Battlestar Galactica - Saison 1

Des résumés et des commentaires, sur les séries passées, présentes et à venir.
Règles du forum
Pensez aux spoilers! Précisez-les dans les messages, ou utilisez des balises de Bbcode pour les masquer. Dans tous les cas il faut les annoncer. ;)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 13 Mai 2006, 17:07

Episode 7, "Six degrees of separation". Avec une certaine Shelly Godfrey qui apparaît mystérieusement sur le Galactica pour apporter une preuve de la culpabilité de Gaius. Et cette Shelly est une copie de n°6, la bombasse du docteur Baltar. Confusion, chaos... et finalement savon, puisque Gaius est lavé de tout soupçon après vérification de la preuve : truquée. Et Shelly a disparu du vaisseau, mais tout le monde au CIC l'a vu pourtant, elle était bel et bien réelle. Gaius s'aventure désormais sur les voies du Dieu des Cylons qu'il a accepté pour sauver sa peau...

Bon finalement, le coup du générique prédicateur, ce n'est pas néfaste car les images sont bien choisies et ne donnent pas de solution à l'intrigue de chaque épisode.

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 15 Mai 2006, 21:39

Episode 8, "Flesh and bone", où un Cylon (modèle de celui rencontré sur Ragnar, "Loeben") est capturé et interrogé par Kara, puis par la présidente elle-même, qui se révèlera plus méchante encore. Semant le trouble entre le vrai et le faux, Loeben finira par lancer que Adama est un cylon. Sympa mais... lequel Adama? père ou fils? et puis surtout : vrai ou faux? Bref on n'en est pas plus avancé, si ce n'est que Boomer (version Galactica) pense elle-même qu'elle est un cylon (décidemment) et veut se rassurer auprès de Gaius. Sauf que ce dernier découvre effectivement que Boomer est une machine, mais lui dit le contraire (par lâcheté encore une fois, pour éviter toute réaction colérique de la jolie jeune fille). Qui vivra verra...

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 19 Mai 2006, 17:04

Episode 9, "Tigh me up, tigh me down", et comme le jeu de mots de son titre le laisse entendre, on a le droit à un épisode plus léger, avec le retour de la femme du colonel Tigh sur le Galactica, une emmerdeuse soupçonnée d'être un Cylon... mais non. Elle bénéficie donc du premier test de Gaius, premier sur environ 47000 échantillons sanguins, ce qui devrait prendre plus de 60 ans pour tester tout le monde; c'est mal barré.

Petite réflexion personnelle pendant cet épisode sans grand intérêt : s'il y a 12 modèles de Cylons et que l'on en connaît déjà 4, il y a de fortes chances pour qu'en réalité on connaisse également les 8 autres sans le savoir. Puisqu'apparement les scénaristes ne daignent pas montrer de nouveaux Cylons-humains, c'est donc qu'ils préexistent.

mouzillon
whoo! alright - yeah...uh huh
Messages : 341
Inscription : 09 Juil 2004, 15:31
Localisation : Rennes

Message par mouzillon » 19 Mai 2006, 18:27

Reflexion intéressante... :)... je n'en dirais pas plus bien entendu! Je ne voudrais pas te gacher les surprises concernant la 'forme' des cylons.

Et tu viens de rencontrer la personne la plus énervante du Battlestar, et tu apprendras bien assez tôt à la détester!

Et pour le 10 à venir, pour ma part je l'ai particulièrement bien aimé! (en tout cas certainement plus dynamique que le 9!)
If not now, when?

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 05 Juin 2006, 17:55

Episode 10, "The hand of god", une bien belle leçon de tactique militaire puisqu'il s'agit de s'emparer d'une base cylon exploitant du thylium, le carburant officiel des vaisseaux dans la série, aussi bien pour les humains que pour les machines. Kara ne pouvant participer, c'est elle qui élabore un plan bien pensé pour permettre de s'approcher de la base et Lee "Apollo" Adama réussit à déclencher l'explosion qui signifie la victoire et la prise de l'astéroïde source d'énergie.

Sur Caprica, Helo constate que la jolie blonde mortellement blessée précédemment est en excellente santé; lui et Boomer s'enfuient de nouveau de leur planque (une écurie) vers un autre lieu.

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 15 Juin 2006, 20:08

Episode 11, "Colonial Day", où comment Gaius Baltar devient vice-président à la place du terroriste Tom Zarek. Tant mieux, aurait-on tendance à dire. D'autant qu'Ellen Tigh s'était ralliée à lui, ce qui laisse le doute planer sur la mort de Valence, un type qui projetait de tuer (la présidente) mais que l'on retrouvera les veines tranchées.

Mais surtout, surtout, sur Caprica, Helo réalise que Boomer est un cylon, puisque cette dernière tire son un double à elle. Helo s'enfuit, "sa" Boomer le poursuit en lui disant qu'elle l'aime, c'est beau... ^^

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 19 Juin 2006, 10:56

Episodes 12 et 13, "Kobol's Last Gleaming". C'est le double épisode final et il tient toutes ses promesses : la découverte d'une planète habitable (Kobol, selon les écritures saintes, permettant de rejoindre la Terre ensuite). La présidente, nouvellement installée dans son rôle de guide spirituel, demande à Kara d'aller sur Caprica chercher "la flèche d'Apollon" qui les guidera vers la 13e colonie (la Terre, donc). De son côté, Boomer est envoyée dans une mission périlleuse pour détruire le vaisseau-mère cylon qui garde Kobol (d'autant qu'un vaisseau humain du Galactica, contenant entre autres Gaius et le Chef) s'y est écrasé.

Voilà, et donc il faut démêler tout cela et créer un cliffhanger, classique normal logique, depuis le début la série suit les standards et se conforme donc à ceux d'une fin de saison, tant mieux:

- sur Kobol, Gaius est sauvé par sa muse n°6 qui l'emmène dans un trip parentalité en lui montrant un berceau (dont on ne verra pas le contenu) comme le début d'une nouvelle génération grâce à lui
- sur Caprica, Kara récupère la flèche d'Apollon au terme d'une lutte contre un cylon (de type n°6), elle retrouve même Helo et découvre que Boomer est un cylon
- dans l'espace, Boomer (l'autre) s'infiltre dans le vaisseau-mère et rencontre... ses copies! elle accomplit cependant son devoir et détruit l'ensemble. Mais en revenant sur le Galactica pour être félicitée par le commandant Adama, elle lui tire deux balles dans le corps...

Machinerie parfaitement huilée : découverte de Kobol, retrouvailles sur Caprica, identité d'un cylon révélée à tous, trips mystico-religieux, la vie d'un personnage principal laissée en suspens. Tous les ingrédients sont là et donnent envie de suivre la saison 2. Prochainement... :)

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 07 Juil 2006, 22:06

Kynerion a écrit :Machinerie parfaitement huilée : découverte de Kobol, retrouvailles sur Caprica, identité d'un cylon révélée à tous, trips mystico-religieux, la vie d'un personnage principal laissée en suspens. Tous les ingrédients sont là et donnent envie de suivre la saison 2. Prochainement... :)
Nous quittâmes Battlestar Galactica saison 1 sur ces évènements que reprend logiquement le premier épisode de la saison 2, "Scattered", concentré sur le sauvetage du commandant qui ne peut pas être soigné par le docteur car le Galactica a sauté tout seul, n'ayant pas donné les bonnes coordonnées au reste de la flotte. Il faut donc revenir en arrière (en orbite autour de Kobol) pour recalculer les précédentes coordonnées données à la flotte. Sauf qu'autour de Kobol, les cylons sont postés...

D'où l'importance de bien noter ses coordonnées au lieu de les effacer par de nouvelles! :P Car le prétexte est quand même grossier, mais bon, il est propice à des combats et même à une infiltration de cylons sur le Galactica en toute fin d'épisode; ils sont réussi à crasher un de leur vaisseau assez discrètement il faut dire, là encore les humains sont bêtes de ne pas vérifier la zone de crash, m'enfin.
Sur Caprica c'est la cata : le cylon Sharon "Boomer" Valerii s'est enfui avec le vaisseau cylon de Kara.
Sur Kobol c'est pas mieux : les survivants se font tirer dessus par des ennemis inconnus (mais qui semblent utiliser des armes bien humaines apparemment).

Et puis il y a aussi le trip mystico-religieux de Gaius en père de la nouvelle génération... c'est pompeux.
Finalement, l'état du commandant Adama est stable mais critique (ou critiquement stable).

La saison 2 démarre fort donc, mais attention aux relâchements scénaristiques, ça gâche un peu l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 17 Juil 2006, 22:42

Saison 2 épisode 2, "Valley of darkness", qui fait suite au précédent (et oui) avec l'abordage des Cylons sur le Galactica. Leur but : dépressuriser le vaisseau pour expédier tout le monde dans l'espace. Mais Apollo et une petite équipe réussissent à éliminer les machines.

Sur Kobol, Gaius nous pond encore un trip sur la noyade de son enfant par Adama. Vraiment pas bien, d'autant que n°6 lui montre des ossements humains sur la planète.

Sur Caprica, Kara rentre... chez elle. Helo la suit dans son appartement. Une rapide pause artistique (on découvre les tableaux de la jeune femme, on écoute un peu de musique) et les deux amis repartent... dans une camionnette militaire, histoire de ne plus marcher dans la ville.

Pas de suspense à la fin de l'épisode, on l'apprécie donc d'autant plus qu'on se doute qu'il s'agit de calme avant la tempête (enfin j'espère).

Répondre