Le CPE

Forum pour parler de tout.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 14 Mars 2006, 10:57

On prends les mêmes et on recommence ! Petit rappel des faits :

La France, depuis des années, considère que le travail doit échapper à la loi du marché. De fait, ce dernier est excessivement reglementé dans notre pays : pour créer des emplois on compte soit sur l'Etat (emplois-jeunes etc...) soit sur l'étranger (VIE, entreprises étrangères etc...). De façon corrolaire, la création d'entreprise, l'embauche et le licenciement sont extrêmement difficiles dans notre pays, etc...

Bilan de cette politique : un taux de chômage de 10% qui fait de nous un des plus mauvais élèves de l'Europe, une morosité généralisée, un taux de pauvreté en constante augmentation... Mais, soyons fier : nous n'avons pas sacrifier nos sacro-saints "acquis sociaux" sur l'autel du liberalisme. Yepee ! Tout va bien Madame la Marquise...

Face à cette situation, Dominique de Villepin tente une nouvelle mesurette (au lieu de s'attaquer directement au fond du problème mais bon, ne pinaillons pas). Pour ne pas, une fois de plus, se retrouver confronter à des syndicats autistes et adeptes de la culture du conflit (et qui ne connaissent pas le sens du mot "dialogue" et "compromis"), De Villepin tente une approche en force histoire de prendre les syndicats de court : avec un peu de chance, ceux-ci ne parviendront pas à mobiliser leurs troupes... Hop ! La loi est votée.

Le plan manque de fonctionner mais, manque de bol, les syndicats finissent par monter un semblant de mobilisation (à grand peine). Les facs se mettent "en grève" (comprendre : une cinquantaine d'étudiants chevelus trotsko-anarcho-syndicalistes empêchent leurs petits copains d'accéder aux amphis et, accessoirement, dégradent des locaux qui seront ensuite rénovés avec nos impôts), les lycéens font des "blocus" (comprendre : se rassemblent dans leur cours de lycée plutôt que d'aller en cours, on les comprends...) et les vieux de la vieilles de FO ou de la CGT descendent dans la rue...

Bref, encore une fois, tout le monde est dans son rôle. Le gouvernement fait croire qu'il agit en poussant une timide réformette vouée à l'échec car ne traitant qu'une petite partie du problème, les syndicats bloquent encore une fois les réformes qui, seules, pourraient sortir notre pays du marasme dans lequel il est plongé et s'aggripent à leurs croyances d'un autre âge, les médias commentent le tout avec leur passivité et leur manque de recul habituel... Si les enjeux n'étaient pas aussi graves, on pourrait en rire tellement cette mise en scène rappellent certaine pièces de théatre burlesques...

Bref, perso, cette affaire me fout encore une fois le moral en l'air... Avec de tels incapables de chaque côté de la ligne, on est pas sortis de l'auberge... Pisonnière des gauchistes réactionnaires qui n'ont pas encore intégré que le monde a changé depuis 1968 et des politiques bourses-molles et démagos qui n'ont pas la volonté d'engager de réelles réformes, la France s'enfonce peu à peu dans une situation difficile... Pays de c***, tiens...

http://www.bozarblog.info/archives/2006 ... nte_1.html


Edit : Ah oui, tiens, j'en rajoute une petite louche : j'ai un pote, il est stagiaire, payé 400 euros par mois, et là, il vient d'enchainer 40 heures non-stop au travail... Il est arrivé un mardi matin, il est ressortit dans la nuit de mercredi à jeudi, à minuit... Et lui, le CPE, il rêve d'en signer un !!! Y'a bien que les éternels étudiants qui n'ont jamais bossé de leur vie et les syndicalistes qui ont passé leur carrière bien protégé par l'éducation nationale ou la SNCF et n'ont jamais connu ce genre de galère qui peuvent prétendre que le CPE n'est pas une chance (pour certains, rien n'est jamais tout rose, bien sur...)
Dernière édition par SamuraiEdge le 14 Mars 2006, 11:45, édité 1 fois.
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 14 Mars 2006, 14:37

Oui, enfin le CPE c'est quand même le retour en arrière, avec une solution facilitant l'employeur ( tiens, on embauche un jeune, on bénéficie des allègements de taxe, zou.. et puis on peut le former, on le garde assez longtemps pour amortir cela, et quand la vache à lait est finie, on le vire sans motifs pour recommencer avec le suivant.. ) mais pas le jeune qui se voit offrir une solution précaire, où il peut se retrouver à la porte du jour au lendemain ... une bien belle proposition de travail, mais comment élaborer sa vie personnelle lorsqu'on ne sait pas si le mois suivant on aura encore du travail?

Alors oui, je suis d'accord qu'on fait un foin énorme pour une mesure pas si importante ( rien que dans les facs de droit, on a l'impression qu'il ne se passe rien! ). Seulement il ne faut pas provoquer les mouvements en lançant ce genre de mesure, et en forçant le passage!! Après on s'étonne..

Ce qu'il n'est pas dit, c'est donc que les patrons auront la possibilité de virer le jeune sans aucune raison, quand ils veulent. Seulement, pour en avoir parlé avec un avocat qui a étudié un peu le texte, virer quelqu'un sans raison, ça reste passible de dommages et intérêts.. Apparemment le texte voté un peu vite comporte des lacunes, exploitables..

Sans pour autant partager ton avis ( je reste persuadé que le CPE en tant que tel est une belle connerie, ton pote pourrait avoir d'autres contrats que celui-ci... et le statut du stage est tout aussi discutable par ailleurs ), je suis ok sur l'agitation puérile qui agite tout cela. Et ne venons pas incriminer les fonctionnaires ou les étudiants, j'en suis et je ne gueule pas..

Petit bémol : genre ce qu'il s'est passé à la Sorbonne est totalement absurde, et en dehors de toute logique. Là aussi, une belle connerie...
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

juliano49
ain't no easy way
Messages : 601
Inscription : 13 Sep 2004, 09:21
Localisation : angers

Message par juliano49 » 14 Mars 2006, 18:01

Pour ce qui est d'Angers, Belle-Beille en révolution, et St Serge, ne bouge pas!!!! que dire des lycéens plus alcoolique que tout autre chose!!!!!
"La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, bien des gens paraissent brillants avant qu'ils n'ouvrent leur bouche."
"L'avantage d'être intelligent c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile alors que l'inverse est difficilement réalisable."

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 15 Mars 2006, 09:53

Bon, je me triturais l'esprit pour écrire un avis sur la question, et puis finalement je suis tombé sur ce texte mieux écrit que le mien et qui reflète bien mon opinion. Enjoy.
anyhow a écrit :Une jeunesse conservatrice

Les vrais conservateurs sont dans la rue. Ce sont eux qui bloquent les universités et multiplient les cortèges. Les anti-CPE sont les ennemis du changement. Il sont pour le statu quo qui pourtant ne fonctionne plus. Les réactionnaires ne sont pas ce que l'on croit. Rien à voir avec Mai 68. Les jeunes d'aujourd'hui ne crient plus pour la liberté, l'amour ou la poésie. Ils veulent un petit boulot pépère, un boulot à vie, un petit appart, une petite famille. Deux tiers des Français de 18-25 ans souhaitent devenir fonctionnaire. Ils ne veulent pas être Rimbaud. Ils veulent être facteur, comme Besancenot.

Ce pays est décidemment ingouvernable. Avant les chocs pétroliers de la fin des années 70, l'économie française roulait toute seule dans une prospérité joyeuse. Ensuite les choses se sont gâtées. Mais aucun responsable politique n'a osé le dire aux Français. Ni la droite, ni la gauche. On a fait mine de croire que l'on pouvait continuer à vivre comme par le passé, sans rien changer à nos habitudes. Les déficits publics se sont creusés, les champions en la matière ayant été les gouvernements Bérégovoy et Balladur. On dépense, on fait des promesses inconsidérées, on renvoie la facture aux générations futures.

Ajoutons à cela le comble de l'aberration économique : les 35 heures de la clique Jospin. Quelle idée stupide ! Pour assurer une prospérité que l'on pourra partager, il faut créer des richesses. Pour créer des richesses, il faut travailler davantage, pas travailler moins. Evidemment, cette fichue loi de Madame Aubry a été accueillie avec enthousiasme par le bon peuple. Toujours la loi du moindre effort, cette fois élevée au dogme d'Etat. Les 35 heures ont créé très peu d'emplois mais sont devenus des boulets terribles pour les entreprises. C'est un étranglement criminel qui a figé la dynamique industrielle et commerciale. Pas étonnant dans ces conditions que le marché du travail soit gelé.

Plutôt que de lancer ce CPE, bancal et marginal même s'il repose sur un constat juste, le gouvernement Villepin aurait dû abroger les 35 heures, au nom de l'intérêt national. Mais c'est évidemment inimaginable. En France, on ne touche pas aux "acquis sociaux", même quand ils plombent le pays. Alors, on ne fera rien comme d'habitude, un peu de replâtrage ici ou là, en attentant les élections. Et après les élections, on reproduira les mêmes sottises. A moins que Sarkozy, s'il est élu, ait le courage de ses opinions. Sera-t-il notre Thatcher ? Ce sera douloureux mais nous ne sortirons pas de ce marasme lénifiant avec des mesurettes. Il nous faut un remède de cheval, un électrochoc. Le malade est trop gravement atteint.
Je rajouterais quelques points. Combien, parmi les anti-CPE (étudiants et lycéens principalement), ont déjà connu le chômage? Ils sont là dès qu'il faut foutre le dawa et sécher les cours, j'en ai vu hier prendre d'assaut la place principale de ma ville, ça jouait au ballon, ça portait des perruques et des t-shirts rouges, mais y'en n'avaient même pas 3 pour aller expliquer le mouvement ou simplement parler aux personnes qui leur passaient autour. Et après, quand ils ont jugé que leur temps de présence était suffisant, je les ai retrouvé à la Fnac, comme de gentils consommateurs qu'ils sont...

Enfin, j'ai toujours pensé personnellement que plus il y avait de choix, mieux c'était. En quoi un nouveau type de contrat de travail condamnerait les gens? Il y en a déjà des tonnes (de contrats) qui existent et d'ailleurs je mets bien les "jeunes" au défi de me les citer tous, s'ils ne sont pas encore dans leur monde où il n'y aurait que CDI et CDD...

Enfin (bis, oui j'ai des problèmes de construction d'argumentation), si le CPE n'était pas "réservé" aux moins de 26 ans, j'ai le pressentiment qu'il y aurait des chômeurs de 35 ans qui ne ferait pas autant la fine bouche en face d'une telle proposition.

Enfin (ter), si le jeune ne veut absolument pas de CPE, et bien il n'a qu'à filtrer les offres d'emploi pour ne pas afficher celles qui proposent un CPE, et puis voilà, il ne fait pas suer son entourage à l'ANPE (même si maintenant presque tout se passe par Internet) et puis il laisse passer une opportunité de job au profit d'un autre jeune moins idiot qui pourra quoi qu'il arrive rajouter une ligne à son CV à la fin.

Enfin (quater), quand on demande ce qui dérange dans le CPE, les jeunes répondent : les 2 ans de période d'essai et le licenciement sans raison. Ils veulent enlever ça. Sauf que si on les enlève effectivement, le résultat existe déjà : c'est un CDI, et ça fait un bail que ça ne court pas les rues (surtout pour un jeune).

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 15 Mars 2006, 10:40

Il est très bien cet Anyhow ! Enfin un discours sensé (surtout sur l'analogie avec 68, très bien vu !) :D

Bon, alors, réponse point par point à Mg.
tiens, on embauche un jeune, on bénéficie des allègements de taxe, zou.. et puis on peut le former, on le garde assez longtemps pour amortir cela, et quand la vache à lait est finie, on le vire sans motifs pour recommencer avec le suivant..
Le patron qui veut agir comme cela a déjà deux outils très efficaces à sa disposition : le stage et le CDD. Il n'a pas besoin du CPE, lequel s'adresse à des patrons qui hésitent à employer de peur qu'un changement brutal de conjoncture (baisse rapide des ventes etc...) ne leur fasse regretter leur choix sans possibilité de revenir en arrière. Et tu crois vraiment que le gars dont je parle, qui aura passé 2 ans à former un gars, va s'amuser à le virer pour embaucher derrière un autre ptit gars sans qualification, qui effectuera le 10ème du travail que l'autre accomplissait ?... Franchement ?
le jeune qui se voit offrir une solution précaire, où il peut se retrouver à la porte du jour au lendemain ... une bien belle proposition de travail, mais comment élaborer sa vie personnelle lorsqu'on ne sait pas si le mois suivant on aura encore du travail?
Enfin, avec de 2 semaines à un mois de préavis. Certes, mais vaut-il mieux ça, ou vivre du RMI en ne foutant rien de ses journées ? Tu crois qu'il est plus facile d'élaborer sa vie personnelle quand on est au chômage ?
Ce qu'il n'est pas dit, c'est donc que les patrons auront la possibilité de virer le jeune sans aucune raison, quand ils veulent.
C'est sans "justification", pas sans raison. Au contraire, même. Renseigne-toi : cela fonctionne comme une période d'essai classique, protégée par le droit du travail. Autrement dit : si l'employé estime que la rupture est abusive et qu'il va aux prud'homme, le juge demandera à l'employeur de justifier son choix... Encore une fois : ceci est un argument politique, discutable sur le fond. :)



Bon, en gros, voilà. Mais je le répète : le CPE n'est qu'un cache-misère (avec des failles, comme tu le relèves), là où seule une refonte du code du travail pourra apporter un semblant de clarté. Mais dans toute cette histoire, le plus affligeant est effectivement l'attitude de ces "jeunes" qui pensent et agissent comme des vieux... C'est grave, ce manque de volonté, de dynamisme, de courage... Où va-t-on...
Dernière édition par SamuraiEdge le 15 Mars 2006, 10:42, édité 1 fois.
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 15 Mars 2006, 14:22

Je crois qu'on est d'accord pour dire qu'au final, le CPE... c'est surtout un truc inutile, que les manifestants ont montés en exergue contre le gouvernement! :D
Et ça démontre s'il en est la bêtise de Villepin d'avoir parié dessus à fond, si c'est pour mettre un tel bordel, ET au final pour pas grand chose.

Finalement, c'est toujours pareil, ça gueule, ça s'enlise, et pas de réelles avancées.. Beaucoup de bruits pour rien.
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 15 Mars 2006, 16:43

Ca démontre aussi et surtout l'incapacité de certaines personnes, malheureusement relativement puissantes, à intégrer le fait que nous évoluons désormais dans un monde libéral, dont on sera bien obligé à un moment ou à un autre d'accepter les règles...

Or, à ce train là, j'ai bien peur que le changement ne puisse se faire que dans la douleur (car il se fera, soyez-en surs)... Comme d'habitude en France... >.<
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 17 Mars 2006, 09:44

J'ai été manifesté hier. Surtout pour dénoncer la manière dont le gouvernement communique ( c'est à dire, sans communication, ni volonté d'apaiser les choses, mais plutôt de forcer le passage en s'excusant, un peu comme le skieur qui dépasse tout le monde dans les remontées, sous prétexte qu'il ne sait pas s'arrêter.. Forcément ça énerve, et tout le monde gueule, parce qu'il fait chaud sous la combi'.. mais je m'égare.. ).

Donc il y avait du monde, surtout du lycéen qui aime sécher les cours avec sa bière.. Un peu désolant. Mais au moins il remplissait la rue, le lycéen. Et ça aidait. Bref, une belle mobilisation, il faisait beau, ... dommage que les facs de droit, sans pour autant être bloquées, n'engage pas un début de dialogue sur le sujet, c'est quand même là qu'on est supposé réfléchir à ces réformes.. ou les apprendre.
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 17 Mars 2006, 10:42

Perso, j'ai été me balader vers chez moi après le boulot, avec l'espoir (un peu pervers peut être) d'apercevoir ce qui se passait Place de la Sorbonne (David Pujadas venait de dire que ça pétait ^^). Pas de bol, les CRS avaient bouclé le quartier à l'aide de grillages mobiles et il était impossible de passer... Un peu plus loin par contre, j'ai croisé une bonne centaine de gars arborants casques de moto, barre de fer et manche de pioches et qui défilaient derrière une banderolle : "Parasites hors des facs"... Hem... :s

J'espère donc que les syndicats savent ce qu'ils font... Echauffer les esprits c'est bien beau, mais la violence engendre la violence et s'il y a des heurts samedi, il faudra pas venir se plaindre...

Sinon, j'ai regardé un bout de l'emission spéciale CPE sur France 2. Mention spéciale au gars qui a écrit le livre "fabrique de crétins" et son style direct, et double mention spéciale à Chérèque qui a remis ce petit con de l'UNEF à sa place, en mettant en accusation ses dérives idéologiques (qu'il revendique en plus, cet abruti... >.<)

Et puis aussi mention spéciale à Valérie Pecresse... Image
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 18 Mars 2006, 01:10

Ben tout à été dit :D

Ah… trop facile ? :P


Bon, le CPE est quand même une régression relativement au code du travail et risque malheureusement de devenir plus avantageux pour un employeur qu’un CDI, les deux contrats proposant les mêmes exonérations avec un avantage évidement beaucoup plus intéressant avec le CPE qui est celui de la période d’essai étendue à deux ans (la jolie petite épée de Damoclès au dessus de la tête). Et le deuxième problème que pose l’une des clauses de ce CPE qu’évoquait Kynerion, c’est que ce contrat s’adresse aux moins de 26 ans. C’est plus secondaire mais il faudrait m’expliquer quel est le réel intérêt de ceci autre que de créer une inégalité entre les catégories de plus et de moins de 26 ans, un employeur pouvant en arriver à privilégier une personne embauchable sous CPE…

Ca ce sont les deux points négatifs que je vois en précisant bien que je ne connais pas toutes les clauses d’un tel contrat. En tout les cas ce sont ceux qui ressortent et avec lesquels je suis d’accord.

D’un autre côté ce CPE rendra moins frileux pour embaucher, surtout pour des entreprises à visibilité réduite quant à ses besoins et à son développement. Il est sûr que certains employeurs sauront exploiter les failles assez évidentes de ce contrat (en profiter pour accumuler des CPE), mais ces problèmes d’abus ont toujours existé et avec d’autres types de contrats. Après, comme le dit Sam, quel serait réellement l’intérêt d’un employeur "honnête" de se débarrasser de quelqu’un parfaitement formé au bout de deux ans pour tout recommencer et perdre finalement du pognon par freinage de la rentabilité (oui après on pourra toujours trouver des exceptions dans certains secteurs, où certaines branches demandant peu de qualification)...

Bref, tout ça pour dire qu’il y a en effet du bon et du mauvais, que perso je n'ai pas une opinion bien tranchée sur la question et puis nous on galère déjà relativement pas mal avec notre statut assez bâtard d’intermittent du spectacle :P – tient vous saviez qu’il y avait eu une journée de manifestation nationale la semaine dernière ? ouais… c’est passé un peu inaperçu hein ! :D. On est apparemment tous d’accord sur le fait que tous ces mouvements sont assez excessifs car ce CPE n’est pas aussi inacceptable qu’on le clame, ce n’est pas non plus une terriiiible mesure prise (il n’est pas question de la peine de mort qd même !!! :P) et qu’il n’apporte finalement pas grand chose, que ce n’est pas une grande solution dans la lutte contre le chômage, c’est en quelque sorte un palliatif -prenez donc en attendant ! c’est mieux que rien!-… il ne faudra certainement pas que le gouvernement en reste là et qu’il prenne très vite d’autres mesures. En revanche, ce qui est un peu plus grave dans cette histoire c’est que le gouvernement justement tourne les dos aux concernés qui "semblent" largement majoritaires et qu’il est sensé représenter (démo… cratie ? :rolleyes:); il la joue ferme en espérant que le mouvement s’éteindra à petit feu en évitant le débat…:/

Concernant les manifestations, c’est assez consternant ce qu’il se passe, toutes ces violences, ces affrontements avec les CRS ne riment à rien et surtout ce clivage absurde dans le clan même des étudiants, entre ceux qui empêchent l’accès aux salles de cours aux élèves ne souhaitant pas manifester (ce qui n’est pas vraiment tolérable) et ces espèces de zoulous casseurs qui confèrent en plus une sale image (au fait les dégâts subis par la Sorbonne ont été évalués entre 500 000 et 1 000 000 d’euros !!)...

Piou... en effet tout cela à de quoi dépiter :/...
Dernière édition par grrrr le 18 Mars 2006, 04:00, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 18 Mars 2006, 12:31

Enfin, en même temps sur le blocage des facs... J'ai pas l'impression qu'on se rende réellement compte de l'état des universités dans notre beau pays. Par exemple, ma fac continue de vivre normalement. Je ne regarderai pas les infos, je penserai qu'il ne se passe rien. Et au final, les facs bloquées éclipsent les autres, pourtant plus nombreuses. Alors oui, on parle de la Sorbonne, Rennes, .... etc. Mais pour certains, tout continue normalement! Le petit hic pour ceux qui sont bloqués volontairement ou non, c'est le report des examens et des cours. Par un ami en fac à Paris, il serait question déjà de ne pas délivrer de diplômes cette année, because trop de retard pris.. Ou alors de passer cours et examen cet été, pour enchainer avec l'année suivante..

Un peu le boxon tout ça. Tout ça pour dire que même si le CPE n'est pas quelque chose d'insurmontable, c'est quand même une démonstration de la bêtise du gouvernement, et il faudra bien qu'un jour, on dise Stop! à tout ça ( idem avec le problème des intermittents, je rappelle que le Ministre avait promis une réforme.. pour fin 2005! il a du perdre son agenda.. ). Donc chaque signe de mécontentement face à un texte qui ne plaît pas à la majorité est une bonne chose. Après, qu'il soit intrinsèquement utile ou non, on entend pas beaucoup ceux qui sont pour...?
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 19 Mars 2006, 11:52

Vu dans une manifestation:
Je préfère l'ANPE au CPE !
<_< Grand bien te fasse jeune fille (oui, c'était une jeune fille), mais tu risques de t'attirer encore plus les foudres de ceux qui tous les mois voient une partie de leur salaire ponctionnée par des cotisations au doux nom de "solidarité" afin de prodiguer un peu de revenus aux personnes sans emploi. Donc je ne suis pas sûr que ce slogan (fort efficace d'un point de vue choquant et qui aurait tout à fait sa place dans un article d'Onlike :rolleyes:) soit un bon moyen d'apaiser les clameurs entre antis et pros CPE. :doute:

Mais comme le CPE est plein de bonnes exonérations pour les charges patronales, je propose une autre exonération : celle des cotisations salariales destinées aux sans-emploi. Parce qu'après tout le CPE est un contrat précaire on nous l'a assez répété, donc ça ne sert à rien de faire payer les précaires entre eux (chômeurs de moins de 26 ans et salariés en CPE, même combat), et comme ça cela permettra aux CPE d'avoir un peu plus d'argent sur leur bulletin de salaire.

La solidarité c'est bien, mais attention à ne pas en abuser... il y a des gens qui n'attendent que ce genre de discours pour légitimer des mesures ultra-libérales et plonger les moins favorisés dans la misère définitive.

Et pour finir, le prochain discours de De Villepin:
"Mes chers compatriotes,

J'ai entendu les clameurs de la rue. J'ai vu la jeunesse de France plongée dans la colère et le désarroi. Je suis énarque mais j'ai un cœur et mon cœur d'énarque saigne en contemplant votre insatisfaction.

C'est pourquoi, en accord avec le Président de la République, je vous propose une légère modification du Contrat Première Embauche, ce CPE qui semble mal compris par beaucoup d'entre vous. Je ne retire pas le texte qui a été voté par le Parlement élu par le peuple, donc par vous.

J'ajoute seulement une petite lettre au sigle pour en faire le CPED. C'est, vous l'avez compris, le Contrat Première Embauche Définitive. Ce que signifie qu'une fois que vous êtes engagé par un employeur, vous êtes invirable à vie. Oui, c'est l'emploi permanent garanti jusqu'à la mort comme autrefois en URSS.

Pour compléter cet aménagement technique, j'annonce le triplement immédiat du SMIC, sur la base de 27 heures hebdomadaires de travail, cette base qui devient le nouveau plafond pour tous les salariés sans exception. Les entreprises s'adapteront comme elles l'ont fait pour les 35 heures. C'est un nouveau pas important vers le degré zéro du travail que j'espère atteindre bientôt.

Tous les étudiants qui auront participé à au moins deux manifestations anti-CPE verront leurs notes relevées de 5 points à tous les examens. Les occupants de la Sorbonne auront un bonus de 7 points.

Pour les vacances d'été, chaque automobiliste aura droit à deux pleins d'essence offerts par le Ministère des Transports, pour tenter de vous faire oublier le stress de ces dernières semaines.

Pour cet été, j'annonce aussi que le gouvernement, en liaison avec les collectivités locales, organisera un échange obligatoire d'appartements. C'est l'opération "Les quartiers dans les beaux quartiers". C'est ainsi par exemple qu'une famille de Bondy pourra s'installer pendant un mois dans un hôtel particulier de Neuilly dont les occupants découvriront en échange les charmes de la Seine-Saint-Denis. La première tranche de ces échanges portera sur 100.000 foyers. Les intéressés seront contactés par la police ou la gendarmerie. C'est un programme obligatoire grâce auquel j'espère renforcer la mixité sociale. Les réfractaires (je pense par exemple aux habitants des quartiers favorisés) seront passibles de poursuites pénales.

J'annonce aussi ce soir la nationalisation de "Danone", fleuron de notre industrie laitière menacé par des prédateurs interlopes.

Le porte-avion "Clémenceau" qui fait route vers Brest après son humiliant périple vers l'Inde sera, dès son arrivée, réparé, repeint et réintégré dans la Marine Nationale pour défendre à nouveau les couleurs de la Nation sur les mers du globe.

La monnaie de la République Française redevient le "Franc". Vous aurez un délai suffisant pour vous débarrasser de vos "Euros", cette monnaie de singe imposée par les bureaucrates de Bruxelles qui nous veulent tant de mal.

Pour marquer notre détermination face à l'arrogance des Etats-Unis, j'expulse 10 diplomates américains en poste à Paris, dont l'Ambassadeur lui-même, complice avoué de George Bush.

J'espère que ces mesures répondent à vos aspirations légitimes, telles que je les ai lues dans vos regards.

Mes Chers Compatriotes,

Ces mesures sont évidemment totalement suicidaires. Mais elles ont l'air de vous faire tant plaisir. Notre pays, après un bref instant de bonheur collectif, va plonger à la vitesse de la lumière dans le chaos. Je m'en contrefiche. L'année prochaine, c'est Sarkozy qui hérite du bâton merdeux. Et là, Mes Chers Compatriotes, on va rigoler.

Vive la République,
Vive la France !

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 20 Mars 2006, 17:51

Alors, rapidos parce que bon, hein... ^^

[quote=""Grrrr""]Et le deuxième problème que pose l’une des clauses de ce CPE qu’évoquait Kynerion, c’est que ce contrat s’adresse aux moins de 26 ans. C’est plus secondaire mais il faudrait m’expliquer quel est le réel intérêt de ceci autre que de créer une inégalité entre les catégories de plus et de moins de 26 ans, un employeur pouvant en arriver à privilégier une personne embauchable sous CPE…[/quote]
C'est uniquement parce que le chomage des moins de 26 ans est, en proportion, plus importante que chez les autres classes d'age... A priori, (enfin, c'est ma façon de voir les choses) on ne crée pas une inégalité, on en enterine seulement une déjà éxistante...
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 20 Mars 2006, 20:30

Donc on entérine une égalité... Et ben, il est beau le gouvernement de poser les inégalités dans les textes. Moi qui croyait qu'il devait lutter contre... :D

Je pense que ça résume bien le problème, le CPE en tant que tel ne change pas grand chose, c'est juste la petite goutte d'eau qui fait déborder le vase.. Suis pas non plus sur que le vase soit tout à fait prêt à déborder, m'enfin...
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 21 Mars 2006, 10:48

Drôle de façon de résonner... Hmmm... Prenons un exemple (j'aime bien les exemples). Imaginons que, demain, on s'aperçoive que les blonds ont un plus fort risque d'attraper un cancer du poumon. De fait, un gouvernement va prendre des mesures pour intensifier la lutte contre le tabac mais qui s'adresseront spécifiquement aux blonds... Et là, les gens comme toi se lèveront contre ce gouvernement, en pretextant que c'est raciste envers les blonds, que l'on "crée une inégalité", que c'est bien une mesure fasciste et que ce gouvernement devrait demissioner... :D

Le CPE est JUSTEMENT le moyen proposé par le gouvernement pour "lutter contre". Mais, pour lutter contre un problème, il faut préalablement reconnaitre qu'il existe, non ? Puis, proposer des solutions adaptée. Selon toi, peu importe que les tranches d'âge soient touchée différemment par le chomage, il faut respecter le sacro-saint principe d'égalité et proposer la même solution à tout le monde, je me trompe ?... A mon humble avis, voilà encore un exemple de raisonnement idéologique deconnecté de la réalité. Le principe (l'égalité totale) plutôt que l'efficacité (des mesures adaptées aux différences existantes)... Pour ma part, je pense qu'il faut être un peu plus pragmatique que cela si l'on veut s'en sortir... ;)
Dernière édition par SamuraiEdge le 21 Mars 2006, 10:49, édité 1 fois.
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Répondre