Kill Bill

Les chroniques, les critiques, le suivi, les réflexions, les remarques, les previews.
Répondre
fubiz
this mess we're in
Messages : 34
Inscription : 23 Juil 2004, 01:26
Contact :

Message par fubiz » 23 Juil 2004, 02:03

Rien d'autre à dire que c'est une BOMBE !
J'ai adoré ces deux volumes :P

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 06 Juin 2006, 10:22

Et hop, exhumation de vieux sujet ! (reviens z'a la viiiie !!!) :D

Alors, j'ai (enfin) vu le premier épisode de Kill Bill, hier... Et ben mon vieux, j'ai été uuuuultra déçu ! u_u Et franchement, quand je relis vos post sur le film, je ne peux m'empêcher de penser qu'on a pas du voir la même chose... Y'a vraiment un truc qui m'échappe... :s

Peut-être en attendais-je trop, étant donné tous les compliments que j'avais entendu sur ce film... Peut-être que regarder un film lontemps après sa sortie, ce qui permet d'échapper au buzz qui l'entoure (et influence forcément son opinion), me permettant d'être plus objectif...

Toujours est-il que les bons côté de ce premier volet ne compensent pas le désesperant manque de contenu : un scénario qui tient sur une feuille de papier à cigarette, des personnages sans histoire (sauf O-ren Ishii machin là, cela contribue à sauver un peu le truc...) et un film qui se résume à un clip ultra-violent vaguement esthétique... Où es passé le Quentin Tarantino de Pulp Fiction et Jackie Brown ?... Honnêtement, j'ai même failli carrément zapper la scène avec les 88 fous là, tellement c'était long et répétitif... <_<

Bref, peut être que le 2 me fera changer d'avis, mais pour le moment je reste persuadé que si ça n'avait pas été Tarantino qui avait fait Kill Bill, on en aurait certainement pas fait tout ce battage...
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 06 Juin 2006, 19:35

Ce qui est bien avec Sam, c'est qu'on peut lui taper dessus à partir du soir... :P

De toute façon t'as pas de goût mon vieux!!! :D

Tu vas t'ennuyer à la 2e partie, je te préviens.

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 07 Juin 2006, 09:18

Oui, mais je réponds le matin suivant ! :D

Ce qui a de bien avec Kynerion, c'est que ses critiques ressemblent parfois à un étal de boucher-charcutier, mais que quand on critique ce qu'il aime... Enfin bref, je vais donc développer, histoire de démontrer que ce n'est pas un manque de goût mais une critique fondée. 3 exemples (attention SPOILER mais bon, maintenant, tout le monde a du voir ce film...)

1 - La scène du gars qui paye ses 75 dollars dans la clinique pour avoir le "plaisir" de prendre du bon temps avec une comateuse qui ne l'est plus. A la base, voilà une idée typiquement trash, dans la droite ligne de Pulp Fiction. On se dit donc que le petit QT va nous en faire un truc sympa, genre émasculation au scalpel ou autre joyeuseté. Et ben non, on a juste un rapide plan de tirage de lèvre, puis le mec en sang par terre. Et à côté de ça, on nous fait 5 minutes de gros plan sur le gros orteil d'Uma... Allez comprendre...

2 - La scène d'ouverture, ou le second meurtre. Là, on sent bien que QT a voulu choquer : vous pensez que je vais pas le faire hein ? Et ben si : Uma tue la mère de la petite fille sous ses yeux ! Ah ah ! Chui un provocateur, hein ?
Oui, sauf que pour que la scène ne soit pas coupée, QT a été obligé de faire en sorte que la gamine n'ait aucune réaction (imaginez si elle s'était mise à pleurer et tout, ç'aurait carrément été insoutenable). Du coup, on se retrouve avec une scène complètement surréaliste, où la gosse vient de voir sa mère se faire assassiner et ne pipe pas un mot, limite si elle propose pas à Uma de prendre un ptit kawa avant de reprendre la route...

3 - La scène de combat contre O-ren. Là, on avait un décor sublime, deux personnages au fort carisme, un combat au sabre, bref, de quoi faire un truc super. Mais le problème, c'est qu'à ce moment du film, on vient déjà de se taper 20 bonnes minutes de combat au sabre... QT en a conscience, et torche donc cette scène finale en 2 minutes : schlak-schlak-blabla-schlak, et c'est fini... Le paradoxe, c'est que, finalement, ce qui devrait être l'essentiel du film (les actes de vengeance) n'en sont qu'une infime partie... A vouloir mettre en image un gros délire perso (le combat contre les 88), QT en a sacrifier le coeur de son film...

Bref, tout ça pour dire que c'est comme si QT s'était appliqué à tout faire pour que son film ne ressemble pas à ce qu'il a fait avant (lenteur travaillée, personnages profonds, histoire creusée etc...) et qu'en même temps il ai cherché à respecter des codes et des shémas auquel il voulait faire référence mais qui finissent par bousiller son film (ultra violence, démesure, montage rapide)... Un beau gâchis, en somme, car il y avait matière à faire un film culte avec de telles idées et un tel talent...

De plus, le fait qu'on ne sache même pas qui sont les vipères et pourquoi elles ont commis ce carnage au mariage empêche de s'impliquer dans le "combat" de black mamba, qui est l'essentiel du film. Un comble !

Je le dis et je le répète donc : on peut aimer Kill Bill, j'en conviens, mais ce n'est pas un chef d'oeuvre, loin de là même...
Dernière édition par SamuraiEdge le 07 Juin 2006, 09:27, édité 1 fois.
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 07 Juin 2006, 09:45

SamuraiEdge a écrit :3 - La scène de combat contre O-ren. Là, on avait un décor sublime, deux personnages au fort carisme, un combat au sabre, bref, de quoi faire un truc super. Mais le problème, c'est qu'à ce moment du film, on vient déjà de se taper 20 bonnes minutes de combat au sabre... QT en a conscience, et torche donc cette scène finale en 2 minutes : schlak-schlak-blabla-schlak, et c'est fini... Le paradoxe, c'est que, finalement, ce qui devrait être l'essentiel du film (les actes de vengeance) n'en sont qu'une infime partie... A vouloir mettre en image un gros délire perso (le combat contre les 88), QT en a sacrifier le coeur de son film...
Je confirme : ne regarde pas le 2! :D

Non mais sinon tu peux dire que Kill Bill c'est tout pourri, ça ne me dérangera pas étant donné effectivement que j'use allègrement de ce genre de raccourcis. Ce qui déplaît aux uns peut déplaire aux autres, et inversement, et vice-versa, et réciproquement, c'est tout. J'avoue retenir de Kill Bill 1 justement le "délire perso" des 88 et surtout prendre le film comme une jouissive vengeance à l'histoire mince comme du papier à cigarette certes, mais vengeance, mais jouissive. Comme des fois des pulsions de violence que je ressens et que je suis obligé de contenir, QT en a fait un film défouloir où je peux évacuer. Merci à lui.

Répondre