Matrix Revolutions

Les chroniques, les critiques, le suivi, les réflexions, les remarques, les previews.
Dieu

Message par Dieu » 13 Nov 2003, 10:57

Moi je dis que vous etes bien gentil avec le SDA mais malgré tous tes arguments Mg, et je sais que tu n'est pas tres objectif, comment pouvez vous admettre de ne pas voir les 3 episodes? Excusez moi mais meme si il n'y a pas de " to be concluded" a la fin je pense que c'est la meme chose!!! De plus meme si ca m'a obligé à acheter une place de cinema je trouve que du point de vue commerciel et marketing c'est une passe de maîtres que les freres W nous ont fait là!!!
Et pi, de toute facon meme ceux qui ont voulu nous faire croire qu'ils boycotteraient Revolution sont allés le voir alors.... Et j'aimerais bien voir combien d'entre nous se retrouverons avec les DVD ou les DivX de cette trilogie!!!

Vous etes bien durs qd meme!

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 13 Nov 2003, 12:09

<<Je pense qu'il faut differencier la critique objective (le plus possible) de l'appréciation...>>

Tout à fait d'accord mon cher Squarun (ça va pas cette concordance d'opinion, va falloir qu'on trouve un sujet de discorde rapidement pour se foutre dessus.... :D ), c'est bien pour cela que j'en appelle à respecter toutes les appréciations : en fait, ce qui m'embête, c'est le mouvement qui consiste à affirmer que tel film est objectivement et sans discussion possible nul. Justement parce qu'être objectif sur un film est impossible (en plus d'être ennuyeux...). Apprécier ou non une oeuvre, film ou livre ou autre, dépend de tellement de choses qui sont intrasèquement propres à chacun de nous. C'est là où je rejoint Kynerion. Soyez subjectifs, dites ce que vous pensez, pourquoi vous avez aimé ou detesté ceci ou cela, avec pour seule reserve de ne tentez pas d'imposer votre vision des choses (j'accuse personne, je parle en général) sous pretexte de l'objectivité. Car, au-delà des aspects strictement intrasèques du film, il y beaucoup de choses tout autours de celui-ci sur lesquelles ont peut justement se foutre dessus en toute amitié (décidemment, Fight Club aura beaucoup marqué notre génération... ;) ) et de façon plus objective.
Par exemple, je maintient pour ma part que les frères Wacko ne POUVAIENT pas faire une trilogie de la qualité du premier épisode. C'était impossible ! Pour diverses raisons, techniques, temporelles ou strictement logiques. C'est pour cela que j'estime que ceux qui n'ont pas aimé, et a fortiori qui ont beaucoup aimé le premier, ne peuvent s'en prendre qu'à eux-même et se sont privé de bons moments tout seuls comme des grands ! Dommage les gars ! :D

Sinon, j'ajoute juste que ça me fait bizarre de me faire encourager par Kynerion en vue d'affirmer haut et fort ce que je pense et de défendre mes opinions.... :rolleyes: Ceux qui connaissent mon parcours de posteur comprendront....Hum.... ^^

<<Samouraï et Squarun qui sur ce sujet, sont admirables>>

Merci Bibidi, merci, c'est trop, je vais rougir..... :blush: :blush: :blush:
Juste, c'est Kynerion qui a tous les pouvoirs ici, pas moi.... ;) :lol:


Voilà, comment terminer cette allocution sinon par un retentissant : "MOI, J'AI AIME MATRIX RELOADED ET REVOLUTION !!!" :D

Ps : J'ai également beaucoup aimé Final Fantasy the spririts within... :P :blush:
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 13 Nov 2003, 13:28

Je voudrais ajouter deux choses,

d'une part que j'essaie d'etre le plus objectif possible dans mes critiques, le cas matrix étant l'exception qui confirme la règle, du moins j'espère que vous ne me traiterez pas de partisan..

d'autre part que mes critiques ne sont là que pour vous encouragez à y répondre . En l'occurence, ça marche du feu de dieu.. du tonnerre .. pas de dieu, mais d'un ami à lui .
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
squarun
shooting star
Messages : 425
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Localisation : Quiberon
Contact :

Message par squarun » 13 Nov 2003, 20:34

SamuraiEdge,13 Nov 2003, 11:09 a écrit : Ps : J'ai également beaucoup aimé Final Fantasy the spririts within... :P :blush:
Mais ça nous fait encore un point commun :o
Pour ne pas me faire accuser de flood je vais quand même poser la question qui motive ce post ^^
Est-il vrai que certain passage de Matrix 3 ressemble à FFTSW?
Merci d'avance... :P
Aiguiser votre sens critique!
berenian.cjb.net

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 14 Nov 2003, 14:24

Baaahhh...Euh....J'ai beau chercher, je vois pas trop trop à part un ou deux trucs par-ci par-là..En gros, ce sont deux films de S.F avec des héros qui luttent contre des méchants pas humains et deux héros qui s'aiment...En cherchant bien, on peut trouver des ressemblances avec n'importe quoi, je pense... :rolleyes:

Bref, pour moi le seul lien véritable qu'il y a entre Matrix et FinalFantasy, c'est "le dernier vol de l'Osiris", mon deuxième animatrix préféré B)
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 14 Nov 2003, 14:41

Pour moi (même si j'ai pas vu Revolutions) serait les machines employées par les humains (qui s'insèrent dedans, avec les bras et les jambes articulées), qui ressemblent à celles employées dans FFTSW (pour déplacer du matériel ou pour attaquer? je sais plus... :doute:).

Plus antérieurement, on trouve déjà de telles machines dans Alien Le Retour; c'est d'ailleurs à la fin d'Alien 2 que Ripley se débarasse de l'alien grâce à cette machine. :!: ;)

goldmember
your hands around my throat
Messages : 288
Inscription : 21 Sep 2003, 00:59
Localisation : 213 Elmstreet

Message par goldmember » 14 Nov 2003, 20:22

Juste avant de commencer je voulais dire que je dévoile certaines parties du film, pour ceux qui ne veulent pas savoir!

Que dire, que dire après toutes ces critiques, dont certaines descendent ce 3 volets plus bas que terre!!! Vous allez peut-être un peu loin en disant que c'est une grosse merde, un navet cinématographique, une daube quoi. Réfléchissez bien... mais si..., il y a quand même pire et bien pire que Matrix Revolution, soyez lucide!

Pour ma part (je ne sais pas si je fais pencher la balance!!) mais oui j'ai aimé Revolution. Je ne vais pas m'excuser quand même!! Pour ceux que ça choquent: oui je suis lucide, non je n'étais pas sous l'emprise de drogue ou d'alcool, non je ne dormais pas et j'avais mes lunettes. Donc oui j'ai aimé, même passé un très bon moment et pourtant je ne vais pas vous dire: c'est trop bien, allez-y... à l'opposé de ceux qui pourrissent le film par leurs critiques négatives en criant sur tous les toits: n'allez pas voir cette daube vous serez obligatoirement déçu!( je ne cites personne!!)

Je ne rajouterai donc rien aux critiques positives, car je suis à peu de choses près d'accord avec celles-ci, mais je vais juste répondre à quelques lignes qui ne m'ont pas parues très claires:
Personnellement le 1er m'a éblouie: mise en scène, sfx, scénar, choré... je l'ai trouvé superbe, mais Matrix est pour moi un shaker de plusieurs film plus ou moins connus avec une pointe de technologie, c'est pourquoi je ne le met pas dans la, pardon dans ma catégorie des film "culte culte". Et puis je ne pense pas que l'invention du bullet-time rende le film "révolutionnaire", il faut pour ma part un peu plus qu'une nouvelle technologie pour qu'un film soit de ce type, surtout quand la celle-ci est utilisé tout le long du film.
Pour le second j'avoue que la seule gène que j'ai resenti se porte sur les dialogues. Peut-être trop complexes à mon goût (enfin celui de l'architecte surtout!!)...et aux goûts des autres!! Sinon j'ai bien aimé aussi, et j'ai mieux apprécié la 2ème fois!! Private joke: et je ne me suis pas senti esclave ni choqué à cause du "à suivre", étant donné que je voulais voir le 3ème. Pour être objectif (désolé Kynerion) je pense que tout ceux qui se sont senti "prisonnier" de cette fin ont quand même un minimum de volonté pour se dire que le 3 ne vaut pas le coup et donc ne pas y aller. Je trouve ça un peu idiot de faire la démarche suivante: se dire que le Matrix Reloaded est nul à chier, de ne pas aimé la fin, de le trouvé trop complexe... et quand même de se dire "bon je vais voir la fin au cas où...", tous ceux qui n'ont pas aimé le 2, personne ne vous a obligé à aller voir le 3!!!
Et pour ce dernier opus et bien je l'ai adoré aussi, par contre je le trouve moins "Matrix", je veux dire par là qu'étant donné la mise au second plan de Néo, j'ai plus vu un film SF. Mais il en ressort tout de même un film superbe, avec une fin!!! Pourquoi dire qu'il n'y a pas de fin? Je suis un des rares à avoir compris? Ou le seul qui ne comprend rien?

Ce qui suit est basée sur la critique d'Mg.

Un mauvais film de SF alors? Non perso je ne trouve pas. Matrix Revolution possède je crois 2 histoires qui se complémentent: d'une part l'attaque de Zion hommes/machines et d'autre part Néo et la matrice même. Le côté attaque de Zion me semble être un magnifique film de SF, le scénar est connu et tiens la route, comme c'est de la SF il faut des SFX et je crois que lorsque les sentinelles envahissent les quais il y en a un peu non? Perso l'arrivée des machines en masse m'a scotché, limite bouche entrouverte!!
Je crois quà coté Starship Troopers, T3, L.A 2013 entre autre, sont des merdes.

Je n'ai pas vraiment ressenti de lassitude vu que les séquences de combat s'enchainent et ne se ressemblent pas, pour l'attaque je parle. Car le combat final que je n'est pas trouvé long non-plus d'ailleurs, reste franchement...bah il déchire quoi, même si pendant quelque centième de seconde on voit l'image digitalisée des persos, mais bon c'est vraiment chercher Charli là où il n'est pas! Qu'est ce que ça change qu'on remarque les effets spéciaux (new technologie donc peut-être pas totalement aboutie?) et que le combat dure 5 min, parce que s'il n'y pas de l'originalité là, dites-moi où en trouver? Le combat est splendide personne ne peut le nier, si?

Pour le Smith fou allier, je pense que tu fais reférence à la scène avec l'oracle où il rit aux éclats, pour moi c'est simplement qu'en "contaminant" l'oracle il s'est approprié ses visions. D'où le rire...car l'oracle sait pratiquement tout.

Un petit truc aussi, si Trinity meurt dans le 2, comment Néo pilote dans le 3...chacun à sa destinée et celle de Trinity c'était d'aider Néo jusque là, même si elle en perdait la vie. Justement pour cette séquence, Néo avec son nouveau pouvoir, arrive jusquà là ville des machines, pourquoi ce ton ironique? Néo doit aller à la source: pour libérer Zion et éradiquer le virus Smith, c'est pourquoi il va dans cette cité pour passer ce marché: la paix en échange de Smith. La source connecte Néo à la matrice et Smith l'attends vu "qu'il est l'oracle". Néo se fait donc "contaminé" par le programme Smith, ( il le fait exprès au cas où!) et comme Néo est relié à la source et bien la source détruit le programme...tous les Smith étant relié entre eux ils meurent tous...et du même coup Néo aussi.Qu'est ce que tu comprends pas?

"La fin ne se fait pas..." tu as presque raison car la fin hommes/machines est toujours là par contre l'élu Néo lui est fini. Dans le 2 (si tu avais suivi!) l'architecte dit à Néo qu'il est le 7ème élu je crois. Donc pour le moment la guerre est terminée mais reprendra sûrement un jour...Je rappelle à tout le monde que le titre est Matrix Révolution et que révolution: (nom féminin)
Mouvement circulaire complet.? Mouvement orbital complet d'un astre, durée de ce mouvement.? Rotation d'un mobile autour de son axe.? Changement brusque et violent du régime politique et social d'un Etat.? Modification importante, bouleversement.
Ce qui veut dire que c'est un cycle infini...Faire un 4ème Matrix reviendrai je pense à entamer un nouveau cycle.

A mon avis certains se sont fait des lavages de cerveau perso, car sorti du 2, ceux qui l'on détesté se sont tout de suite dit le 3 va être aussi nul!! Du coup pendant 6 mois ils n'attendaient pas Revolution. Du coup il le trouve nul aussi!!
Voilà je crois que j'ai dit ce que je voulais, j'ai s'en doute oublié des choses mais bon...enfin moi j'ai adoré les 3 et j'attends avec impatience un coffret dvd qui sortira d'ici quelques mois. D'ailleurs Reloaded en dvd déchire d'après mes sources!
PIGEON
Oiseau à la grise robe,
Dans l'enfer des villes,
A mon regard, tu te dérobes,
Tu es vraiment le plus agile

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 14 Nov 2003, 20:30

Ok, sur le coup de la définition de revolution, j'avoue, tu m'as eu .. :doute: Mais j'entendais revolution dans le sens de révolte, etc.. Sans doute ai je commis une boulette là .. Quoique on m'a pas dit dans quel sens ça s'entendait, m'enfin..

Sinon pour le "mauvais film de SF", certes Matrix, les 3 films, sont de toute beauté du point de vue de la technique et de l'image . Je ne critique là que le scénario . Sans doute mon point de vue se fait il plus compatissant avec l'age.. et le temps qui passe . Mais Battlefilef Earth m'avait un peu fait ressentir la meme chose : des moyens, des Sfx et pourtant on ressort déçus..

A l'inverse concernant le premier, j'y ai certes retrouvé de nombreuses références au cinéma asiatique et cie ( après coup ), mais j'adore le premier parce qu'il a révolutionné ( lui ) le cinéma d'action, et permit d'entrevoir les véritables capacités des Sfx modernes . Qui se sont fondus magnifiquement dans SDA..
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

goldmember
your hands around my throat
Messages : 288
Inscription : 21 Sep 2003, 00:59
Localisation : 213 Elmstreet

Message par goldmember » 14 Nov 2003, 22:23

Battlefield earth moi aussi m'a déçu c'est normal c'est plat, sans émotions "d'acteur"...de la merde mais comparer Matrix et ça!!
PIGEON
Oiseau à la grise robe,
Dans l'enfer des villes,
A mon regard, tu te dérobes,
Tu es vraiment le plus agile

Avatar de l’utilisateur
B166ER
the dark of the matinée
Messages : 234
Inscription : 18 Sep 2003, 18:45
Localisation : 1537 Paper Street
Contact :

Message par B166ER » 14 Nov 2003, 22:27

Je suis très d'accord avec Samurai, squarun et ceux qui pensent comme eux. Moi aussi j'ai vraiment aimé les trois films !!! Et de plus je trouve la critique de Goldmember très juste !
Volila.
C'est n'être bon à rien de n'être bon qu'à soi.
http://www.makkelsworld.blogspot.com

goldmember
your hands around my throat
Messages : 288
Inscription : 21 Sep 2003, 00:59
Localisation : 213 Elmstreet

Message par goldmember » 14 Nov 2003, 22:34

merci. je me fais très discret sur Like mais quand j'ai un truc à dire...et bien je le dit!! ;)
PIGEON
Oiseau à la grise robe,
Dans l'enfer des villes,
A mon regard, tu te dérobes,
Tu es vraiment le plus agile

Absalom
kid a
Messages : 157
Inscription : 18 Sep 2003, 21:35
Localisation : Planète Terre, dans la brume
Contact :

Message par Absalom » 14 Nov 2003, 23:25

ah y est, je l'ai vu, mercredi soir, avec ma copine. je me fais la critique demain normalement (j'aime laisser un peu de temps après la vision du film). mon texte sera fait de trois parties :
un avis perso
une critique
une théorie

je tiens juste à signaler qu'avant la vision du film je ne voulais plus matrix en peinture. bref, à demain pour voir si j'ai changé ou pas d'avis... :blush:
Extreme Genesis
Rob Liefeld - past, present & future

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 15 Nov 2003, 00:06

Ouahou le suspense!! Perso j'essaierais de revoir la trilogie quand un de mes amis ( Goldmember :D pour ne pas le citer, avec sa future version ultra collector en DVD ) l'aura acheté .
Je suis homme ( oui.. ) de consensus et d'objectivité ( oui oui.. ) . Et meme si j'admet que j'ai été déçu par les deux derniers, je ne demande qu'à etre convaincu par le peuple . Alea jacta est . Ce qui n'a rien à voir..

Après tout, le tout est peut etre cohérent .. :huh:
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Absalom
kid a
Messages : 157
Inscription : 18 Sep 2003, 21:35
Localisation : Planète Terre, dans la brume
Contact :

Message par Absalom » 15 Nov 2003, 21:51

Matrix Revolutions.

alors voilà. tout d’abord, comme annoncé hier je n’étais plus fan de matrix, le 2 m’avait lessivé, lassé, énervé, déçu. un 1er film très bien orchestré et une suite déprimante et mal maîtrisée, qu’allait-il en être du 3ème ? j’ai longuement hésité avant d’accepter d’aller le voir au cinoche. et finalement. Nous rentrons dans la salle, pas énormément pleine pour la grande salle du UGC George Normandie, ça s’annonce étrange après seulement une semaine de sortie pour u nfilm pareil, mais bon, tant mieux, on sera plus à l’aise. les bandes-annonces défilent et déjà, régal, le seigneur des anneaux, concurrent direct de la trilogie des W-Bros apparaît, frisson avant d’entrée sur le logo Warner Bros devenant vert. le film débute.
le film se termine. on sort de la salle, doucement, les gens ne se bousculent pas, ça change, on entend par-ci par-là des murmures, des appréciations “tu verras y’aura un 4ème”, “ah bon t’es sûr ?”, “dingue la scène des robots !”, “tu crois qu’il est mort ?” etc. autant de brouaha qui vient titiller mes oreilles. pour ma part je suis moins déçu qu’à la sortie du 2ème. moins déçu mais pas pour autant satisfait. et même loin de là. j’ai apssé un bon moment, les scènes de bastons sont les plus belles que j’ai pu voir, et pour un fan de sci-fi on ne pouvait rêver mieux, 17 minutes de baston entre humains et sentinelles, un pur bonheur et l’apothéose, la confrontation entre néo et smith, divine. mais voilà, la baston ça satisfait mon égo de fan, mais pas ma boulimie de bons films.

Donc on y est, le film débute. on reprend au moment où le 2 s’était arrêté, on se replonge illico dans le film. on apprend que néo est prisonnier d’un espace entre le monde réèl et le monde des machines, un espace neutre de la matrice en fait tenu par le français, le mérovingien. Néo ne peut s’en échapper et trinity et morpheus décident donc, après avoir vu l’oracle et s’être étonné durant une plombe qu’elle a changé de tronche, de partir à sa recherche. direction le club hell pour la solution. On ne change pas une équipe qui gagne donc on refourgue un reste du 1er, en solution clin d’oeil, pour démarrer la séquence, duel au ralenti, ça fait gagner du temps et ça efface les défauts surtout, seule innovation des mecs au plafond... ok on passe. entretien rapide avec notre lambert wilson national, et deux beaux arguments à côté, la discussion tourne court et ça tatane grave pour au final sauver néo en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. résultat des courses ? on a rien gagné, une séquence bouche-trou, histoire de montrer que des mecs pouvaient marcher en l’air et que trinity a pas oublier son coup de pied du 1. l’histoire n’en est pas bouleversé, le mérovingien n’apporte rien de plus aux éléments, bref 15 minutes de perdu. ça meuble.
Et puis comme on s’en remet pas on revient chez l’oracle, qui a toujours cette nouvelle tête et ça ça en pose des questions à nos personnages... mais à nous... ? on a tous compris que l’ancienne actrice était décédée avant de terminer les scènes du 3 et on s’en fout de savoir qu’une autre actrice a pris sa place. mais non, ça turlupine néo, méroving’, trinity et morpheus. dingue, on n’y croit pas mais c’est pourtant vrai, ça a l’air d’être la seule question du film en fait.
et là tout s’engage sur le chemin de la destruction. les sentinelles vont attaquer zion, néo et trin partent de leur côté pour machine city tandis que morpheus et les autres foncent à zion pour la sauver du mieux qu’ils pourront. si la scène est un poil longue pour le récit on ne pourra que jouir sur son siège devant tant de réalisme et de maîtrise, pour une fois, de la mise en scène sur cette bagarre titanesque, les sfx sont très bien foutu, ça me change du 2 qui m’avait là aussi déçu, et on y croit, ça fait mal, et on reprend espoir.
bah non, paf, 17 minutes de bonheur plus loin on va plonger dans ce que matrix fait de pire, les dialogues et pourtant la scène n’en avait pas besoin : la mort de trinity. déjà que plus tôt elle nous apprenait qu’elle mettait 10 minutes pour enfiler une botte (pas très étonnant remarquez de la part d’une femme qu’on attend c’est bien connu), mais là, la scène d’adieu, le moment peut-être intimiste, émouvant de cette guerre de 2h, et bien non, une complainte de 5 minutes chrono, des je t’aime à la folie venant toutes les 10 secondes, la pression retombe directe, le moral aussi, l’espoir s’efface encore une fois... adieu trinity, personnage pas vraiment utile au film finalement, quel but de ramener à la vie un personnage dans le 2 pour le re-tuer dans le 3 ? quelle raison ? aucune. néo arrive, aveugle à la cité robotique et explique son cas, en bon perdant qu’il est, keanu on y croit, que smith veut tout détruire, les machines y compris. paf, grosse surprise (blague) elles l’aident. le combat peut donc stopper net, à la seconde près pour la chute de l’empire humain du côté de morpheus et les autres, comme par hasard mais bon on est dans un film US.
bref, un nouveau combat s’ensuit. smith vs néo. ça va tataner grave encore, et on se plaît à voir voler ces deux bonhommes dans les airs et s’envoyer valser dans les immeubles tout en détruisant des quartiers entiers de la ville. jouissif encore une fois, on en redemanderait presque. la scène se termine sur la fin de néo, prévisible si on suivait le raisonnement du film 1 et on revoit, ô étrangeté l’architecte, le big-boss du 2, le salaud de service officiel, le créateur, l’inventeur de la matrice, le mec à zigouiller. complètement absent du 3, il apparaît 10 secondes en fin de série, comme ça, pour dire qu’il n’est pas humain, comme si on s’en doutait, et qu’il jouait une partie d’échecs en fait avec l’oracle. fin finale.
2h03 de film pour en arriver là ? les wachowski se perdent en route depuis le 2. trop de personnages qu’ils ne maîtrisent plus, morpheus en tête devient inutile et relégué à l’arrière-plan, laissant sa place à niobé nouvelle venue du 2 ; l’architecte disparaît alors qu’il était proclamé bad-guy ultime, trinity gène et on la supprime, deux fois. etc. ils se perdent mais ne laissent pas tomber, alors que sauver dans cet imbroglio de pseudo-mathématique ? la baston manifestement, il en reste plus que ça. dommage d’en arriver là après un 1er film si bon.. le mythe est rompu, la trilogie déçoit. la revolutions n’aura pas eu lieu, si ce n’est au niveau sfx, hélas le cinéma ce n’est pas que ça...

tout en matant ces deux derniers films une idée m’est apparu aussi limpide que presque logique. les frangins W ont depuis longtemps fait savoir qu’ils voulaient faire renaître un personnage de comic-book au cinéma : superman. et en observant le 2 et 3 on se rend compte que ces deux films, qui s’éloignent totalement du 1er, prennent le pas sur un autre concept, le surhomme. néo gagne de plus grands pouvoirs, la règle ne faillit pas, si un super-héros est puissant il existe forcément son némésis, en m’occurence smith. superman est isolé, seul, amoureux mais il ne peut emmener sa belle avec lui au combat de peur de la perdre, néo fait de même ou passe son temps à la sauver, en bon samaritain. les coups de poing pleuvent et les explosions déferlent comme jamais, de plus en plus grosses, dignes d’un combat de deux titans, superman et doomsday, son pire ennemi, seul personnage ayant réussi à la tuer dans la BD. les wachoswki ont en projet de réaliser une nouvelle franchise sur le big blue, et selon moi, matrix reloaded et revolutions seraient e nfait une gigantesque campagne de pub pour montrer de quoi ils seraient capables sur un superman possible. le cas est tellement difficile qu’ils ont mis le paquet, effets spéciaux de barjot à grands renforts de millions surtout, une pseudo-cape pour néo, des positions très manga/comics, tout y est. alors ? à quand l’annonce officielle du lancement du projet S ? :o
Extreme Genesis
Rob Liefeld - past, present & future

goldmember
your hands around my throat
Messages : 288
Inscription : 21 Sep 2003, 00:59
Localisation : 213 Elmstreet

Message par goldmember » 21 Nov 2003, 02:00

Je viens de choper un article sur la toile...si ça peut vous donnez certaines réponses? En tout cas moi j'ai appris 2, 3 trucs:

Alors que la trilogie des frères Wachowski vient tout juste de se conclure sur les grands écrans avec Matrix Revolutions, le moment est venu de faire le point sur les deux autres éléments de la saga : le DVD Animatrix et le jeu vidéo Enter The Matrix (que nous désignerons par les initiales "ETM"). Entités en marges de l'histoire ou bien compléments indispensables à la cohésion et la compréhension d'un tout ? A l'occasion de la sortie de Reloaded en DVD, Stéphane Argentin a rédigé ce petit guide pour que amateurs et même détracteurs de la série s'y retrouvent un peu plus :

Kezako l'Osiris ?

Réponse : Animatrix + Enter The Matrix

L'Osiris est un aéronef ou astronef (ou n'importe quel autre enginef) identique à celui que pilote Morpheus (Laurence Fishburne), le Nebuchadnezzar ou bien Niobe (Jada Pinkett Smith), le Logos. L'Osiris nous est présenté pour la première dans l'Animatrix intitulé Final Flight of the Osiris où les membres de son équipage (Thadeus et Jue entre autres) découvrent des milliers de sentinelles en train de forer en direction de Zion. Les clichés qu'ils prennent à ce moment là atterriront sur la table centrale au cours de la réunion au tout début de Reloaded mais pas sans au préalable avoir été récupérées par l'équipage du Logos dans le tout premier niveau du jeu ETM.

Mais qui est donc ce "kid" qui vénère Néo comme un Dieu et qui en veut dans Revolutions ?

Réponse : Animatrix


On découvre le kid en question (Clayton Watson) dans l'Animatrix intitulé Kid's Story. Le gamin entend des voix (celles de Néo et Trinity) et réussi à s'extirper de la Matrice au nez et à la barbe d'agents après une petite démo de skateboard. Depuis, il voit en Néo son sauveur et est un fervent partisan de la prophétie et de la cause des humains libérés de la Matrice (tout comme lui) et ayant trouvé refuge au coeur de Zion.

Depuis quand Niobe croit-elle en Néo ?

Réponse : Enter The Matrix


Surpris de voir Niobe soutenir les projets de Néo dans Revolutions ? Pas tant que ça. Surtout depuis qu'elle a vu l'Oracle dans ETM et que celle-ci lui a déclaré qu'elle devrait à un moment donné choisir d'aider ou non l'Elu.

L'Oracle : Bonjour la tronche !

Réponse : Enter The Matrix


Cherchant à retrouver la trace de Néo au tout début de Revolutions, Morpheus et Trinity vont consulter l'Oracle et restent dubitatif devant la diseuse de bonnes aventures (ou mauvaises, au choix) qui arbore désormais les traits de l'actrice Mary Alice au lieu de ceux de Gloria Foster. Décédée avant la fin du tournage, cette dernière due être remplacée pour le chapitre final tout en y apportant un minimum de justifications. Dans le film, celle-ci déclare avoir fait le choix de venir en aide à Néo dans sa quête et que ce choix lui en a coûté. Mais encore ? La réponse encore se trouve dans ETM mais toujours aussi évasivement. Au cours de sa rencontre avec une Oracle qu'elle ne reconnaîtra pas non plus au premier abord (cf. question précédente), Niobe se verra expliquer qu'un certain Mérovingien serait la cause de ce changement d'apparence. Voilà, c'est tout. On n'en saura pas plus.

Niobe : déesse du manche ?

Réponse : Enter The Matrix


Impossible n'est pas Niobe. Confiez-lui n'importe quelle caisse à savons avec un volant ou un manche à balai et vous verrez ce qu'elle est capable d'en faire. Si on a pu très brièvement la voir au volant d'un petit bolide dans la célèbre poursuite de Reloaded, c'est dans Revolutions qu'elle nous montre enfin de quoi elle est réellement capable au commande d'un aéronef dont le commandant (et Morpheus) seront à deux doigts de rendre leur petit dèj. Ceux qui auront eu le loisir de tâter du joystick dans ETM ont fait de même dans le dernier niveau ou bien sillonné les rues de la ville au volant d'une grosse cylindrée à différents moments du jeu (notamment un niveau prenant place lors de cette même scène d'autoroute).

Qu'est ce qu'il fout là le Logos ?

Réponse : Enter The Matrix


Certains se seront sans doute posé la question lorsque Morpheus, Trinity, Néo et les autres retrouvent l'astronef de Niobe au début de Revolutions. Pour aussi brillante pilote qu'elle soit, Niobe (ou plus précisément vous, le joueur) n'a rien pu faire face aux hordes de sentinelles lancées à ses trousses dans l'ultime niveau du jeu ETM. Le vaisseau a donc fini sa course en échouant là, au milieu de nul part, attendant d'être secouru par l'équipage ... du troisième film.

Mérovingien & Perséphone : la french touch

Réponse : Enter The Matrix


Frustré par la trop courte scène du couple interprétée par Lambert Wilson et Monica Bellucci dans Revolutions après le magnifique monologue, le non moins mémorable juron du Mérovingien ou bien encore la scène de baiser entre Perséphone et Néo dans Reloaded ? Vous en voulez plus ? Direction ETM. Si le plus frenchy des programmes de la Matrice n'y fait qu'une brève apparition, sa partenaire en revanche crève toujours autant l'écran (surtout si vous jouez avec le personnage de Niobe) dans l'une des vidéos transitives du jeu.

Morpheus et Lock ou Ali vs Foreman

Réponse : Enter The Matrix


Mais pourquoi donc le commandant Lock (Harry Lennix) en veut-il autant à Morpheus ? Trinity nous livre une courte explication dans Reloaded mais y a-t-il plus à savoir ? Un peu plus oui mais pas beaucoup comme toujours dans l'univers de la Matrice. Une séquence vidéo au début d'ETM nous dévoile un peu plus de la relation entre Niobe et Lock, relation mise en porte-à-faux quelques heures (de jeu) plus tard au cours de la conversation entre Perséphone et Niobe (cf. question précédente) où cette dernière déclare être amoureuse (un thème récurrent dans Revolutions). A vous de deviner de qui !

Mechs vs Sentinelles : plein la gueule !

Réponse : Animatrix


La bataille finale entre Mechs (robots géants à vocation guerrière et commandées par des humains comme dans les mangas du genre de Patlabor ou bien les jeux vidéos style Zone of the Enders) et sentinelles a comme un petit air de déjà vu ? Pas étonnant puisque le même affrontement était déjà à l'origine de la Matrice dans l'Animatrix intitulé Second Renaissance mais en nettement plus "graphique" en ce temps-là : (auto)censure dans Revolutions ?

Néo vs Smith, Deus ex Machina, rien compris à la saga Matrix ?

Réponse : Un jour peut-être, qui sait ...


Inutile d'aller chercher dans les Animatrix, les Enter The Matrix ou tout autre produit dérivé (à l'heure actuelle tout du moins), rien ni personne ne peut vous venir en aide. Rien capté au charabia/prise-de-tête de Reloaded, à la conclusion de Revolutions ? Si vous avez eu la (désagréable) sensation de regarder une saga en vénusien sous-titrée antarien à laquelle vous n'avez strictement rien pigé, il va falloir vous faire une raison.

Bilan
Oui, la série des Animatrix (quatre d'entre eux plus précisément : Second renaissance 1 & 2, Kid's story et Final Flight of the Osiris) et le jeu vidéo Enter The Matrix offrent une bien meilleure compréhension de la saga Matrix et plus particulièrement de Reloaded et Revolutions, celle-ci se révélant alors nettement plus homogène. Non, ils ne sont pas indispensables aux films, ces derniers se suffisant à eux-mêmes. Mais reconnaissons néanmoins aux Wachowski la qualité d'avoir proposé de véritables extensions à leur univers cinématographique et non de vulgaires produits dérivés sans la moindre originalité (on ne citera pas de noms, la liste serait trop longue). Les frangins auraient-ils ouvert là une nouvelle voie ?

Stéphane Argentin
PIGEON
Oiseau à la grise robe,
Dans l'enfer des villes,
A mon regard, tu te dérobes,
Tu es vraiment le plus agile

Répondre