Da Vinci Code

Livres et bandes dessinées, comics, mangas, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 03 Fév 2005, 23:07

DA VINCI CODE
De Dan Brown

Un meurtre mystérieux au Louvre.. un spécialiste des symboles, des énigmes, des devinettes, des calembours, des policiers, des moines albinos tueurs sado masochistes, une jeune et jolie cryptographe, un lord anglais azimuté, le pape ( encore lui ), jésus, marie, les templiers, l'opus dei...

Ce bouquin est très fort. Tout d'abord parce qu'il sera adapté au ciné ( on en reparle ), ensuite parce qu'il vous emmène sur les origines du christianisme, quitte à tout remettre en cause. Et à un rythme haletant, l'action se déroule sur 24h. Qui plus est, elle implique pas mal de contemporains : on comprend que les réactions soient nombreuses et virulentes.
Bref, vos avis. Perso, bientôt fini, mais je reste sceptique..
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 04 Fév 2005, 17:43

Ok, on y va...

Ce livre fourmille d'informations, la plupart exacte, sur l'ascencion de la religion catholique, pour en réalité la remettre fondamentalement en cause. L'exemple de De Vinci n'est qu'un parmi d'autre..
Quelques points d'explications avant tout.. Le côté obscur est ici incarné par l'Eglise, et plus particulièrement ( au début du livre, je vous laisse découvrir le reste.. ) l'Opus Dei, célèbre groupe extrémistes catholique.. Bé oui, y a des extrèmes partout. Quelques brides d'infos ;
Mgr Escriva de Balaguer fonda, pendant la guerre civile espagnole, une confrérie catholique secrète, l'Opus Dei (Œuvre divine) pour combattre les communistes, les anarchistes et les francs-maçons. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Opus s'intalla à Rome et agrégea autour d'elle tous les anciens réseaux religieux fascistes et oustachis. Elle exfiltra les criminels les plus voyants vers l'Amérique latine et participa à l'instauration de diverses dictatures catholiques. Simultanément, elle s'adapta aux régimes démocratiques en Europe et aux États-Unis, réussissant à s'infiltrer dans les rouages économiques et politiques du pouvoir. Elle pousse aujourd'hui à la "guerre des civilisations" contre l'Islam.

Mgr de Balaguer, le directeur de conscience des époux Franco et du général Pinochet, a été canonisé par Jean-Paul II le 6 octobre 2002.
http://www.reseauvoltaire.net/opus-dei.html
http://www.vigi-sectes.org/catholicisme/opus-dei.html

Voila, en gros on découvre des trucs louches sur la très sainte Eglise. Et ce n'est pas de la fiction, ça existe. Le pire est que Jean-Paul 2 semble leur accorder toute sa confiance, et même plus. L'Opus Dei est aujourd'hui l'un des principaux bailleurs de fond de l'Eglise Catholique, et son fondateur a été canonisé extrèmement rapidement...
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 07 Fév 2005, 23:25

Après lecture de l'oeuvre multi best sellerisée du monde entier, on en vient au constat suivant. Da Vinci Code, c'est du fast food littéraire. Rien de négatif là dedans, mais voilà, c'est rapidement lu : l'action se passe sur deux jours, 500 pages et deux lieux, Paris et Londres. C'est rempli de bonnes choses ; l'origine de l'Eglise Catholique revu et remise en cause, la sainteté de Jésus vu sur le plan humain, la lutte de pouvoir d'extrèmistes cathos, un thriller haletant, des énigmes.. Bref, de quoi contater le lecteur, de la matière, des théories construites et étayées. On en redemanderait presque.

Mais voilà, comme le McDo, quand on se penche dessus, si l'aspect est des plus sympa, le fond est douteux. Vous ne risquez pas une indigestion, mais une fin de repas gachée après avoir vu ce qui vous est passé sous le nez. Si Da Vinci Code démontre de belles choses, l'auteur ne va pas jusqu'au bout de sa pensée, de sa critique. S'il remet en cause les fondements du christianisme avec des preuves sommes toutes solides ( vérifiables, et vérifiées ), il faut nuancer. L'idée est intéressante ( j'adore les thrillers historiques ), mais il faut relativiser l'importance qui est faite de cette démonstration. Tout comme il faut se méfier d'un Michael Moore un peu trop virulent dans certains de ses documentaires : il faut apprendre à se faire sa propre opinion. Plus sujet de polémiques ou de débats, que véritable oeuvre à part entière, Da Vinci Code ne prend sur la fin pas l'ampleur qu'il devrait avoir, et termine sur une banale affaire policière. Les ramifications historiques se rétrécissent au filament d'une dynastie familiale retrouvée... on nous coupe un peu l'herbe sous le pied.

Bref, c'est bon, c'est du plaisir en barre, mais au final on se rend compte que c'est peut-être pas finalement une oeuvre à déguster avec lenteur. L'époque semble être plus aux rapides Harry Potter et cie, qu'aux longues journées passées à lire et relire du Tolkien ou du Agatha Christie...
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Avatar de l’utilisateur
Mg
starman
Messages : 2240
Inscription : 18 Sep 2003, 14:11
Twitter : mgcinema
Profil Last.fm : EuhMg
Localisation : París
Contact :

Message par Mg » 10 Fév 2005, 00:13

http://www.nouvelobs.com/articles/p2079/a248944.html

Cet article nous en dit plus long sur les sources du livre. Et confirmes qu'il ne s'agit là que de fictions, en grande partie. Mais relance, au delà de prouver le douteux de l'oeuvre, les ramifications de toutes et ces histoires, et les multiples théories attenantes.

En gros, on rentre dans la recherche du Saint Graal, et du trésor des Templiers ( même chose? non? ). Et on relie ça à un vrai mystère, à défaut d'être une légende, celui de Rennes Le Chateau, et son prêtre devenu riche assez mystérieusement..

Les mystères historiques n'ont pas fini de nous étonner... et de faire parler d'eux.
#Cinema Passionné & Producteur ❘ Explorateur en #Storytelling #Socialmedia & #Transmedia ❘ Intervenant universitaire ❘ Chroniqueur @onlike ❘ #chocolat

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 10 Mars 2005, 18:12

Lorsque tu as lancé ce post, je n'avais pâ trop de temps pour te répondre... néanmoins nous en avions beaucoup parlé en cours. Personne ne l'a lu (hé oui dans un IUT Métiers du Livre on lit très peu de best sellers). Néanmoins il fut de nombreuses fois question de lui dans les revues de presses hebdomadaires de la classe. Cet ouvrage a littéralement plombé toutes les ventes.

D'après les critiques que j'ai pu entendre... l'histoire qu'elle plaise ou pâ, est rendue passionnante par une écriture d'un style particulièrement fort...

Tes critiques confirment donc les autres, à savoir que c'est un bon livre... qu'on y est pris comme dans un filet mais qui finellement reste de la littérature à rotation rapide... c'est un best seller qui a permis un gros succès financier à son éditeur mais qui finallement ne subsitera pâ très longtemps...

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 24 Mars 2005, 03:12

Pour ceux qui sont vraiment fan de l'auteur, voici quelque temps que les murs des métros sont couverts d'affiches sur son soit disant nouveau livre "Anges et Démons"... qui est en fait un de ses premiers livres, écrit bien avant le Da Vinci Code. L'ouvrage semblerait très ressemblant quant à l'écriture et le déroulement de l'intrigue... une sorte de "brouillon" du Da Vinci Code.

Austin
original sin
Messages : 90
Inscription : 28 Oct 2003, 10:59
Contact :

Message par Austin » 24 Mars 2005, 17:21

Anges et Démons est une sorte de prologue à Da Vinci Code. On y retrouve toujours Robert Langdon (notre professeur d'histoire de l'art et spécialiste de symbologie religieuse) qui enquête sur des mystères entourant une secte qui cherche la perte de l'Eglise catholique. On retrouve d'ailleurs des références à A&D dans DVC...

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 24 Mars 2005, 17:23

Mais vous le sentez le truc commercial ou pas, quand même?

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 25 Mars 2005, 09:30

Kynerion,24 Mar 2005, 16:23 a écrit :Mais vous le sentez le truc commercial ou pas, quand même?
Je n'en ai lu aucun des deux pour ça :rolleyes:

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 25 Mars 2005, 14:45

Ah, ça me fait plaisir. Moi c'est pareil. Au début (quand c'est pas encore trop connu), j'étais tenté, mais à force de traîner, le phénomène a pris tellement d'ampleur que ça en a été beaucoup moins attirant.
Et alors maintenant, la ressortie d'un roman précédent du même auteur... :sick:

Petit parallèle : ce genre de stratégie existe aussi dans l'industrie musicale. Dès qu'un groupe "explose" avec un album qui n'est pas le premier, on ressort vite les précédents. Un exemple pour vous donner une idée : Blink 182. :D C'est pas la classe ce groupe hein...? :P

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 19 Fév 2006, 00:35

Voilà, conformément à mon message précédent (qui a presque un an), j'ai lu le roman avec du recul. Un recul que je pense bénéfique parce que le livre est certes bon, mais qu'a-t-il d'innovant? Une remise en cause des fondements de la religion catholique? Bof, c'est un roman de toute façon, et son message aurait été raconté d'une autre façon (un essai, une thèse) il n'aurait pas eu le même succès. C'est pour cela qu'il faut le prendre comme tel, une histoire inventée mais avec des faits réels dedans.

Je pense que ceux qui l'ont lu en plein "buzz" et qui le reliraient maintenant n'y trouverait pas autant de sources de controverse et d'annonces fracassantes. Mais un beau roman, c'est sûr. :)

Maintenant le meilleur reste à venir : l'adaptation ciné, les choix des acteurs, et la narration. Il y aura des critiques à faire, parce qu'il y a eu beaucoup de lecteurs donc beaucoup d'avis à donner sur cette adaptation.

Les liens:
Critique du roman sur le site
Sujet sur le film dans le forum

Répondre