Le CPE

Forum pour parler de tout.
Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 29 Mars 2006, 13:18

Examen en septembre? je suis preneur. Mais pour d'autres raisons...

Penses donc aux étudiants français partis en ERASMUS, ils seraient les seuls diplomés en Juin, grosso modo..
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 29 Mars 2006, 14:08

Avis des medias étrangers
(triés... je vous l'accorde)

Avatar de l’utilisateur
squarun
shooting star
Messages : 425
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Localisation : Quiberon
Contact :

Message par squarun » 29 Mars 2006, 14:26

SamuraiEdge a écrit :Ce ne serait pas la SNCF, la RATP et les aiguilleurs du ciel, je dirais pas. Effectivement, le coup des enfants, solidarité, tout ça, pourquoi pas... Mais bon, les employés (planqués) de ces entreprises sont connus pour se mettrent en grève pour un oui ou pour un non (genre : la SNCF qui fait grève dans l'éventualité d'une possibilité qu'une mesure soit prise...) et surtout pour un non, d'ailleurs. Donc, bon, je veux bien être gentil mais faut pas dépasser les bornes des limites, comme dirait l'autre... :p
Tu n'as pas l'impression de caricaturer un peu là quand même? Nan parcequ'ils ne sont pas tous planqués, syndiqués et prêt à se mettre en grève pour un oui ou pour un non. Ni même la majorité d'ailleurs.
A moins que les coiffeurs ne soit tous gais peut-être....
Aiguiser votre sens critique!
berenian.cjb.net

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 29 Mars 2006, 16:12

squarun a écrit :
SamuraiEdge a écrit :Ce ne serait pas la SNCF, la RATP et les aiguilleurs du ciel, je dirais pas. Effectivement, le coup des enfants, solidarité, tout ça, pourquoi pas... Mais bon, les employés (planqués) de ces entreprises sont connus pour se mettrent en grève pour un oui ou pour un non (genre : la SNCF qui fait grève dans l'éventualité d'une possibilité qu'une mesure soit prise...) et surtout pour un non, d'ailleurs. Donc, bon, je veux bien être gentil mais faut pas dépasser les bornes des limites, comme dirait l'autre... :p
Tu n'as pas l'impression de caricaturer un peu là quand même? Nan parcequ'ils ne sont pas tous planqués, syndiqués et prêt à se mettre en grève pour un oui ou pour un non. Ni même la majorité d'ailleurs.
A moins que les coiffeurs ne soit tous gais peut-être....
Tiens, je pourrais rajouter que la remarque me vexe au plus haut, ayant 3.. membres de ma famille proche dans l'Education Nationale. Et qui oui, font quelques fois grève. Mais tout en étant conscience de leur situation privilégiée, ne font que défendre des acquis. Et non pas "pour un oui ou pour un non".. Donc voilà, je vois pas pourquoi ils n'auraient pas le droit de grève non plus, sous prétexte qu'ils sont fonctionnaires..
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 29 Mars 2006, 16:51

Alors alors... Ce n'est pas le débat mais bon, je réponds quand même...

Squarun, je ne caricature pas, je provoque peut être mais c'est calculé et surtout fondé... Je connais pas mal de gens qui travaillent à la SNCF et dans l'éducation. Or, il est vrai que dans la plupart des cas, le nombre de grévistes est ridiculement bas, de l'ordre de moins de 10%. C'est cette minorité "agissante" que je met en cause. Et n'essayez pas de me faire croire que ceux-ci ne se mettent pas en grève tous les quatre matins (en tout cas plus que tous les autres) et pour des raisons bien souvent discutables, ce n'est tout simplement pas vrai.

Or, le problème, c'est que cette minorité "force" parfois les autres personnels de ces institutions à faire grève. Menaces, blocages des véhicules, des lieux ou des outils de travail, pressions psychologique etc... Tout ceci est connu, notamment à la SNCF. En clair, 5 ou 10% de cégetistes purs et durs suffisent pour mettre la SNCF "en grève". Alors oui, j'aurais pu mettre "certains employés de ces entreprises". Effectivement, mea culpa. Dorénavant je ferais plus attention aux petites susceptibilités de chacun... :p

Cela étant dit, vous n'allez quand même pas essayer de me faire pleurer sur le sort de gens qui sont à la retraite à moins de 55 ans, qui touchent des salaires plutôt élevés et bénéficient d'avantages en nature plus que confortables et qui, en plus, pleurent régulièrement la bouche pleine...
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 29 Mars 2006, 17:01

Putain le Conseil Constitutionnel les gars, le Conseil Constitutionnel...;)

Et ma pancarte à la con du jour :
Je vote en 2007
Slogan lu sur des pancartes autour du cou de certains jeunes. Comme j'avais pas compris (:P) la légende expliquait que c'était une sorte de menace pour les prochaines élections. Et là je me dis "menace envers qui?"...

- Chirac? il a essuyé tellement de merdes et il a toujours été réélu, alors ça me ferait doucement rigoler que d'un seul coup on le sanctionne. Chirac apparement les Français lui pardonnent tout, allez comprendre. Quelle mémoire!

- de Villepin? c'est amusant ça, de lier le sort politique de de Villepin au CPE. On aime bien lier les choses aux personnes en France, encore des raccourcis simplistes. Y'a qu'à lire les sondages : CPE=de Villepin. Et encore un problème de mémoire; personne ne semble se souvenir de la côte d'amour du 1er ministre à ses débuts. Les Guignols l'ont bien retranscrit aussi. Whah qu'il est beau, qu'il est musclé... au début de son mandat, c'était une belle romance entre les Français et de Villepin. Et même souvenez-vous, à l'ONU pendant les débats sur l'Irak, on a jamais autant bandé sur un ministre des affaires étrangères brandissant fièrement nos convictions.

En gros pour être un bon ministre (ou plutôt un ministre aimé), il faut la jouer mollo, pas faire de vagues, et de préférence avoir de belles paroles comme des berceuses. Mais dès qu'on tente une réforme, c'est la roulette russe; et parfois le barillet est complètement chargé...

Alors de Villepin, vous ne l'aimez plus? Mais souvenez-vous comment vous aviez la trique il n'y a pas si longtemps... Puis faites le même exercice pour tous les ministres qui ont eu la côte puis qui se sont fait éjecter; et à partir de là tirez-en les conclusions. C'est toujours pareil. Les gens ont une mémoire tellement courte que ça en est affligeant. Alors les menaces électoralistes à deux balles, c'est gentillet... il y a encore un an pour se faire avoir par d'autres choses. Quand un ministre se fait éjecter, il dégage avant les élections. On ne vote jamais correctement en tirant le bilan des mandats passés. On vote pour son coup de coeur/gueule du moment, et c'est tout.

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 30 Mars 2006, 10:31

Tout à fait, mon cher Jean-Mimi ! :p

Sinon, histoire de relever un peu le débat, je repompe honteusement les réflexions de professionels, ça ne fait jamais de mal... Surtout quand c'est si bien dit et résumé :)

Depuis 1965, depuis que le chômage a commencé à grimper en France, tous les gouvernements, de gauche comme de droite, n’ont cessé d’affirmer que leur priorité essentielle était de lutter contre ce fléau. Quarante ans de politiques de l’emploi n’y ont rien changé, sinon en créant des effets d’aubaine de courte durée et en entraînant la substitution d’emplois normaux par des emplois aidés.

Faut-il en conclure que le chômage, a fortiori le sous-emploi endémique, dont souffre la France est une fatalité, du moins la conséquence inéluctable de phénomènes qui échapperaient totalement au contrôle des instances dirigeantes : au choc pétrolier des années 1970 auquel on se plaît à imputer la fin des Trente Glorieuses, à la mondialisation et à l’introduction des nouvelles technologies ?

Bien que la recherche de boucs émissaires extérieurs soit chose courante dans ce pays, cette explication ne résiste pas à l’analyse. Il suffit pour s’en convaincre de procéder à un minimum de comparaisons internationales avec des pays qui ont connu, comme la France, une forte augmentation de la population active et sont plongés dans le même contexte de mondialisation et de mutations technologiques. Il est alors saisissant d’observer que, tandis que les uns ont enregistré une forte croissance de leur taux d’emploi (ainsi du Royaume-Uni d’une part, des pays scandinaves d’autre part), les autres l’ont vu stagner (l’Allemagne, la France).

En fait, je crois qu’un consensus s’est rapidement établi entre l’État, le patronat et les syndicats pour adopter, tenant la rareté pour inéluctable, une politique d’ajustement par le sous-emploi, particulièrement celui des jeunes, pratiqué au nom du progrès par l’allongement des études, et celui des seniors mis en œuvre au travers des dispositifs de cessation anticipée d’activité. Le droit des jeunes à une scolarité plus longue, sinon meilleure ; le droit des vieux d’accéder à la civilisation des loisirs.

Ce fut un choix dont témoigne l’évolution des taux d’emploi pour ces deux catégories d’âge dans quelques pays.

Plusieurs explications peuvent être avancées à l’appui de cette option. La première tient au refus de reconnaître qu’une certaine mobilité sur le marché du travail (donc une certaine flexibilité) est devenue nécessaire et, surtout, au refus d’admettre qu’elle soit équitablement partagée, en d’autres termes que soit remis en cause le privilège extravagant des personnes qui disposent, dans le privé comme dans le public, d’un emploi à vie. Si ceux-ci ne bougent pas, les autres ne pourront pas bouger davantage. Le fossé entre les inclus à l’abri de tous les risques et les exclus exposés à tous les risques s’accroît ; ces derniers se trouvent donc au chômage avec une grande chance d’y rester durablement et de sombrer ensuite dans la pauvreté. L’exclusion sociale ne résulte-t-elle pas mécaniquement du maintien de privilèges exorbitants ?

La révolution qui s’impose depuis longtemps est celle de l’abolition de ces privilèges au profit d’une flexibilité équitable. C’est ce que les Scandinaves ont mis en œuvre avec le dispositif de « flex-sécurité » qui ne peut fonctionner qu’à condition qu’à 25 ans, la trajectoire des jeunes ne soit pas tracée pour la vie : aux uns l’assurance d’un emploi sans heurts, aux autres celle d’une précarisation inéluctable.

Pour le reste, on peut gloser. Arguer que l’allongement des études constitue un investissement au profit du capital humain qui sera d’autant plus indispensable que nous entrerons dans l’économie de la connaissance, à moins que cet allongement des études, y compris la formation professionnelle, ne s’explique que par la déficience de l’éducation primaire et secondaire ? Arguer que les aptitudes (lesquelles ?) déclinent avec l’âge, qu’il vaut mieux donc mettre les seniors au rebut ?

Un tel découpage de la vie est une aberration, économiquement intenable et socialement inacceptable. Plus inacceptable encore est assurément l’iniquité entre les générations et celle, au sein d’une même génération, du parcours tout au long du cycle de vie.

Restera cependant posé le problème de la création d’activités et d’emplois nouveaux. Mais celle-ci passe également par l’allègement des contraintes qui empêchent aux porteurs de projets de déployer leurs talents. Nous n’y échapperons pas : les rigidités devront sauter.

Hugues de Jouvenel
Source : http://www.futuribles.com/edito.html

A mon humble avis, tout est dit ! ^^
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 30 Mars 2006, 21:13

Le Conseil Constitutionnel a validé la loi sur l'égalité des chances et donc le CPE qu'elle contient (comme prévu, même pas de réserves d'interprétation, rien!). Chirac a donc maintenant 9 jours pour la promulguer... :D

Voilà quoi. L'avantage du Conseil Constitutionnel, c'est qu'il ne déclenchera pas des milliers de manifestants dans les rues.

Je recommande le "Envoyé Spécial" de ce soir pour ceux qui passent au bon moment sur le forum et voient ce message. Comme d'habitude c'est du journalisme très pro, ce genre d'émissions est assez rare.

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 30 Mars 2006, 21:59

Ouai, comme a été dit, c'est normal, y avait rien qui aurait prédit le contraire...

Maintenant, si Chichi passe ça, on va dire que c'est normal, il peut le faire. Mais il serait plus prudent pour lui qu'il demande un report, ne serais ce que pour un 2e passage à l'Assemblée, je sais pas..

Sinon il va devoir ramer pour l'année prochaine ( enfin.. surtout Villepin d'ailleurs )..
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 31 Mars 2006, 13:09

Ce soir, 20h, Chirac. ^^

Evidemment son discours sera noyé dans de longues phrases sybillines destinées à nous perdre et à rassurer, et puis il faudra choper LE moment où l'on saura s'il promulgue la loi (y'a de fortes chances) ou s'il faut autre chose.

C'est ça qu'est chiant avec ce genre de discours, c'est qu'on se tape 10 minutes de blabla avant d'avoir les réponses.

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 31 Mars 2006, 13:26

Oui. C'est quasiment sûr que ça va passer... mais quelle ampleur vont prendre les réactions? Surtout qu'avec cette crise d'autres problèmes on été soulevés donc on en a certainement pas fini... :wacko:

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 31 Mars 2006, 13:51

Pour ce soir, une bonne partie des phrases de notre cher Président seront peut-être tirées de cette page. ^^

Moi j'y trouve toute mon inspiration pour rassurer mes proches... :P

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 04 Avr 2006, 08:10

Wéééééé, aujourd'hui c'est (encore) le dawa. Attention parce que les analystes sont aux aguets : à la moindre baisse de mobilisation, ça va jaser. Moi c'est bon, je peux sortir dans la rue tranquille, j'ai mis mon t-shirt de Bruno Julliard et ma veste kaki effilochée donc la populasse me prend pour son ami... :P

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 04 Avr 2006, 09:23

J'avoue que, depuis dimanche, sur cette affaire du CPE, j'ai même plus envie de prendre position... Ils sont tellements deséspérants, tous là... Chirac, Villepin, les syndicalistes, les grévistes, les manifestants... Aucun ne vaut qu'on prenne position pour ou contre eux... Ne subsiste qu'une impression de grand gâchis...

Triste...
Dernière édition par SamuraiEdge le 04 Avr 2006, 09:23, édité 1 fois.
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 04 Avr 2006, 10:53

Allez courage, ça va bien finir avec des morts non?

Tiens, pour pas perdre le fil, voilà le planning du texte dans les prochains jours:
http://www.20minutes.fr/img/photos/wag/ ... 50x345.swf

C'est pas glamour. Enfin, c'est moins glamour que des examens retardés et des diplômes 2006 bradés.

Répondre