Concerts (comptes rendus)

Un album, un groupe, un concert? et d'autres sujets pour construire la culture musicale d'Onlike. Faites-nous partager votre playlist !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 24 Avr 2005, 02:06

INTERPOL – Le Zénith – 21/04/05 :wub:

Jeudi, 20h15
On arrive tranquillement dans un Zénith qui est déjà bien rempli, le groupe de première partie à déjà commencé, côté ambiance le public n’est pas vraiment dedans, tout le monde s’installe...
Je tente de pêcher une petite info ma foi plutôt intéressante sur le moment : « mais qui donc est-ce ? Ce groupe ? » :rolleyes: . il me faudra interroger cinq personnes (!) avant d’avoir l’info… c’est SPOON (ça me rappelle vaguement quque chose…), groupe Texan qui nous sert de la musique pop-rock, plus pop mais avec de bons rythmes, quelques titres très accrocheurs, d’autres moins, assez répétitifs… Je n’ai pas vraiment de détails a donner parce que la "déferlante INTERPOL" a gommé de ma mémoire tout souvenir de leur prestation… :doute:

L’entre-deux a permis de constater qu’il y a pas mal d’étrangers (pas compliqué à repérer l’anglais : jeans déchiré, tifs longs, mèche sur le côté, … ^^ ), tranche d’âge dominante : 25-35 ans.

Quelques longues minutes d’attente… La Lumière s’éteint… A travers l’épais brouillard de nicotine* on perçoit Paul Banks, il salue brievement et entame direct "We’re going to the town…" (Next Exit le premier titre d’Antics…) petite mise en bouche, public attentif… puis arrive Slow Hands et là ça décolle !!! ssss frissons (qu’il est bon ce son :whah: ), grosse marrée humaine dans les rangs de devant et à partir de là tout s’enchaîne, tout va trop vite… c’est génial, jouissif !!! :envie:
Le public s’est vite calmé après (des trentenaires, n’oublions pas ! ;) )

Pour la suite, dans l’ordre (enfin… j’espère…) :

Stella was a Diver…
Narc
Public Pervert
Not Even Jail
Leif Erikson
Evil
NYC
C’mere
Take you on a cruise
PDA
?
Obstacle
Roland


Image


Franchement, le live révèle toute la puissance de leur musique qui prend beaucoup plus de relief. Des morceaux comme Hands away, Lenght of love, C’mere, NYC, Take you on a cruise (je suis bien partie pour tous les citer là ! :D ) prennent une autre dimension et sont excellentisime !… même certains que je n’adorais pas trop à la base (comme Next Exit par ex).
Guitares planantes, un son sourd enveloppant, très bon… même si le Zénith n’est pas réputé pour avoir une bonne accoustique
Daniel Kessler à la guitare est surprenant (il a des pas de danse bien à lui celui-là !) et puis en costard le ‘sieur s’il vs plait ! Carlos à la basse génial, Paul Banks irréprochable (et puis sa voix :rolleyes: ), et Sam F …Chaque musicien dégage ! Grande maîtrise (malgré quelques problèmes de réglages qu’ils ont essayé de résoudre à plusieurs reprises…)


Quand je disais que tout va trop vite… c’est court… intense mais court ! (peut-être dans les 1h15) et en plus on en sort… sourd ( !)… mes oreilles ne voulaient peut-être pas retourner trop brutalement dans la réalité et on donc mis une bonne demi-heure avant de ne plus bourdonner !
Bref… Excellent Concert ! :whah:



En passant comme ça… je suis étonné qu’il n’y ait aucun sujet sur Interpol de créé dans le forum... :o




* fumer tue, fumer provoque une mort lente et douloureuse, fumer provoque le cancer mortel du poumon, , FUMER NUIT GRAVEMENT A VOTRE SANTE ET A CELLE DE VOTRE ENTOURAGE et pis… ça coute cher ! rabat-joie rabat-joie… Eh oui ! :P

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 11 Juin 2005, 00:14

COLDPLAY - Olympia - 9 juin 2005**


Bon avant tout il faut que je précise que c’était mon "Coldplay concert bapteme"! ce qui expliquera que j’ai adoré parce que... c’était Coldplay quoi !!! :rolleyes:
Mais il y en a certains qui ont dû être très déçu… pourquoi ? Parce que :

>Firstofall, un concert qui n’a duré qu’une petite heure et demi à peine avec un bref au revoir à la fin, tout de suite la lumière qui s’allume et les techniciens qui se jettent sur le matos pour ranger et tout démonter… On a eu beau huer pendant un bon quart d’heure… niet ! :nul:

>Secondly, aucun effort côté déco scène, membres du groupe ultra mal fringués, lumière bof… mais ça c’est pas très grave…

>AfterThen beaucoup (trop) de problèmes techniques et ce en dehors du son que j’ai trouvé très mauvais (surtout le rendu des guitares) :doute:

>AndThePlusDrôle c’est que pour tous ceux qui comptaient vraiment découvrir les titres du dernier album et bien… Arf arf arf… que dale ! Niet! Nada !!! Seulement 3 titres de X&Y plus vingt secondes d’un quatrième titre!!!!

>Et… encore plus drôle… il y en a qui ont casqué 200 euros pour acheter leur places au noir !!!… :lol: :lol: :mellow: euh pas drôle du tout en fait… (mais bon après... un billet Radiohead vendu au noir 5 minutes avant le concert, c’est déjà allé jusqu’à 1000 euros qd même ! :blink: ).


Alors, alors…Je m’étais appliqué à ne pas l’écouter cet album, X&Y que je voulais découvrir tout d’abord à travers le live et pas me laisser influencer par les avis quasi unanimes sur celui-ci… et bien finalement je ne regrette pas qu’ils n’en ai pas joué plus…


Alors la setlist (j'avoue que je me suis fais aider pr les titres de X&Y :-))


Square One Il y a l’engouement de tout début du concert ms déjà je n’accrochais pas trop :doute: mais la suivante :
Politik ouawww le pied ! Ils sont bien là!! :whah:
Yellow
Speed of sound
God Put A Smile Upon Your Face
Warming Sign
Everything’s not lost
White Shadows… enfin... les 20 premières secondes! :wacko: Chris éclate de rire et s’arrête de chanter… problème technique… au niveau de la batterie apparement… j’sais pas, pas trop compris… Donc Chris Martin s’excuse et enchaine direct sur The Scientist. Et l’autre on en entendera plus parler…

Puis, on est plongé dans le noir, ça s’anime sur scène, on installe un gros projecteur sur pied, et les 4 membres se retrouvent regroupé tout à gauche de la scène éclairés par ce simple projecteur, ambiance plus intime le temps de deux morceaux... On sort les guitares sèches, l'harmonica, le batteur est rendu au clavier et assure une deuxième voix...
>Til Kingdom come il y a des petites sonorités Folk, il ne manque plus que le petit feu de camp
Suivi d'une version soft de Don’t Panic

On quitte cette ambiance et là Chris Martin nous revient déchainé !!

Et un petit Clocks dédié en direct à deux trois membres de la famille de Chris Martin qui étaient là, présent parmis les VIP assis tout en haut, ils se lèvent, les présentations sont faites, Chris demandent à ceux qui sont débout à côté d’eux de s’asseoir pour qu’on puisse bien les voir… euh… ouais… cool… :huh:
What if

On vire le piano et installe à la place un synthé

In my place
Fix You et là ils se cassent direct, c’est fini ! :doute: :mad: :cry:


Bon… et bien pour ce qui est de la découverte du nouvel album … :nul: :D mais cela m’a parfaitement convenu puisque c’était mon tout premier Concert de Coldplay, donc j’ai apprécié un max de retrouver des titres du premier et deuxième album :good: … j’ai trouvé les nouvelles un peu ennuyeuses d’ailleurs!
Chris Martin est très communicatif, sympa… mais c’était un peu fouilli, entre les problèmes techniques avec la batterie, les micros qui ne fonctionnent pas, Chris qui loupe le début du premier couplet de Warming Sign…
Mais c’est quand même un concert de Coldplay et je n’en garde maintenant que le positif, donc j’ai adoré, c’était transcendant, magique, :rolleyes: … euh drôle :P … et l’émotion est quand même bien monté à certains moments !
J’étais accompagnée de deux grands adorateurs de Coldplay et ils ont jugé la prestation du groupe nettement moins bonne qu’au Zenith et eux aussi ont trouvé le son pourris…

mais c'est Coldplay!!!! ^^

Avatar de l’utilisateur
radiopyramidheadsong
the dark of the matinée
Messages : 244
Inscription : 23 Fév 2005, 22:20
Localisation : Underneath the sky
Contact :

Message par radiopyramidheadsong » 11 Juin 2005, 09:40

Je me permet de poster une review du concert que j'ai trouvé très bien faite.

Coldplay Série Z par Billy Boy
Coldplay "X&Y Live": Série Z...
Olympia - 09/06/05

Déjà sérieusement refroidi par l'écoute de l'album, je me rendais à l'Olympia en me remémorant ce concert de novembre 2002 au Zenith ou sceptique au premier abord j'avais été plutôt séduit et impressionné. Bref j’essayais de positiver.

Arrivée à l’Olympia, public de pré-ados, d’auditeurs de RTL2 et de couples en pleine crise de la quarantaine et qui vont au troisième concert de leur vie pour rajouter un peu de sel. Pas très engageant tout ça… Les guests de rigueur (Escudé, Mlle Agnès… le gotha quoi) et les vendeurs de places qui se font chier parce qu’ils ont rien à vendre.

Rentrée dans la salle, la bière est dégeulasse et métallique comme d’hab’, l’ouvreuse, une espèce de conne malpoli, privilège du balcon… Première surprise, pas de première partie, déjà que l’ambiance est un peu molle on ne sent pas venir le grand soir.

Au bout d’une attente bien trop longue, une nappe de synthé fait s’éteindre les lumières.

Square One
Le son est plutôt bon, la balance n’a pas l’air trop mauvaise mais le mec aux lumières a décidé de rendre aveugle les occupants du balcon. La chanson tourne plutôt bien, moins impressionnant qu’un Politik pour lancer un show mais rien de négatif. Ils font le coup de la chanson qui laisse résonner une nappe de synthé pour enchaîner sur la deuxième. Artifice un peu lourdaud, piqué à U2.

Politik
Gros morceau. Assez brutale au début, elle s’étiole un peu au fur et à mesure. Cette chanson est faite pour les grands espaces et l’Olympia l’empêche de décoller.

Yellow
Le classique. Jouée tout électrique avec version Karaoké intégrée. La chanson tourne bien, on voit bien que ça fait longtemps qu’ils l’ont dans les pattes, ils n’ont pas à forcer leur talent, ils font le nécessaire et l’audience commence à gentiment s’échauffer.

Low
Deuxième nouveau morceau et début des ennuis. Le titre tourne, les lasers aussi mais il ne se passe rien, personne ne bouge pas même eux sur scène. C’est d’un ennui incroyable alors qu’ils la rendent plutôt fidèlement. En fait la faible qualité du titre est encore plus flagrante sur scène et tout le monde attend poliment que ça se termine.

Speed Of Sound
Le single qu’on a fortement revu à la hausse à l’écoute des autres titres de l’album. Intro guitare-voix, le guitariste se plante et essaye de camoufler comme il peut, tout le groupe enchaîne et tout de suite on sent que ça ne va pas, elle est trop lente et en acquiert d’un coup une lourdeur incroyable. Bizarrement on a l‘impression que le groupe s’en rend bien compte mais n’arrive pas à relancer la machine. On se dit que ce n’est qu’un mauvais moment à passer, eux aussi visiblement.

God Put A Smile
Chris Martin s’agite avec sa guitare avant de commencer le morceau, on dirait qu’il veut prouver à tout le monde qu’il est dedans, ça commence à devenir pathétique. Il bouffe la moitié de l’intro, le morceau pars assez bien mais dès que tout le groupe joue, on entend plus l’acoustique et la guitare de Buckland est beaucoup trop forte, la dynamique du morceau est noyée. Ca gâche tout et on écoute la suite en se disant que The Edge doit bien se marrer.

Warning Sign
Je ne comprends pas pourquoi ils jouent ce titre anecdotique, un de ceux qu’on zappait en écoutant A Rush Of Blood… Comme tout les anciens titres ils le maîtrisent mieux mais il reste aussi chiant que sur album.
Autour de nous on commence à voir deux tendances se détacher, ceux qui se décomposent au fur et à mesure que le concert avance et les béats qui se pâment dès que Martin baragouine trois mots en français.

Everything’s Not Lost
J’en viens à me demander si c’est de l’ironie. Ils ont modifié leur façon de la jouer, ce qui enlève toute la montée, au bout d’une minute ils ont balancé tous les plans du morceau et l’ennui guette. On doit pas être les seuls à le penser parce qu’il me semble bien que Martin a tout simplement squeezé le denier couplet. Ca sent le roussi.

White Shadows
L’apothéose.
Le titre part, gros riff de guitare, batterie martiale, pendant deux secondes on se surprend à reprendre espoir. Au moment ou le chant débute ne reste que la batterie et une nappe de synthé samplé (le sampler est omniprésent depuis le début du show). Et tout de suite on entend le problème, c’est complètement faux, Martin entame la première phrase mais rien n’est à l’octave, il se décale d’une demi-mesure mais c’est comme s’il s’agissait du mauvais sample… Au bout de la deuxième phrase, ils stoppent le morceau. Sourires gênés, Martin regarde le batteur (qui est le préposé au déclenchement du sampler apparemment), personne ne semble savoir quoi faire. Martin baragouine un truc vaseux sur la technique et le professionnalisme et part voir ce qui se passe. Gros blanc. Pendant deux minutes rien ne se passe, ça s’affaire autour du boîtier mais pas un ne se dit qu’il serait sage de « tenir le public » plutot que de laisser l’affaire définitivement s’écrouler. Martin revient sur le devant de la scène et demande au guitariste ce qu’ils vont faire, celui-ci n’aura comme réponse que d’hausser les épaules en signe d’impuissance… En ce jour de Bac philo, coldplay vient de nous faire une belle démonstration du rapport Maître/Esclave…
Donc au bout de trois minutes de n’importe quoi, Martin explique aux gens qu’on va faire comme si ils venaient de jouer le ‘titre rock’ et qu’on allait passer à la ballade... Le groupe essaye de garder une contenance mais on les sent extrêmement tendu, le grain de sable vient de les achever.

The Scientist
On fait appel à la grosse cavalerie mais en vain. Evidemment tout le monde chante à tue-tête mais le groupe est sur pilote automatique, encore groggy de ce qui vient de se passer ils sont surtout concentrés pour éviter de faire une connerie de plus.
Le morceau se termine par un procédé extrêmement laid, un sample de The Scientist passé à l’envers pour faire patienter pendant qu’on fait un changement de scène pour installer « le coin unplugged ». Ca tombe comme un cheveu sur la soupe, tout le monde est décontenancé, on se demande si c’est le rappel, encore un moment de flottement.

Til Kingdom Come
Ils s’installent à la va vite sur la gauche de la scène, tous les quatre en rond, la mine un peu basse. Martin commence à jouer et chante la première phrase… qu’on n’entend pas. Il s’arrête, foudroie du regard les roadies… et allume le micro… Du coup il s’excuse des problèmes à répétition et explique aux gens qu’ils ont besoin d’eux, tout le monde se met à crier, touché par l’instant de communion… Sauf que c’est un set acoustique qui commence et il est des plus soporifique. Le groupe est ultra tendu et s’applique, rien de plus.

Don’t Panic
Toujours en acoustique, ce qui ne convient pas à ce morceau, ça ne décolle pas, on s’emmerde sévère, les gens discutent entre eux et je commence à me dire que je vais peut-être aller me finir au bar dès maintenant. Fin du morceau. Re-changement de scène avec bande-son annonciatrice du morceau suivant…

Clocks
Sur un sample qui reprend vaguement la mélodie de Clocks, on réinstalle la scène, grosse montée de la musique et la chanson commence. Moi qui croyait que leur plus gros tube était Yellow ou Trouble je me rends compte que ce public a du connaître le groupe par ce titre. Un titre que je n’aime pas à la base mais que je m’étais surpris à adorer au Zénith en 2002. Là c’est encore une fois la grosse machine qui prend le pas, c’est huilé, on sent que même raide bourré il la jouerait pareil, ils n’ont pas à faire d’efforts. Les hypocrites de service essayent de se convaincre que c’est un super concert en gigotant dans tous les sens (dédicace au mec à ma droite, tout droit sorti de Janson, en Paul Smith de la tête au pied et qui jouait de la Air Guitar sur Clocks… au moins je me suis bien marré…). Martin en fait des caisses, ressort toutes les mimiques qu’il a appris pendant sa carrière mais rien n’est spontané, assez pathétique…

What If
Nouveau morceau. Pas d’entrain. Pour avoir entendu la version donné lundi dernier, la différence est flagrante, aucun souffle, encore un titre ou on s’ennuie. Fin du morceau avec grosse guitare en cache-misère et sortie de scène. Donc là c’est le rappel, au bout de dix secondes quelque chose cloche… le silence. Enfin il y a bien le brouhaha de la foule mais pas d’applaudissements ou de mongols qui chantent wohouhoho, il y en a bien deux-trois qui essayent mais ça ne prend pas. Au bout de deux minutes les gens se mettent mollement à gueuler mais plus pour ne pas subir l’affront de ne pas voir revenir le groupe. Et forcément ils reviennent.

In My Place
Je deteste ce morceau, comprend pas qu’ils le jouent. Le batteur tape comme un sourd, la balance s’est degradée par rapport au début du concert. Je n’aime pas le titre mais il a le mérite de faire participer un peu les gens. Mai rien ne va décidément puisqu’alors que tout le monde s’est levé pour la première fois du concert (au bout d’1h15…), Chris Martin dit « c’est à vous », sauf que dans son français approximatif et avec 90db de son dans la tronche, tout le monde comprend « asseyez-vous ». Du coup l’integralité du balcon s’est rassis en 10 secondes, un peu interdits… J’ai decidé de prendre tout ça à la rigolade et en effet je me marre bien.

Fix You
Martin se met à l’orgue installé pendant le rappel. Le début me touche un peu, ce son d’orgue et surtout la première phrase du morceau : « When you try your best but you don’t succeed » (pour les non anglicistes : « Quand tu fais de ton mieux mais que ça ne marche pas »). Pour le coup elle prend tout son sens et Martin a l’air de comprendre ce qu’il chante pour la première fois du concert. Plus rien n’est rattrapable mais on a même plus envie de les accabler, ils ont compris de toute manière. Ils ont l’air d’avoir pris un coup derrière la tête. Le morceau se termine dans une pseudo acmé, le guitariste a l’air d’un robot, ce qu’il est, en répétant à l’envie ses riffs pompés à The Edge (pendant le concert je me suis dit que guitariste de Coldplay devait être un des boulots les plus chiants qui soit).
Fin du morceau, salut du public un peu saugrenu et sortie de scène.

Tout le monde gueule parce que dans la bataille on a perdu un morceau et que vu le niveau du concert ils pourraient essayer quelque chose pour se rattraper, marquer un peu le coup et montrer qu’ils savent qu’ils ont livré une prestation calamiteuse mais qu’ils en sont désolé. On entend un brouhaha d’ou se détachent clairement pas mal de sifflets… Ils ne reviendront pas.


Bilan. C’est le début de la tournée, donc on peut excuser certaines approximations mais à ce point là c’est inquiétant. On a senti que le groupe avait monté un show avec mise en scène écrite à l’avance et quand un des acteurs (le sampler) est sortie de la route, tout le monde a suivi. C’est une impression d’amateurisme qui s’en est dégagé avec un groupe incapable de réagir et qui a oublié les fondamentaux, la spontanéité, la foi dans ce qu’ils font et surtout la simplicité. Entre l’album et le concert, la comparaison avec U2 s’impose. Même préparation meticuleuse, même impression de déjà vu et de calcul. Mais là ou U2 par son expérience ne peut pas techniquement se planter, Coldplay a montré comment ce parti pris pouvait se retourner violemment. Et à ce moment là, il n’y avait plus personne pour tenir la baraque.
Alors ils vont sûrement revenir revanchard dans quelques mois parce qu’ils ont vraiment une dette à payer et il est probable qu’ils livreront une prestation en rapport à leurs exigences mais le virage pris par le groupe est flagrant et décevant. C’est de l’Adult-Rock FM, on oublie les compositions, l’important c’est que les gens tapent dans leurs mains avec la larme à l’œil.
Les critiques n’ont eu de cesse de comparer Oasis et Coldplay ces derniers temps encensant (surtout en France) les oxfordiens pour des raison qui me dépassent un peu. Hier soir le démenti était cinglant et c’est Coldplay lui-même qui l’a écrit. Si on a vu un Oasis de retour aux affaires, retrouvant ses fondamentaux, une envie de jouer communicative et des compositions à nouveau racées, on a vu un Coldplay empâté, en panne d’inspiration et qui s’est trouvé une orientation musicale par défaut. Paradoxalement on a l’impression qu’en faisant cela ils perdent leur public des débuts mais gagnent le grand public, plus large et surtout moins exigeant.
Alors je vais les laisser là, je vais aller réécouter Parachutes et A Rush Of Blood et garder comme souvenir de concert ce Zenith d’il y a trois ans. De toute manière le groupe que j’ai vu hier soir n’était plus le même, les priorités ont changées et ça ne m’intéresse plus. S’ils réussissent à remplir les stades et que ça suffit à leur bonheur qu’ils le fassent mais qu’ils ne se plaignent pas si un jour ils se réveillent et qu’il n’y a plus personne.
Coldplay… ils n’ont jamais aussi bien porté leur nom.
Top à la vachette

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 11 Juin 2005, 10:25

Ouais grave hein, les pressentissements, on est plusieurs à avoir ressenti comme "un truc qui cloche" à propos de Coldplay, et ce rien qu'en écoutant l'album. Je me permets de reprendre quelques passages.
Arrivée à l’Olympia, public de pré-ados, d’auditeurs de RTL2 et de couples en pleine crise de la quarantaine et qui vont au troisième concert de leur vie pour rajouter un peu de sel.
Oui. Y'avait pas ça en 2002, du moins pas en masse ; c'est la pollution du succès. A rapprocher de ceci :
et les béats qui se pâment dès que Martin baragouine trois mots en français.
Oui, d'ailleurs j'en connais une. Chris Martin pourrait dire "P'tain bobonne va m'chercher une bière!" elle fondrait comme une loque. Je veux bien admettre qu'il aie une belle gueule mais y'a beaucoup mieux en chanteurs, et sans campagne de pub sur la main...
Politik
[...] Cette chanson est faite pour les grands espaces et l’Olympia l’empêche de décoller.
Non. Elle passe très bien à l'Olympia, surtout comme première chanson; le ton est donné, et je ne vois pas en quoi l'une des meilleures salles de France pourrait gâcher une chanson. <_<
Low
[...] C’est d’un ennui incroyable alors qu’ils la rendent plutôt fidèlement. En fait la faible qualité du titre est encore plus flagrante sur scène
Ouaip, "Low" fait partie de la moitié "Y" de l'album, la mauvaise.
Warning Sign
Je ne comprends pas pourquoi ils jouent ce titre anecdotique, un de ceux qu’on zappait en écoutant A Rush Of Blood… Comme tout les anciens titres ils le maîtrisent mieux mais il reste aussi chiant que sur album.
Moi je l'ai jamais zappé. :) et je l'aime bien, et il n'est pas chiant. Le titre chiant de AROBTTH c'est "A Whisper".
Everything’s Not Lost
J’en viens à me demander si c’est de l’ironie.
Gâcher ce titre, c'est déjà faire baisser de 10% le prix de la place; c'est là où le groupe communique avec le public, où il y a de l'intéraction. Pffff...
White Shadows
L’apothéose.
"White Shadows" est un très bon titre du dernier album. Ce qui s'est passé relève de l'amateurisme, j'hallucine. La réaction du groupe prouve bien qu'ils ont pris la grosse tête. Je ne vois pas de mot d'excuse dans aucune des deux critiques. Sauf sur "Til Kingdom Come", et un concert acoustique ça ne me dérangerait pas moi. Au moins dans l'acoustique, il y a de la chaleur, il y a de l'humilité. Et ça :
Don’t Panic
Toujours en acoustique, ce qui ne convient pas à ce morceau, ça ne décolle pas, on s’emmerde sévère
C'est faux.

Bon voilà je zappe la fin parce que vu que je serais allé au concert pour me rassurer sur le groupe, mon avis à la sortie de la salle aurait été pire qu'à l'entrée. :><: Tout part en vrille...

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 11 Juin 2005, 14:02

Attends… :mad: franchement je déteste l’état d’esprit du mec qui a envoyé ce post et s’il est venu jeudi soir avec le même il avait sérieusement qu’à rester chez lui !!

Si les simples écoutes de titres comme Warning Sign, Clocks ou encore In my place lui foutent la nausée, si une version acoustique de Don’t panic l’ « emmerde sévère », et si il est prêt à cracher sur Coldplay et à les descendre plus bas que sur terre comme il s’évertue de le faire tout le long de son post parce qu’un concert s’est mal déroulé, il n’avait sérieusement qu’à rester chez lui….

Certes avec leur dernier album ils se cassent la gueule mais il ne faut pas pour autant les achever comme ça à coup de critiques amères, douteuses quant à leur honnêteté et de les démolir définitivement car c’est un groupe qui a sû prouver qu’il avait largement sa place dans la cours des grands, ils nous ont beaucoup apporté au travers de leur premier album, un petit peu moins avec le deuxième et ce n’est pas une raison pour crier à l’imposture d’une telle façon!

Déjà, avant le concert il trouve l’occasion de se plaindre de tout… Putain, il va voir un concert on s’en fout de l’ouvreuse qui a décidé d’être conne !!!!!! :mad: :mad:

Et je dis ça mais je ne fait pas partie des « béats », d’ailleurs j’ai mis du temps à m’y faire à Coldplay au départ… mais cette façon de démolir avec une telle assurance ça me… :sick: :><:

Pour les posts d’insulte ne vous gênez pas! J’m’en fous, je suis déjà ultra énervée…

mouzillon
whoo! alright - yeah...uh huh
Messages : 341
Inscription : 09 Juil 2004, 15:31
Localisation : Rennes

Message par mouzillon » 11 Juin 2005, 14:04

En tout cas à Londres, ce n'est plus de la campagne de pub, c'est de la véritable propagande!!!!!

On ne voit plus que ça, partout, c'est impressionant. Je crois que ça a réellement commencé à m'émerver c'est lorsque je suis allée faire mes courses dans un Sainsbury Central où, logiquement, on ne trouve que de la bouffe (Les 3/4 du magasin contenant des sandwichs et des plats tout prêt, soit de la 'english food' par définition). Et là sur quoi je tombe juste devant la caisse, un présentoir aussi grand que moi (ok ça va pas chercher très haut :blush: mais quand même) avec uniquement des albums de X&Y. bref mois d'une semaine après la sortie de l'album, je n'avais déjà plus envie de l'écouter. Je ne critique pas le groupe, ils n'y peuvent rien. Mais tout le battage commercial autour d'eux devient insuportable.

En plus quand je lis les critiques du concert, je me dis que ça commence déjà à avoir de l'impact sur eux (ben oui, ils n'ont pas l'air de s'arracher comme si ils jouaient leur carrière sur scène), je me dis que c'est vraiment dommage.

Pour ce qui est des places, je confirme, ça se vend très bien! ^^
If not now, when?

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 11 Juin 2005, 14:32

grrrr,11 Jun 2005, 14:02 a écrit : Pour les posts d’insulte ne vous gênez pas! J’m’en fous, je suis déjà ultra énervée…
Ben oui dis donc t'es super à cran là, fais-toi donc un petit cocktail alcool-médicaments, moi ça me rend tout love... :wub:

Enfin bref, pour la critique citée par Radiopyramidheadsong, évidemment il y a du vrai et du faux et c'est pour ça que j'ai fait un tri personnel. Mais après tout c'est une critique personnelle aussi, il faut la prendre comme telle et la remettre dans ce contexte.
Moi quand je dis : "ça c'est faux", "ça c'est vrai", c'est juste que j'ai un ego surdimensionné et j'assène des affirmations brutes parce que je m'en fous, mais ça reste de la critique personnelle. ^^
Notre spectateur frustré doit aimer les gros sons bien lourds de Coldplay, alors que d'autres préfèreront l'acoustique et l'âme des chansons (oui, de ceux-là je suis). Et puis ses références à The Edge ne plaident pas en sa faveur (faudrait lui dire que U2 s'est cassé la gueule beaucoup plus que Coldplay :rolleyes:)

Voilà, pour le reste je maintiens ce que j'ai dit, j'aurais probablement été déçu avant la fin du concert. Tiens, c'est rare que j'essaie de me justifier dans un de mes posts. Faut que je me reprenne... :P

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 12 Juin 2005, 00:26

Je rajoute en copiant-collant la review de Sound of Violence, toujours sur ce même concert où décidemment il y a vait du beau monde! ;)
Alors que de nombreuses personnes reprochent à Coldplay d'avoir voulu trop en faire sur le controversé X&Y, le groupe a assuré hier soir un service (très) minimal à l'Olympia de Paris. Pas de première partie, une très longue attente après l'ouverture des portes, des problèmes techniques... tout semblait aller de travers pour cette soirée qui s'annonçait pourtant tout autre.

Le groupe n'a en effet jamais semblé capable de répondre aux attentes placées dans ce concert par ses fans. Malgré toute la bonne volonté de Chris Martin, la communication avec le public peine à créer une véritable ambiance, et ce ne sont pas les trois autres membres du groupe, discrets pour ne pas dire fantomatiques, qui auront changé la donne.

Le début de concert laissait pourtant présager une excellente soirée. Square One et Politik mettent le feu aux poudres avant que le groupe n'enchaîne ses hits sans aucun temps mort. Une première demi-heure de concert réussie donc, avant que les choses ne s'enveniment. Qu'avait donc Chris Martin hier soir ? Etrange dans ses tentatives de communication avec le public, pas toujours très juste dans son chant, la tête pensante du groupe n'aura certainement pas montré son meilleur visage.

Alors que l'espoir renaît avec l'enchaînement Warning Sign/Everything's Not Lost, l'ambiance tombe d'un coup lorsque Chris Martin décide de stopper White Shadows au bout de quelques secondes. S'ensuivent alors quelques discussions avant que le groupe n'annonce que le morceau ne sera pas joué en raison de problèmes techniques. The Scientist console alors tant bien que mal les déçus avant que le groupe ne s'éclipse quelques secondes pour revenir dans le coin gauche de la scène afin de jouer deux titres en acoustique : 'Til Kingdom Come puis Don't Panic. Une initiative qui aurait pu être excellente si les deux titres avaient été interprêtés de façon correcte.

Le concert reprend son cours avec Clocks puis What If avant un traditionnel rappel. Très réussis tous les deux, In My Place et Fix You permettent au groupe de finir sur une bonne note sous les applaudissements... avant que le public, déçu par la prestation du groupe et cette fin trop rapide, ne gronde et siffle durant quelques minutes.

Sans être mauvais, Coldplay n'auront jamais été à la hauteur de leur réputation hier soir. Que ce soit au niveau de leur prestation ou de la setlist choisie (où étaient donc passés Trouble, Shiver et A Rush Of Blood To The Head ?), le groupe a déçu et devra se faire violence dans les mois à venir pour assumer son statut de groupe majeur.

[email protected]
Je voue un certain respect au webmaster de ce site ([email protected] donc) dont les avis sont souvent proches des miens. D'autant plus que sa critique est ici très retenue et très professionnelle (ah tiens, si je pouvais faire de même :rolleyes:).

bugman
shooting star
Messages : 447
Inscription : 09 Fév 2004, 14:49
Localisation : The Dark Side Of The Moon

Message par bugman » 13 Juin 2005, 23:51

Eh ben, tout cela ne me fait dire, au final, qu'il n'y a aucun regret à avoir... Ca confime toutes mes craintes, celles que j'émettais avant même la sortie de X&Y...
Coldplay est bel et bien devenu l'ombre de lui-même... :(

Mais je ne veux pas gâcher ton plaisir Grrr. Voir Coldplay fait quelquechose. C'est indéniable. Je dis juste que si j'étais allé à ce concert, je pense que j'aurais regretté d'avoir payé ma place... :><:
We are together, we are unified
And all for the cause
Because together we got power

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 14 Juin 2005, 00:14

Ce que je comprend parfaitement… à 100%... :) le plaisir d’avoir (enfin) pu les voir en live a effacé tout le reste et sur ce coup là je préfère garder ma bulle… du coup j’ai l’album depuis une semaine et il est toujours sous cellophane :huh:

bugman
shooting star
Messages : 447
Inscription : 09 Fév 2004, 14:49
Localisation : The Dark Side Of The Moon

Message par bugman » 26 Oct 2005, 13:47

OASIS / 23-10-05 / Zénith de Rouen

Après un Don't Believe The Truth qui avait satisfait les plus indécis, on était en droit de s'attendre à une tournée digne de ce nom. La vérité c'est qu'au final j'ai préféré la prestation à laquelle j'avais assisté lors de leur dernière tournée il y a 3 ans...

Le son qui nous parvenait dans ce Zénith de Rouen était assez abominable. Beaucoup trop fort, la guitare de Noel bouffant tout le reste et Liam braillant dans son micro...
A côté de ça la setlist fut sans surprise: moitié DBTT et moitié gros hits issus des 2 premiers albums (soit 3 disques passés sous silence!). Quelques très bons moments comme Acquiece, face B bien connue des fans, Champagne Supernova toujours une de mes préférées ou une version de guess God Think I'm Abel très planante...

Voici la setlist telle que je m'en souviens:

Fuckin' In The Bushes pour l'arrivée du groupe puis...

Turn Up The Sun
Lyla
Bring It On Down
Morning Glory
Cigarettes & Alcohol
The Importance Of Being Idle
A Bell Will Ring
Live Forever
Acquiece
Mucky Fingers
Wonderwall
Champagne Supernova
Rock N' Roll Star

rappel
Guess God Thinks I'm Abel
The Meaning Of Soul
Don't Look Back In Anger
My Generation

Les frères ont fait leur show, comme à leur habitude, éclipsant les autres (à l'exception de leur batteur, Zack Starkey, leur meilleur à ce jour...) La salle, à la moyenne d'âge très jeune fut réceptive. 1H30 seulement, pas mal au final c'est vrai. Et j'aurais eu la bonne surprise de voir The Coral en 1ère partie ! :super:
We are together, we are unified
And all for the cause
Because together we got power

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 04 Nov 2005, 16:55

FRANZ FERDINAND – Zenith de Paris – 28/10


Deuxième rendez-vous pris, exactement un an après leur premier passage dans ce même Zenith à l’occasion du festival des Inrocks (accompagnés à l’époque de The Kills, The Killers et de Zutons) mais avec un peu moins de motivation pour ma part, je dois l’avouer, n’ayant pas particulièrement accroché sur leur deuxième album (disons… peu écouté…) …


>Première partie : Editor
Désolée… depuis le début je me suis convaincue que je ne les appréciais pas et je n’arrive pas à passer outre… je n’ai pas vraiment accroché… sauf peut-être sur deux, trois titres mais je trouve que ce groupe n’a pas vraiment de charisme, sauf peut-être le chanteur mais les trois autres font assez peine à voir (il n’y a aucune objectivité dans ce que je dis !). Ils n’ont joué qu’une toute petite demi-heure (ouf !)
Bon… allez… objectivement : ce n’était pas trop trop mal…


>21h, le concert des FF commence…
Côté déco, c’est du chiadé, assez classe d’ailleurs : sol rouge, avec à l’avant de la scène un fine bande lumineuse rouge, un espèce de long podium blanc en second plan sur lequel est placé la batterie au centre et le synthé à gauche, le fond recouvert au départ par un grand voile blanc qui laissera place dès le deuxième titre à un écran géant bordé de rouge retransmettant des images en noir et blanc du live filmé en direct, en multicam (au moins trois caméras)… les moyens étaient là ! Le groupe vêtu de noir et de blanc (Nick a mis de côté sa terrible chemise hawaïenne de l’année dernière !). Bref, le visuel avec ce jeu entre le rouge et le noir et blanc : vraiment plaisant !
Et pour le coup, Franz Ferdinand s’était bien décidé à démontrer que c’était leur Zenith cette fois-ci et que la mission qu’ils s’étaient adonnée était bien celle de donner du plaisir et de prouver au monde entier que c’est bien eux les rois actuels de la pop dansante… et pour cela ils ont mis le paquet !

Au niveau de la setlist, autant de morceaux du nouvel album que de l’ancien :

This Boy
Come On Home
(yeah !)
Do You Want To? (qui passe super bien en live en fait… très efficace !)
What You Meant
Auf Achse
Matinée
I'm Your Villain
Michael
Walk Away
Take Me Out
(que c’est bon !)
The Fallen
I'm The Reason You're Leaving
40 Ft
Darts Of Pleasure


RAPPEL

Jacqueline
Evil And A Heathen
Outsiders
(l’hallu, c’est qu’ils étaient à trois sur la batterie tout le long du morceau :blink: avec le renfort de deux musicos hors FF)
This Fire

1h30 qui sont passées très vite ! :super:

Mon léger manque de motivation est disparu dès leur apparition, c’était vraiment bon de les retrouver car leur prestation scénique est encore mieux maitrisée, pleine d’assurance et surtout une énergie décuplée! Les quatres membres étaient également mis en avant, chacun faisait son show à sa manière, les guitaristes se regroupaient souvent autour de Paul (batterie), Kapranos était même perché sur la grosse caisse pour entamer 40’ (et ils jouaient à trois sur la batterie sur Outsiders je le rappelle !!). Très sûrs d’eux, un petit peu branleurs sur les bords, on retrouve ces habituels petits pas saccadés synkros, les poses qui tuent, Kapranos qui tape la causette en français entre chaque morceaux (pas toujours, voire même jamais très compréhensible) … Et puis le grand écran ça jetait quand même !!

Aucun regret d’être venu pour la deuxième fois à ce show explosif, excellent avec cette tendre sensation d’être passée dans une lessiveuse ! (avec essorage nécessaire à la sortie :sueur: )
En tout les cas, ce qui est sûr c’est que la déferlante FF n’est pas prête de s’éteindre si ils continuent à délivrer de tels lives ! B)


Image

désolée pour la qualité de la photo... (prise avec portable)

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 04 Nov 2005, 17:14

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB – Elysée Montmartre – 02/11


hem… j’ai réussi à louper le début du concert :D :( (et il y avait une première partie en plus !) grâce à un record personnel battu : La Roche / Paris = 7h !!!
Aaah j’en ai maudis des automobilistes ce soir là !! :/
Alors avec toute cette route dans les pattes et une bonne petite course dans le métro pour essayer de ne pas louper le début des BRMC les conditions n’étaient pas au mieux...


Côté mise en scène rien de bien particulier… le seul effort : une chandelle électrique posée sur un piano droit (trop coool :rolleyes: ). Sinon, pour les instrus, en plus du piano droit : deux synthés, batterie, une multitude de guitares, un trombone, un harmonica. Les membres vêtus de noir (ça vous étonne? :rolleyes: ), look soigné.
Beaucoup (trop) de fumée : sans exagérer le batteur … :D … on l’a aperçut sur deux trois titres sinon il était totalement dans le brouillard ! Invisible ! Coté lumière ils ont beaucoup joué sur le contre-jour laissant apparaître les silhouettes des guitaristes ou sinon ils finissaient souvent leurs morceaux dans le noir complet avec le public éclairé (trop souvent ça aussi !!)… bof bof…

Show mené par les deux leader Peter Hayes et Robert Turner, très charismatiques, de sacrés musiciens multi instrumentistes, des monstres :whah: !! Ils étaient accompagnés d’un quatrième musicien polyvalent très discret qui assurait ponctuellement la basse, le synthé, des percus, les chœurs,…



Un concert qui démarre doucement avec trois morceaux acoustiques avec sur scène le batteur et Peter assurant à la fois chant/guitare/harmonica…

Complicated Situation
Faultine
Devil's Waiting


Peter est ensuite rejoint par les deux autres pour entonner Shuffle Your Feet, ça commence à bouger un peu plus…

Shuffle Your Feet
Ain't No Easy Way
Still Suspicion Holds You Tight



Jusque là c’est un peu mou, le public est porteur dans les acclamations mais bouge peu (attentif ?). Derrière moi, deux trentenaires se morfondent grave : « putain ils ont perdu leur âme… putain ils sont tombé dans le commercial… putain t’as pas soif toi? »… C’est sûr que pour ceux qui n’ont pas trop apprécié le virage pris avec Howl le début du concert a dû les inquiéter quelque peu…

mais mais mais le voilà le bon gros son noisy des albums précédent avec les trois prochains titres et le public réagit au quart de tour !


Love Burns
White Palms
Whatever Happened To My Rock'n'Roll
(excellent :good: ! et là ça pogote grave)


Peter et Robert s’alternent au chant et se complètent en parfaite harmonie (de toute façon ils ont la même voix ! Je n’avais même pas captée sur Howl qu’il y avait deux voix différentes… c’est pour dire ! :huh: ), changement de guitare entre chaque morceaux, très bon son !


Retour au calme avec Howl chantée par Robert… :good: malgrès quelques problèmes avec la basse (mais ça c’était avec tous les morceaux un peu plus softs, plus accoustiques… mais pas gênant plus que ça)


As Sure As The Sun
Weight Of The World
( :good: aussi)


…calme avant la tempête…


US Government (ça déménage ! :whah: )
Six Barrel Shotgun
Sympathetic Noose
(version « gros son »)


Robert s’installe au piano tout à gauche, Peter au synthé tout à droite, num4discret à la basse au milieu de la scène aurait pu avoir enfin son quart d’heure de gloire mais pas d’chance il n’était pas éclairé (c’est ingrat quand même ! ^^ ).


Promise
Très joli moment, celui que j’ai préféré ! (et puis Peter qui nous sort sont trombone… il est fort ce gars !)


=
DEUXIEME PARTIE
=


Spread Your Love (grosse prolongation du morceau assez soûlante) purée il y avait une mamie à cinq mètres de moi (plus de 70 ans, sûr !) qui pogotait grave là-dessus, et moi déjà fatiguée j’étais médusée ! :blink:

Gospel Song
The Line
(aaaah :rolleyes: )
Heart+Soul (too noisy… ou fatigue… ?)


Le batteur sort de son épais brouillard, serre quelques mains du premier rang et se barre. Peter s’installe par terre au milieu de la scène avec le synthé. Robert s’installe devant le deuxième, lumière très tamisée, en contre jour…


Open Invitation (le morceau bonus après The Line sur Howl)
Très jolie fin, la ballade qui calmera tout le monde avant de partir…



Concert qui aura durée une grosse heure et demie. Tout l’album Howl y sera passé... et il y avait un sacré contraste entre ces morceaux là et ceux de Take them on, on your own et de l’album eponyme du groupe et c’était –en tout les cas pour ma part- une bonne chose...
Le son était très bon :good: (mise à part les quelques soucis de basse), les deux leaders ont parfaitement assuré quant à la qualité instrumentale, la justesse des voix. Un concert qui ne me sera pas très très marquant mais de qualité !

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 08 Nov 2005, 20:29

Petite croix dans l'agenda pour ceux qui ont France 4...

Demain (mercredi 9 nov) à 20h50, l'emission "En Direct De..." sera consacrée au festival Les Inrocks, la cession de cette année bien sûr, celle de Bordeaux plus précisément. Au programme pendant deux heures: des itw et des extraits des représentations de groupes tels que Kaiser Chief, Arctic Monkeys, Devendra Banhart, Hard-Fi, Antony And The Johnsons, Maxïmo park, The Futureheads and so on...

Avatar de l’utilisateur
grrrr
karma police
Messages : 1263
Inscription : 30 Jan 2004, 15:45
Profil Last.fm : saintkro
Localisation : sur terre par intermittence...
Contact :

Message par grrrr » 22 Nov 2005, 17:26

SUPERGRASS – La Cigale – 18/11/05

Grand plaisir d’assister pour la première fois à l’un de leur concert et surtout dans cette excellente salle très conviviale qu’est la Cigale. Le quatuor n’était cependant pas complet puisqu’il manquait Rob (remplacé par un autre frangin Coombes, un des musiciens de l’excellent groupe 22-20’s) et aussi Dany malheureusement, qui venait tout juste d’être papa comme nous l’a précisé Gaz, remplacé par le batteur de Ride…. Ajoutez à cela un percussionniste et voici la formation de Supergrass pour cette tournée française 2005 qui nous a offert ce soir de 18 novembre un excellent moment.

Le groupe français Azyl assurait la première partie… enfin… assurait c’est beaucoup dire… d’ailleurs je ne m’étalerais pas dessus… du rock punk inintéressant, un sale look, les oreilles meurtries au bout de dix minutes… bref passons ! :/

Au tour de Supergrass qui se fait attendre… Un public extrêmement enthousiaste et impatient !
A l’image de l’album Road to Rouen qui prend un virage radical laissant de côté la jovialité adolescente et l’esprit punk qui forgeaient initialement toute l’identité du groupe, le concert restera en grande partie assez posé avec Gaz et Mick souvent vissés sur un tabouret, avec des versions acoustiques très soft (mais intéressantes) de morceaux à la base très pêchus tel que Caught By The Fuzz…. Ce qui continuera peut-être de décevoir les inconditionnels de la période survoltée pré-Road to Rouen…

The Setlist
bon elle est moche la photo mais j'étais tellement contente d'avoir pû l'approcher cette feuille... alors je la mets!! :P

Image

avec en rappel Lenny et Pumping on your Stereo....


Gaz arrive pour commencer seul sur scène avec sa guitare sèche pour entonner St Petersburg et Wait For The Sun… superbement bien joués et quelle voix ! Il sera rejoint ensuite par Mick pour les deux titres suivants et par le reste du groupe à partir de Late In The Day.
Le concert gagnera en énergie à partir de Sun Hits The Sky et le grand décollage qui ne s’arrêtera plus commencera sur Moving suivit de Richard III, Grace et en rappel Lenny et Pumping On Your Stereo… un peu courte cette partie electro mais tripante !!
Le courant entre le groupe et le public passe à merveille. Les prestations, instru et vocales sont techniquement parfaites, avec un Gaz relativement perfectionniste interpellant régulièrement les ingés son même en pleine chanson pour de légers problèmes de balance.
Même si ils n'ont pas apporté toute cette énergie à laquelle on s'attendait tous (fidèle à la réputation de leurs shows)... c'était un très bon concert et l'ambiance était là!! :good:



Image

Répondre