Bienvenue Dans Un Monde Inutile

Livres et bandes dessinées, comics, mangas, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 10 Juil 2004, 13:11

Bienvenue dans un monde inutile est un petit recueil de nouvelles par Philippe Nassif, chroniqueur dans le magazine Technikart (à l'époque en tout cas; l'est-il toujours? j'en sais rien et je m'en fous un peu).
Bref c'est un djeune tu vois (moins de 30 ans l'époque en tout cas; l'est-il toujours? non), et dans ses chroniques il décide de raconter les aventures de Jean-No, "la fashion victim la plus sympathique de France", et pas forcément la plus pathétique d'ailleurs, et sûrement pas la plus atypique. Donc Jean-No est un personnage que l'on sent proche de l'auteur, et la précision des détails est quelque chose de très intéressant dans le livre, parce que ça parle au djeune qui le lit (moi en l'occurence, qui ne suis pas encore dans la tranche d'âge visée même si je m'en rapproche dangereusement :blink:).

Effectivement les détails c'est très sympa, d'autant que le nouvelles ont été écrites environ depuis fin 1999 jusqu'à début 2002 (on vit donc par exemple le 11 septembre 2001 selon Jean-No). Alors ça y va à dose de marques et de titres et de noms : on croise Beigbeder et Bret Easton Ellis, on écoute Daft Punk et Basement Jaxx, Jean-No s'essaie aussi à Oasis, The Verve et Radiohead à la guitare, on lit Technikart bien sûr, on joue à Fight Club, on va dans des magasins (Muji, H&M, costumes de marques etc.)...

Et oui en tant que fashion victim Jean-No côtoie la jet-set décalée, en perpétuelle recherche de branchitude, tu vois. Il faut être hype à tout prix, dans ses fringues, dans ses goûts, dans ses sorties, dans ses relations. Parfois (souvent) ça clashe. Les péripéties de Jean-No sont attachantes, parfois pathétiques, mais le tout est toujours captivant. C'est bien aussi de s'éloigner des classiques littéraires.

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 22 Nov 2004, 22:05

Je me suis dit : "Dans ce forum littérature au potentiel tellement inexploité qu'il en perd son potentiel, quel sujet vais-je pouvoir réutiliser pour parler du journal de Max?" :?:
Et là j'ai trouvé : bienvenue dans un monde inutile. C'est en substance le message que l'on trouve quand on lit le journal de Max, un blog que l'on aurait pu trouver dans les favoris de Bret Easton Ellis (d'où le lien avec ce sujet) version American Psycho, ou même American Beauty.

Sauf que ça se passe en France. Evidemment ça peut faire peur. :wacko: A voir pour la prose (que j'affectionne particulièrement), à lire pour s'endurcir...

bugman
shooting star
Messages : 447
Inscription : 09 Fév 2004, 14:49
Localisation : The Dark Side Of The Moon

Message par bugman » 23 Nov 2004, 15:43

Je ne sais pas s'il faut en rire ou en avoir peur....
Je dois dire que ça m'a fait d'abord marrer : les chroniques acerbes d'un looser cynique, j'adore ! Un peu comme Caméra Café mais en plus drôle...
Mais c'est quand même effrayant quand on explore en profondeur le monde qui l'entoure... :doute: C'est le cas classique de l'employé de bureau qui dénonce la connerie du système et des gens qui le font...
Et ce Max est très bon dans ce rôle. C'est vraiment bien écrit, on est vraiment près de BE Ellis dans l'esprit, j'attends le moment où le héros pète les plombs complètement.... ^^
We are together, we are unified
And all for the cause
Because together we got power

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 24 Nov 2004, 14:37

En fait j'aime beaucoup le fait qu'une célébrité naisse totalement de sa prose sur Internet. J'avoue avoir trouvé le site en lisant Epok (le magazine de la FNAC, grâcieusement ramené tous les mois par Mg à Onlike ;)); bon, c'est surtout moins glorieux qu'un article dans Le Monde mais j'assume.

Si le petit monde de l'Internet tourne en ce moment autour de l'indentité de ce "Max", grand'bien lui fasse. Phénomène de mode, aussi rapide qu'une star de la real-tv, il disparaîtra. :><:

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 21 Jan 2005, 12:18

Pour ceux qui suivaient un peu, le Journal de Max s'est arrêté depuis quelques semaines maintenant (j'avais décroché moi-même). Sans doute parce que son but était atteint (Max est devenu boss à la place de son boss... entre autres).

Fort (mal)heureusement, le phénomène continue un peu. Donner raison ou pas à ceux qui critiquaient le personnage en disant qu'il serait un jour attiré par l'aventure du roman papier payant, telle est la question. Je vous laisse méditer sur le mail que certains de ses lecteurs (dont moi) ont reçu.
Hébé ! Mes aïeux ! Quel courrier ! Des demandes d'interview aux sujets de thèse, des tirades poétiques aux grandes déclarations, que-du-bon-heur. Ayant bien pris le temps de jubiler à fond chacun de vos mots, je me sens... comme après une folle nuit d'amour. Tout ému. Oui, Madame. Et le détail qui tue : presque aucune faute d'orthographe. Le total respect !

Merci.

---

Bien sûr qu'il faut être ultra-con pour arrêter le Journal Infernal. Le pire (ou le meilleur), c'est que je n'ai pas vraiment de raison. Aucun soupçon dans mon entourage et encore de sacrés coups tordus à vous raconter. Peut-être est-ce parce que j'aime les étoiles filantes. Ou que je déteste les nantis. Peut-être la peur de vivre une seule vie. M'en retourne jouer au bord des falaises, faire des trucs à moitié foireux... mais bien marrants.

Pas de reprise, donc.

---

- Alors tu nous plantes là, Max ?

Que nenni ! Avant tout, laissez-moi vous dévoiler un peu les coulisses. Contrairement à ce que certains pensent, j'ai toujours rédigé mes billets seuls. Un seul Max qui ne savait jamais ce qu'il écrirait le lendemain. Pas de scénario, pas de visibilité. Avant ma nomination, je ne savais pas que le Journal s'arrêterait aussi brutalement (oui, à moi aussi il me manque).

D'ailleurs, si c'était à refaire, que n'ai-je loupé ! Imaginez une savante distillation d'indices à propos des meuglements intestinaux du Boss. Ou quelques apparitions canines dès les premières semaines. Si j'avais su, je vous aurais fait monter une sauce d'enfer ! Une autre faiblesse du Journal, c'est son auto-centrage. Vous m'avez suivi dans mon train-train quotidien mais mes collègues sont restés "dans le décor". Je n'ai pas pris le temps de les faire vivre. Si j'avais décrit ne serait-ce que la coupe explosion de Martine-Marteau, la voir faire ses photocopies avec son champignon nucléaire sur la tête aurait pris une autre dimension.

Nez dans le guidon, nombrilisme plein pot, le Journal a ses faiblesses. Je change de support. Je tente le roman. Pas pour la publication : J'avais une bonne poignée d'éditeurs qui me prenaient le machin comme ça, sans discuter. Pour le fun ! Sans petite sélection du jour, griffonnage pendant les réunions, fignolage à l'arrache, téléphonades à mon dévoué programmeur (et maintenant diffuseur) et surtout, sans la moindre garantie de réussite.

Parce que j'aime jouer.

---

D'ici le démoulage (4 à 6 mois), je vous propose de suivre la cuisson. Un making-of en direct, sous la forme d'un courrier par mois bourré d'avant-premières. Si le projet ne vous intéresse pas, envoyez-moi un email ayant pour titre : "Max, ta banane n'est pas fraîche et je préfère manger des kiwis en jouant de l'harmonica." Votre adresse sera retirée de la liste de diffusion.

Pour les curieux dont j'espère vous êtes, voici quelques exclusivités : Le roman reprendra les choses à leur commencement : Pourquoi et comment je suis devenu Max. Puis mes premières opérations commando ! L'univers sera clos, un peu comme celui de Gaston Lagaffe. Exit ma femme, cette plaie. Je compte attaquer très fort par une série d'exclamations... peut-être culinaires d'ailleurs. Bien des questions sont encore sans réponse : Faut-il sauver Mozart des eaux ? Et quid de ma prof de Golf ? Je la vire ? C'est quand même un des plus beaux ratages de ma vie d'homme. Et si j'en profitais pour m'en mettre un peu dans le slip ?

En prenant un peu d'élan...

---

Encore merci pour vos messages.
A très bientôt. Bien amicalement,

Max
Pour ma part, si ce Max tombe dans le grand domaine public, quelque chose de magique aura disparu.

Avatar de l’utilisateur
Kynerion
paint it black
Messages : 5111
Inscription : 15 Sep 2003, 20:58
Twitter : kyn
Profil Last.fm : kynerion
Localisation : France
Contact :

Message par Kynerion » 29 Août 2005, 20:58

Kynerion,21 Jan 2005, 12:18 a écrit : Pour ma part, si ce Max tombe dans le grand domaine public, quelque chose de magique aura disparu.
Et voilà, en novembre 2004 je faisais la première allusion au Journal de Max. Et voici que maintenant, ce parfait inconnu starifié par le web, va donc bien tomber dans le "grand domaine public" comme je le craignais : son premier roman, Le Blog de Max, sortira le 12 septembre. <_<

Le web-réalité, c'est de la nouvelle starification fast-food. :doute:

Répondre