intuitif, finit par se faire apprivoiser. D'autres lecteurs font leur apparition et finalement, ils se ressemblent tous. iTunes ne devenant pas indispensable (et surtout de plus en plus agaçant), le changement peut avoir du bon. Et pourtant en regardant plus haut j'avais dit que je ne passerais pas à iTunes 5 déjà; comme quoi les vieilles habitudes, ça reste...

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 26 Oct 2006, 15:46

Et PAN ! Dans l'iPod:
Le Monde a écrit :Ca y est, c'est fait. Comme il l'avait annoncé il y a plusieurs mois, Jon Lech Johansen, plus connu sous le pseudonyme de "DVD Jon", et déjà célèbre pour avoir mis à mal la protection anti-copie des DVD du commerce, vient de livrer à la presse son nouvel exploit : contourner les protections interdisant le portage des morceaux de musique achetés sur iTunes, le magasin en ligne d'Apple, vers des baladeurs autres que l'iPod.

C'est donc un quasi-monopole instauré et entretenu par la firme de Cupertino qui tombe, cinq ans après le lancement de l'iPod et de sa plateforme exclusive de vente de musique en ligne iTunes Music Store. Dans un futur proche, DVD Jon entend commercialiser sous licence les outils permettant, d'une part, de rendre tous les baladeurs compatibles avec la norme de protection d'Apple "DRM Fairplay", et, d'autre part, de permettre la lecture sur iPod de contenus issus d'autres services de vente en ligne, sans en enlever les protections contre la copie si elles existent : c'est donc une double passerelle que permettront ces outils, en ouvrant d'autres baladeurs à la plateforme d'iTunes et en permettant de charger sur un iPod d'autres contenus que ceux de la boutique d'Apple. La concurrence est bien évidemment aux aguets car le couple gagnant iPod-iTunes a permis à Apple d'augmenter considérablement ses revenus ces cinq dernières années : actuellement aux Etats-Unis, près de 90 % de la musique achetée en ligne l'est sur la plateforme de la firme à la pomme et l'iPod détiendrait presque 60 % du marché des baladeurs.

COMMERCIALISATION EN VUE
Le Norvégien de 22 ans, qui habite à San Francisco, lancera la commercialisation des deux outils au travers de DoubleTwist Ventures, la société qui l'emploie, comme l'a confirmé Monique Farantzos, directrice et manager de l'entreprise basée à Redwood Shores. "Ce que nous avons fait était à l'origine un 'reverse engineering' (rétro-ingénierie) de FairPlay. Cela va permettre à d'autres sociétés d'offrir du contenu pour l'iPod", a t-elle précisé.

DVD Jon n'en est pas à son coup d'essai : son fait d'arme le plus connu est sans doute d'avoir cassé à l'âge de 15 ans la protection "CSS" (Content Scrambling System) des DVD afin de les lire et de les copier librement sur les plateformes Linux et plus généralement sur tout système d'exploitation (DeCSS). Mais il s'est également attaqué – avec succès – aux protections contre la copie utilisées par Apple (QTFairUse, FairPlay), à la protection NSC du lecteur Windows Media, au cryptage de l'Airport Express (JustePort), au catalogue protégé d'iTunes (PyMusique) ou encore au lecteur vidéo en ligne du site Google Vidéo (GVV, Google Video Viewer).

Dans son collimateur, la protection des DVD haute définition (DeAACS) : "Je trouve anormal que l'industrie cinématographique restreigne les choix du consommateur en l'obligeant à voir un film sur tel type de machine plutôt que sur tel autre. C'est la raison pour laquelle je veux casser la protection AACS (Advanced Access Content System) du Blu-Ray et du HD-DVD, même si pour l'heure je n'ai pas commencé à y travailler - les lecteurs sont encore trop chers pour que je m'en procure un", a-t-il déclaré en septembre.

BRISER LES MONOPOLES

Le credo de DVD Jon est donc l'interopérabilité : dans un univers où chaque acteur du marché essaie de retenir le consommateur par diverses techniques l'obligeant à utiliser ses produits en exclusivité, le jeune pirate tente de briser ces monopoles. La technique qu'il utilise le plus couramment est le "reverse engineering" ou "rétro-ingénierie", une technique partant du produit fini et remontant progressivement toutes les méthodes de sa conception afin d'atteindre sa source pour l'analyser. Mais compte tenu du "Digital Millenium Copyright Act" qui interdit le contournement des mesures de protection aux Etats-Unis, à l'image d'une loi DADVSI en France, DVD Jon effectue plutôt un travail de recherche et d'études dont le contenu est diffusé, en s'appuyant sur le premier amendement de la Constitution américaine, qui protège la liberté d'expression. L'industrie du DVD fourbit ses armes et Apple ronge son frein.
Chapeau DVD Jon. :jap:

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 26 Oct 2006, 16:23

Mouai.. Enfin pourquoi pas, les monopoles ne sont jamais bons.

M'enfin qu'il le casse, ok. A la limite je ne sais même pas si c'est légal, de 1. Et le fait de revendre sa solution, c'est dommage : il pourrait la mettre à disposition librement, ça lui garantirait un succès plus important...

Mg, qui attend son iPod.. :D
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Répondre