Sex and the City

Des résumés et des commentaires, sur les séries passées, présentes et à venir.
Règles du forum
Pensez aux spoilers! Précisez-les dans les messages, ou utilisez des balises de Bbcode pour les masquer. Dans tous les cas il faut les annoncer. ;)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 16 Oct 2005, 15:38

Revenons un instant sur une série qui restera à jamais comme la référence de la comédie féminine. Justement trop boudée par la gent masculine, la série a manqué de se faire connaître auprès d'une large partie du public.

J'ai la chance d'avoir à disposition l'intégrale, soit 6 saisons (assez inégales), ce qui correspond à 94 épisodes de 22 minutes en moyenne. La série a été diffusée sur HBO entre le 31 mai 1998 et le 22 février 2004.

Synopsis par Wikipédia:
Wikipédia a écrit :Tiré d'un recueil de chroniques écrites par la journaliste Candace Bushnell, Sex and the City brosse le portrait de quatre amies new-yorkaises, trentenaires et célibataires : Carrie, journaliste tenant une rubrique dans laquelle elle dissèque les relations hommes-femmes ; Charlotte, galeriste naïve et romantique ; Miranda, avocate cérébrale et Samantha, attachée de presse dévoreuse d'hommes. Il est à noter que le récit original est plus sombre et cynique que la série télévisée qui a, entre autres, supprimé les allusions aux drogues dures.
Côté casting, on retrouve quatre filles dans les rôles principaux.

Sarah Jessica Parker : Carrie Bradshaw -> l'héroïne, à laquelle les téléspectatrices s'identifient assez facilement mais, chose intéressante, ne la suivent pas toujours dans ses choix.

Kim Cattrall : Samantha Jones -> la plus délurée, excentrique, et trèèèès portée sur le sexe. Sans doute celle que l'on voit le plus souvent nue en train d'avoir des rapports. Une forte personnalité mais qui parfois craque. Elle finira elle aussi par trouver son homme (de longue durée).

Kristin Davis : Charlotte York -> la plus prude, mais ça lui arrive également de surprendre son monde, notamment avec son mari Trey MacDougal (joué par Kyle "Twin Peaks" MacLachlan), d'abord impuissant, puis finalement limite obsédé. S'en suivra un divorce pour cause d'impossibilité d'avoir un bébé. Et finalement, Harry Goldenblatt arrivera...

Cynthia Nixon : Miranda Hobbes -> l'avocate est assez difficile à cerner, comme si elle était un concentré des trois autres personnalités. Ce sera la 1ère à avoir un bébé (et d'ailleurs la seule, quand la série s'arrête), la propulsant dans un autre monde que celui de ses copines, à son grand regret.

Le quotidien est donc très axé sur la vie entre copines, le shopping, le sexe, l'écriture d'articles pour Carrie, et finalement, la recherche du grand amour, le seul, l'unique, le vrai. On suit donc les filles dans leurs aventures sans lendemain comme dans les relations plus suivies. Evidemment côté hommes, le personnage masculin principal est John Big, plus exactement "Mr Big", joué par Chris Noth. Celui qui emportera Carrie dans l'épisode final à Paris, vainqueur face à d'autres concurrents Aleksandr Petrovsky (pas terrible comme copain), et Aidan Shaw (mon préféré, joué par John Corbett).

Miranda côté homme, c'est surtout Steve Brady (le père du bébé d'ailleurs, avec un seul testicule, il est fort!), le petit copain régulier.

Pour Charlotte, il y aura donc eu d'abord Trey puis Harry, son "avocat-juif-chauve-mais-poilu" dans sa procédure de divorce. Charlotte est sans doute le personnage le plus riche de la série.

Samantha verra quant à elle ses amours s'accélerer vers la fin de la série, d'abord avec l'antipathique Richard Wright, puis finalement Smith (Smith Jerrod, joué par Jason Lewis), et son passage réussi de cheveux longs à cheveux courts, selon le panel féminin que j'ai testé pour écrire ce sujet.

Bien sûr, la série comporte son lot de guests (souvent dans leur propre rôle, comme Lucy Liu, Heather Graham) et de personnages secondaires comiques, notamment des gays délirants en confidents, comme Stanford Blatch.

En conclusion, "Sex and the City" a su sans difficulté s'imposer dans un registre jusqu'alors absent et donc créer un nouveau genre de série désormais largement exploité. Elle brosse en outre un portrait fort peu erroné des considérations féminines et des relations de couple. Une série que beaucoup de filles recommanderaient à leur copain, si elles se bougeaient les fesses pour en trouver un plutôt que de rester plantées dans leur canapé à mater la télé... :P

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 16 Oct 2005, 17:58

Tiens, un réfractaire qui finalement regarde Sex And the city.. bah, personnellement j'ai du voir deux épisodes, et même si la thématique peut être intéressante.. on a pas que ça a faire! Y a la rediff de téléfoot en face, pas photo.
J'ai jamais accroché quoi...
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Re: Sex and the City

Message par Kynerion » 05 Juil 2007, 12:19

Sex & The City va bel et bien avoir son film, après plusieurs hésitations. Les quatre actrices principales ont toutes signé, et même la plupart des second rôles apparemment. C'est vrai que depuis l'arrêt de la série, pas grand'monde ne s'est recyclé dans un truc d'important. Sarah Jessica Parker fait des pubs pour Garnier, c'est tout ce que j'en sais.

Tournage prévu pour septembre, sortie pour courant 2008.

Répondre