La Maison Des Feuilles, De Danielewski

Livres et bandes dessinées, comics, mangas, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 16 Juil 2004, 16:07

Ne vous laissez pas tromper par le titre apparemment banal de ce livre, voilà ce qu'on appelle un phénomène, un Ovni littéraire, le genre d'oeuvre qui provoque bien des passions et des tourments, que ce soit pour susciter l'admiration ou la critique B)

Mais avant de vous entretenir plus avant de "La Maison des Feuilles", je dois vous avertir qu'il s'agit d'un exercice assez délicat. Le livre est, tant dans le fond que dans la forme, sacrément original, pour ne pas dire psychotique au dernier degré. Vous pouvez trouver un aperçu de la façon dont sont organisées de certaines pages sur ce site, cela vous donnera un aperçu du genre de byzarreries auquel le lecteur se trouve sans cesse confronté.
Or, il se trouve que l'écriture, tout comme l'histoire en elle-même, sont aussi torturées et barrées que la mise en forme...
Bref, autant vous avertir que je ne cherche absolument pas l'exhaustivité, juste la meilleure façon de vous donner envie de lire ce drôle de livre... ^^

"La Maison des Feuilles" comporte en réalité trois histoires, se chevauchant sans cesse : celle de Zampano, celle de Johnny Errand et celle de Will Navidson.
Le livre débute avec une mise en garde de Errand : celui-ci affirme avoir trouvé une sorte de manuscrit, ou plutot un amas eclectiques de documents et notes manuscrites, écrit par un vieil homme, Zampano. Ce texte prend la forme d'un essai, écrit au sujet d'un film, le Navidson Record. Ce film est un film 'autobiographique' de Navidson lui-même, racontant l'experience surnaturelle à, laquelle il fait face lors de son installation dans sa nouvelle Maison.
Après la mise en garde de Errand, le lecteur se trouve confronté à la reproduction du manuscrit de Zampano, annoté par Errand. C'est grace à ces notes que Errand tente de faire la lumière sur le vie et l'oeuvre de Zampano (première histoire) tout en racontant (via de longue digression n'ayant a première vue rien à voir avec le Navidson Record) sa propre vie (deuxième histoire). Avec la description du Navidson Record, cela fait donc trois histoires.

J'espère que vous avez bien suivi jusque là car après, ça se complique.... :D

En effet, il s'avère que le Navidson Record n'existe pas. Tout semble avoir été inventé par Zampano. C'est cela qui motive les recherches que Errand à mené, et dont il nous livre le résultat via des notes de bas de pages. Le problème est qu'entre les notes de Zampano lui-même (pour la plupart fictives, elles-aussi) et celles d'Errand, le livres se trouve bientôt 'dévoré' par les notes, véritables tourbillons de précisions et digressions inutiles et faussement académiques. Or, là où tout cela est très très fort, c'est que cette écriture composée d'un enchevêtrement des notes de bas de pages se renvoyant constamment les unes aux autres fait directement réfénrence à l'histoire du Navidson Record !

Bon, je sais, je dois pas être super clair... :rolleyes: Mais persistez, ça vaut le coup, je vous promet ! ;)

Bien. Parlons du Navidson Record.
Will Navidson, célèbre photographe, emmenage dans sa nouvelle maison. Un jour, il découvre une porte qui n'existait pas auparavant, perçée dans un mur séparant le salon du jardin. Or, la porte donne sur un couloir sombre et glacial, lui-même percé d'une porte. En d'autres termes : la maison est plus vaste à l'intérieur qu'à l'extérieur... Le Navidson Record est en fait l'expérience de Navidson, filmé en grande partie par lui-même, et notamment l'exploration de ce tunnel.

Bref, entre cette vraie/fausse histoire à dormir debout, l'écriture pompeuse et compliquée de Zampano, les notes tarabiscotées et parfois franchement longues de Errand, les expériences personnelles byzarres de celui-ci et la mise en page tortueuse, autant dire que le lecteur se retrouve vite déboussolé ! :wacko:
Or, apparemment, tout cela ne sert qu'à masquer les énigme que Danielewski (le véritable auteur) à glissé dans son livre ! Car "La Maison des Feuilles", en plus d'être un roman prenant et souvent très bien écrit, est une sorte de jeu de piste aux multiples niveaux de lecture. Fruit de 12 ans de travail (!), ce livre provoque en effet, chez celui qui s'y plonge corps-et-âmes, un intense désir de recherche et d'étude visant à percer le mystère de ce livre !

Perso, je n'en suis qu'à la première lecture. Mais il suffit de visiter le site officiel du livre pour constater à quel point les fans peuvent se creuser les méninges !


Bref, vous l'aurez compris, voilà le genre de bouquin qui peut soit laisser totalement indifférent, soit fasciner au dernier stade. Avec son ambiance à la "Blair Witch", son originalité, son écriture "habitée", tour à tour hardue, simpliste, sombre et lyrique, ce livre m'a vraiment conquis ! B)
Mais je vous prévient : mettre le doigt dans l'engrenage, c'est l'adopter ! Or, avec ses 706 pages, ce livre est un gros morceau qu'il vaut mieux se laisser le temps de déguster !



Faible est le réconfort
que tirent ceux qui se désolent
quand les pensées continuent de dériver
alors que les murs continuent de bouger
et que ce vaste monde bleu qui est le nôtre
ressemble à une Maison de feuilles

quelques instants avant le vent
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Avatar de l’utilisateur
B166ER
the dark of the matinée
Messages : 234
Inscription : 18 Sep 2003, 18:45
Localisation : 1537 Paper Street
Contact :

Message par B166ER » 17 Juil 2004, 12:08

Moui ce livre n'a pas l'air mal... mais je comprend bien pk il a plu à Sam... lui qui aime bien les trucs bizarres et torturés... (cf silent hill, etc...) ^^ ;)
C'est n'être bon à rien de n'être bon qu'à soi.
http://www.makkelsworld.blogspot.com

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 30 Août 2004, 12:04

Bah ça à l'air sympa ^^

Mais la mise en page ne rend pâ la compréhension trop difficile ? (certaines phrases semblent se supperposer...)

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 30 Août 2004, 12:13

Effectivement, certaines phrases se superposent mais c'est plutot rare, trois fois tout au plus... ^^

Par contre, il est vrai que la mise en page générale empêche rend impossible tout lecture distraite de ce livre... En clair, c'est pas le genre d'ouvrage auquel il faut s'attaquer avant d'aller dormir ou pour faire passer sa migraine ! :D Parfois, je ne cache pas que j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour tout bien saisir ! :wacko: Mais bon, c'est un peu le but du jeu.... :rolleyes:
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 30 Août 2004, 12:24

SamuraiEdge,30 Aug 2004, 11:13 a écrit : Mais bon, c'est un peu le but du jeu.... :rolleyes:
Sympa en tout cas de nous proposer ça ^^

ça motivera peut-être ceux qui ne veulent pâ lire de ""classiques", c'est à dire le plus souvent sans images..." :D

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 01 Sep 2004, 11:29

Sam a écrit :Delenda est Carthago
Ne me dis pâ que tu as fait du latin :blink:

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 13 Sep 2004, 18:22

Bon alors je me suis rendue en librairie samedi soir pour commander le dit bouquin... mais sachez qu'il a été tiré en un nombre ridiule d'exemplaires et il s'est fait litéralement arracher... du coup il est actuellement indisponible et sera réimprimé au cours du mois de Novembre selon le libraire qui m'en a parlé pendant un long moment : visiblement il l'a trouvé merveilleux ^^

Je vais donc chercher s'il est disponible en bibli..

En tout cas Sam m'avait déjà motivée mais depuis que le libraire m'en a parlé c'est vraiment la course pour me le procurer... euh non je ne parle pâ d ^^

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 14 Sep 2004, 10:06

Ne me dis pâ que tu as fait du latin
Bah, si... Au collège, comme tout le monde... En fait, j'ai même fais latin et grec :intello:

:D

Franchement, je déconseille à tout le monde de tenter l'expérience : non seulement ça réduit l'espérance de vie de toute personne normalement constituée d'au moins trois bonnes années, mais en plus ça ne sert à rien du tout ! Le preuve : ce passage en latin est juste tiré du texte de la Maison des feuilles ^^

Sinon, je m'étais également renseigné pour acheter le livre et m'étais aussi cassé le nez sur la même impossibilité. Par contre, si tu aimes le risque, il me semble qu'il est encore dispo sur certains sites web... :rolleyes:

Pour ma part, je m'étais rabattu sur une des bibliothèques municipales de Paris, ce qui étais finalement aussi satisfaisant. Mais si tu compte te plonger à fond dans le livre (chercher les énigmes, les sens caché...tout ce que je n'ai pas eu le courage de faire, malheureusement :( ), ce n'est pas la meilleure solution.
Enfin, à toi de voir. Je te rappelle juste au passage que la bête fait tout de même 26 euros.... :)
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 21 Sep 2004, 18:43

:blink: Pâ croyable : j'ai jamais vu ça...:blink:

Il est complètement impensable ce bouquin :blink:

Je suis vraiment admirative ^^

Tout d'abord la couverture m'a beaucoup plue... une sorte de toile d'araignée d'une coposition type fractale... Tout est infiniement reproduit... pour atteindre la taille la plus petite possible tout en sachant que si on agrandit l'image le motif reprendra encore et toujours... J'aime déjà ce procédé qui nous fait préssentir l'intérieur du livre où l'on se va se perdre :)

Viens ensuite la page de titre... Complètement FAUSSE !!! C'est absolument génialissime :P Tromper le lecteur dès la page de titre... Bref je n'en dit pâ plus pour ceux qui auront envie de le lire ^^

On nous explique ensuite que l'édition "normale" est en trois couleur : noir, bleu (utilisé pour écrire le mot maison à chaque fois qu'il apparaît ^^) et rouge pour certaines phrases.

Puis un mot des éditeurs qui est une fois de plus un leure ^^

La première phrase du livre : "Ceci n'est pâ pour vous."... rien ne donne plus envie de lire la suite :P

Une longue introduction écrite par un certain Johnny Errand. Introduction qui nous plonge déjà dans tout un univers, une ambiance... Bref dès le premier paragraphe on est déjà entraîné...

Viens ensuite l'assemblage du manuscrit qu'il trouve... palpitant...

Quel jeu avec le lecteur : j'aime... vraiment : j'aime ... J'AIME :) (euh... vous avez compris ?)

Je me délecte à chaque page ^^

Je crois que La Maison des Feuilles va devenir un de mes livre culte :D


MERCI SAM :)

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 26 Sep 2004, 21:28

Bien. Pour donner une idée à nos fidèles lecteurs de la présentation du livre, j'ai pris quelques clichés de l'exemplaire que l'on a gentiment emprunté pour moi (merci à Nane).

Image
paragraphes disposés différemment sur une page; cadre en plein milieu...

Image
idem; à l'endroit et à l'envers, en diagonale...

Image
paragraphe qui commence normalement et finit par se déformer d'une façon illisible...

Image
phrases éparpillées sur la page. Parfois il y a une page quasiment blanche avec quelques mots...

Image
façon Braille...

Image
bon, là, c'est codé; incompréhensible. La majorité des notes de bas de page (références) sont fausse....

Image
passages barrés; police de caractères changeante...

Ce ne sont que des morceaux choisis, dans le désordre de la lecture. :) Mon exemplaire a été emprunté jusqu'au 13 octobre, que je ferai sans doute renouveller pour 3 semaines, mais il n'est pas sûr que j'en vienne à bout. Cependant, selon les critiques, le livre arrive quand même à se lire.

EDIT : finalement les images ont été supprimées lors du passage à la v3.5.

Lain
shooting star
Messages : 443
Inscription : 28 Jan 2004, 10:52
Localisation : In the Wired... Or In the Weir

Message par Lain » 05 Oct 2004, 13:03

Juste pour vous dire qu'en fait le livre n'est pâ vraiment en réimpression comme le libraire me l'avait dit : il se trouve que le groupe de diffusion distribution dont la maison d'édition Denoël fait partie (càd Le Seuil) s'est fait racheté par le groupe de La Martinière au cours de cette année : Une complète réorganisation de la distribution a complètement fait planté l'organisation normale des choses. Par conséqent même si l'ouvrage est en cours de réimpression il est encore disponible dans certains lieux de vente : Le prix n'est pâ celui mentionné par Sam mais il est de 29 €.

Voilà : donc si vous êtes intéressés et que l'argent n'est pâ un pb pour vous foncez ^^

Pour les autres : l'ouvrage semble avoir été pris dans de très nombreuses bibliothèques :)

Avatar de l’utilisateur
SamuraiEdge
wonderwall
Messages : 926
Inscription : 01 Oct 2003, 17:56
Localisation : Who knows ?...
Contact :

Message par SamuraiEdge » 05 Oct 2004, 15:27

^^ Je suis content de voir que le livre semble vous plaire. Franchement, j'ai longtemps hésité à lancer un sujet dessus... :rolleyes: Voilà tout à fait le genre d'ouvrage qui provoque soit un enthousiasme immédiat, soit l'incompréhension la plus totale.

C'est vrai que le début happe littérallement l'auteur :blink: Un peu trop d'ailleurs, puisque cela rend le reste du livre, en comparaison, un peu plus faible :rolleyes: Enfin, juste un peu :D

En tout cas, si vous avez des idées, des théories ou des suggestions sur ce qui se passe dans le bouquin, les énigmes, les messages cachés etc..., je suis preneur ! :D Surtout sur la fin du livre, les lettres de la mère de Errand. J'ai parcouru certains sites de fan, etv apparemment il y a plusieurs trucs assez énormes la-dessous....

Ca me donne envie de réemprunter ce livre tout ça :D
-- Worker Bees can leave / Even Drones can fly away / The Queen is their Slave --

Répondre