Kill Bill

Publier une réponse


Cette question est un moyen de prévention luttant contre l’envoi de formulaires par des robots indésirables.
Émoticônes
<_< :cool: :D :biglol: :blink: :huh: :mad: :non: ^^ :/ :moque: :lol: :) :| :oui: :( ;) :roll: :O :P
Accéder à davantage d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Kill Bill

par Kynerion » 07 Juin 2006, 09:45

SamuraiEdge a écrit :3 - La scène de combat contre O-ren. Là, on avait un décor sublime, deux personnages au fort carisme, un combat au sabre, bref, de quoi faire un truc super. Mais le problème, c'est qu'à ce moment du film, on vient déjà de se taper 20 bonnes minutes de combat au sabre... QT en a conscience, et torche donc cette scène finale en 2 minutes : schlak-schlak-blabla-schlak, et c'est fini... Le paradoxe, c'est que, finalement, ce qui devrait être l'essentiel du film (les actes de vengeance) n'en sont qu'une infime partie... A vouloir mettre en image un gros délire perso (le combat contre les 88), QT en a sacrifier le coeur de son film...
Je confirme : ne regarde pas le 2! :D

Non mais sinon tu peux dire que Kill Bill c'est tout pourri, ça ne me dérangera pas étant donné effectivement que j'use allègrement de ce genre de raccourcis. Ce qui déplaît aux uns peut déplaire aux autres, et inversement, et vice-versa, et réciproquement, c'est tout. J'avoue retenir de Kill Bill 1 justement le "délire perso" des 88 et surtout prendre le film comme une jouissive vengeance à l'histoire mince comme du papier à cigarette certes, mais vengeance, mais jouissive. Comme des fois des pulsions de violence que je ressens et que je suis obligé de contenir, QT en a fait un film défouloir où je peux évacuer. Merci à lui.

par SamuraiEdge » 07 Juin 2006, 09:18

Oui, mais je réponds le matin suivant ! :D

Ce qui a de bien avec Kynerion, c'est que ses critiques ressemblent parfois à un étal de boucher-charcutier, mais que quand on critique ce qu'il aime... Enfin bref, je vais donc développer, histoire de démontrer que ce n'est pas un manque de goût mais une critique fondée. 3 exemples (attention SPOILER mais bon, maintenant, tout le monde a du voir ce film...)

1 - La scène du gars qui paye ses 75 dollars dans la clinique pour avoir le "plaisir" de prendre du bon temps avec une comateuse qui ne l'est plus. A la base, voilà une idée typiquement trash, dans la droite ligne de Pulp Fiction. On se dit donc que le petit QT va nous en faire un truc sympa, genre émasculation au scalpel ou autre joyeuseté. Et ben non, on a juste un rapide plan de tirage de lèvre, puis le mec en sang par terre. Et à côté de ça, on nous fait 5 minutes de gros plan sur le gros orteil d'Uma... Allez comprendre...

2 - La scène d'ouverture, ou le second meurtre. Là, on sent bien que QT a voulu choquer : vous pensez que je vais pas le faire hein ? Et ben si : Uma tue la mère de la petite fille sous ses yeux ! Ah ah ! Chui un provocateur, hein ?
Oui, sauf que pour que la scène ne soit pas coupée, QT a été obligé de faire en sorte que la gamine n'ait aucune réaction (imaginez si elle s'était mise à pleurer et tout, ç'aurait carrément été insoutenable). Du coup, on se retrouve avec une scène complètement surréaliste, où la gosse vient de voir sa mère se faire assassiner et ne pipe pas un mot, limite si elle propose pas à Uma de prendre un ptit kawa avant de reprendre la route...

3 - La scène de combat contre O-ren. Là, on avait un décor sublime, deux personnages au fort carisme, un combat au sabre, bref, de quoi faire un truc super. Mais le problème, c'est qu'à ce moment du film, on vient déjà de se taper 20 bonnes minutes de combat au sabre... QT en a conscience, et torche donc cette scène finale en 2 minutes : schlak-schlak-blabla-schlak, et c'est fini... Le paradoxe, c'est que, finalement, ce qui devrait être l'essentiel du film (les actes de vengeance) n'en sont qu'une infime partie... A vouloir mettre en image un gros délire perso (le combat contre les 88), QT en a sacrifier le coeur de son film...

Bref, tout ça pour dire que c'est comme si QT s'était appliqué à tout faire pour que son film ne ressemble pas à ce qu'il a fait avant (lenteur travaillée, personnages profonds, histoire creusée etc...) et qu'en même temps il ai cherché à respecter des codes et des shémas auquel il voulait faire référence mais qui finissent par bousiller son film (ultra violence, démesure, montage rapide)... Un beau gâchis, en somme, car il y avait matière à faire un film culte avec de telles idées et un tel talent...

De plus, le fait qu'on ne sache même pas qui sont les vipères et pourquoi elles ont commis ce carnage au mariage empêche de s'impliquer dans le "combat" de black mamba, qui est l'essentiel du film. Un comble !

Je le dis et je le répète donc : on peut aimer Kill Bill, j'en conviens, mais ce n'est pas un chef d'oeuvre, loin de là même...

par Kynerion » 06 Juin 2006, 19:35

Ce qui est bien avec Sam, c'est qu'on peut lui taper dessus à partir du soir... :P

De toute façon t'as pas de goût mon vieux!!! :D

Tu vas t'ennuyer à la 2e partie, je te préviens.

par SamuraiEdge » 06 Juin 2006, 10:22

Et hop, exhumation de vieux sujet ! (reviens z'a la viiiie !!!) :D

Alors, j'ai (enfin) vu le premier épisode de Kill Bill, hier... Et ben mon vieux, j'ai été uuuuultra déçu ! u_u Et franchement, quand je relis vos post sur le film, je ne peux m'empêcher de penser qu'on a pas du voir la même chose... Y'a vraiment un truc qui m'échappe... :s

Peut-être en attendais-je trop, étant donné tous les compliments que j'avais entendu sur ce film... Peut-être que regarder un film lontemps après sa sortie, ce qui permet d'échapper au buzz qui l'entoure (et influence forcément son opinion), me permettant d'être plus objectif...

Toujours est-il que les bons côté de ce premier volet ne compensent pas le désesperant manque de contenu : un scénario qui tient sur une feuille de papier à cigarette, des personnages sans histoire (sauf O-ren Ishii machin là, cela contribue à sauver un peu le truc...) et un film qui se résume à un clip ultra-violent vaguement esthétique... Où es passé le Quentin Tarantino de Pulp Fiction et Jackie Brown ?... Honnêtement, j'ai même failli carrément zapper la scène avec les 88 fous là, tellement c'était long et répétitif... <_<

Bref, peut être que le 2 me fera changer d'avis, mais pour le moment je reste persuadé que si ça n'avait pas été Tarantino qui avait fait Kill Bill, on en aurait certainement pas fait tout ce battage...

par fubiz » 23 Juil 2004, 02:03

Rien d'autre à dire que c'est une BOMBE !
J'ai adoré ces deux volumes :P

par Kynerion » 20 Mai 2004, 19:45

Et puis excusez-moi de comparer des réalisateurs!!! La prochaine fois je comparerai un réalisateur avec un boucher-charcutier ou un courtier en bourse.
Non mais je rêve... <_< si on ne peut même plus comparer des réalisateurs au prétexte qu'ils font des genres différents, alors on ne peut plus rien comparer dans la vie... :mad:

par Mg » 20 Mai 2004, 17:56

?? Comprend pas ..

Certains font dans l'original ( gondry... ), d'autres s'amusent comme QT à rendre hommage à leur vidéothèque en reprenant avec un ton franchement décalé de grands films . Que Kill Bill soit un résumé des influençes de QT ne me dérange pas, je serais meme plutot enclin à essayer de voir les films ayant inspirés Kill Bill , ce qui est une bonne chose car il s'agit de vieux films rarement montrés .

Pour truffaut et cie, je pense qu'il les a vu si on s'en réfère au générique de fin ..! Et n'oublions pas que QT écrit lui-meme ses scénar, et ne fait pas dans l'adaptation . Sinon le problème se pose pour tous ses films, et voir pour certains autres comme Austin Powers .. :P

par goldmember » 20 Mai 2004, 14:49

Apparemment QT n'aurait pas vu le film de Truffaut... <_<
Sinon je viens de tomber là dessus, je savais quelque trucs mais là...

Une question me taraude...définition d'un film commercial?

par Mg » 20 Mai 2004, 13:30

Hem... Question originalité, désolé mais essaie de me trouver un film dans le meme style . Meme thématique ok ( la mariée était en noire, etc... ), mais Tarantino y appose sa patte . ça change tout .
Question arguments, c'est marrant, mais ce que tu trouves moins bien, moi j'aime bien . J'aime bien les plans sur les mains de Bill ou les pieds d'Uma, la fin est des plus excellente . Je sais pas, ça s'explique pas . Ou alors j'aime bien les trucs inutiles comme ça ( faudrait voir dans ce cas Full Frontall .. ) .

Et puisqu'on y est, pr moi ;

1 Soderberg
2 Tarantino
3 Fincher
4 Spielberg

Bon, évidemment ça se joue à pas grand chose :D Mais Spielberg a fait de pur film tout en sombrant quelque fois dans le commercial, à l'inverse des autres qui font des trucs e dehors du marché . Surtout Tarantino, ok .

par goldmember » 19 Mai 2004, 22:24

Alors moi aussi j'ai été voir le volume 2 et j'ai adoré, je ne me prosternerai pas devant comme un peu plus haut... mais c'est vrai qu'encore ce tarantino là est réussi.

Rien à voir avec le volume 1, celui-ci rentre plus dans la psychologie des personnages. Pas de bastons à tout va, de scène censurée en noir et blanc, de musique speed... ici tout est calme, la BO parle d'elle même, ici c'est sérieux, réfléchis, les dialogues avec une pincée d'humour... Tarantino maitrise toujours aussi bien une caméra.

Bref excelent, mais si il fallait le comparer au 1 ( qui n'est pas vraiment comparable car totalement différent) je pencherai pour le 1 qd même.

Je disais donc que je ne bave pas devant le Kill Bill 2 car même si j'ai adoré il y a des chose que je n'ai pas aimé.
Il y a des spoilers qui suivent donc écriture jaune qui fait mal aux yeux:
D'abord il a tellement de plans que certains paraissent inutiles, j'ai en tête le gros plan des mains de Budd cassant des glaçons :blink: utile? ou bien le plan trop long de la voiture de Bill qui part après qu'il ai descendu l'escalier du maître. :blink:
Quand Uma remonte de sa tombe en creusant à la verticale, on a l'impression qu'elle est à 10 m sous terre alors que Budd en se penchant au-dessus du trou remonte le marche pied facilement. :blink:
Le coup de la barbe de Pai Mei ça va 1 fois mais là ...10 fois peut-être?
Le coup de pied d'Uma sur Elle quand elle sort de la caravane, J'ai un peu ri j'avoue.
La fin est baclée je trouve.


Sinon Mg et Kyn:
J'avoue, Quentin Tarantino dépasse les Fincher, Soderbergh ou Spielberg avec ce film qui nous dévoile sa maîtrise du 7ème art.
Ces 4 réa font 4 genres différent donc pour ma part non comparable. Mais si il fallait comparer:
1 Spielberg
2 Tarantino
3 Fincher
4 Soderberg
Et que dire du scénario en lui-meme, inventif et original, pur produit des délires tarantinesques que l'on espère plus souvent dorénavant . Western, Kung Fu, tout passe à la moulinette QT
original? Une histoire de vengeance? Tt le monde la croit morte mais elle se réveille et va tuer ceux qui on fait ça...rien d'original pour moi.

Pour finir j'ai retrouvé ceci:
C'est le plus grand reproche que je faisais à la fin du 2, obligé tout spectateur un tant soit peu objectif à aller voir le 3 à cause du fameux "A suivre" . Bon, Kynerion a décidé de pas y aller, j'aurai aimé en faire autant . Donc à reculons, et pour etre honnete avoir ce qui en fait constitue le 2 partie 2, j'y vais ce weekend .
No comment :D

par Bibidi » 18 Mai 2004, 20:20

Eh c'est bon les gars, je vous signale que nous on compte pas vos floods et pourtant y'en a plein.....A bon entendeur <_<

par Lain » 18 Mai 2004, 17:23

Je vais le voir demain... ^^

Rq du modérateur : hem.. un peu court comme critique, surtout si c'est pour feter le 300e message :P Les prochains pourraient en patir, avis à la populace ! <_<

par Kynerion » 18 Mai 2004, 11:31

KILL BILL VOLUME 2

Par où commencer, je ne sais encore. Disons que KILL BILL est un chef-d'oeuvre, ça sera fait. Un chef-d'oeuvre unique en 2 volumes, tellement différents et pourtant tellement continus, qu'on se demande quel magicien a pu créer un tel exploit. Oui, KILL BILL est le meilleur film de Tarantino que j'ai vu jusqu'à maintenant, j'irai même jusqu'à dire que c'est l'un des meilleurs films que j'ai vu jusqu'à maintenant. Une insurmontable émotion m'a gagné quand le film s'est terminé; une fois de plus j'étais au bord des larmes, mais cette fois ça n'était pas à cause de l'histoire (comme dans Les Choristes récemment), mais bel et bien grâce au film tout entier, d'une qualité gargantuesque, irréprochable, magnifique.

Sans hésiter, KILL BILL est aussi une ode à la Femme, ce qui ne laisse pas de m'étonner encore. Quel courage, quelle volonté, quelle victoire pour The Bride, emmenée par une Uma Thurman qui emporte avec elle le coeur de bon nombre d'hommes spectateurs de son combat.

KILL BILL, c'est une leçon de cinéma pour tous ceux qui se prétendent réalisateurs, en espérant que ça les fera réfléchir à deux fois avant de nous balancer des merdes. J'avoue, Quentin Tarantino dépasse les Fincher, Soderbergh ou Spielberg avec ce film qui nous dévoile sa maîtrise du 7ème art. Chapeau bas. Bang Bang !!!

par Mg » 17 Mai 2004, 23:44

KILL BILL *****

A y est . C'est fini . The Bride is back, et comme dirait Millar, "It's gonna be a kick ass [movie]!" . ça déménage sec, on retrouve notre Uma Thurman survolté, et un Tarantino tarantinesque ( du coup j'invente un adjectif ! ) !!! Le volume 2 complète à merveille le premier, meme un peu plus jouissif . Malgré tout, gardons en mémoire qu'il ne s'agit que d'un seul et meme film . Puissant, multiples, visuel . La claque quoi . Les idées fusent, la mise en scène éclate . On en redemande, on attend, on surveille chaque plan, et pourtant QT nous étonne toujours .
The Bride ( dont on apprend le nom mais chutt.. ) arrive donc au Mexique pour affronter Budd, devenu videur dans une boite de strip tease . Puis au tour de Elle, et enfin.. Bill ! Avec une petite surprise . Et le passé de Uma, de sa formation chez un maitre chinois, jusqu'à son mariage sanglant . Pire que tout, à travers ces derniers chapitres de la saga , QT nous attache à son personnage principal . Lorsqu'on est fan, difficile de faire abstraction de ses sentiments, le final sera émotion ou ne sera pas . Car The Bride se révèle bien plus fragile que dans la première partie, le personnage se craquèle, les failles se révèlent . Difficile de vous en parler sans vous gacher la surprise, mais ne vous attendez pas à des combats sans discontinue comme dans le Volume 1 . Sur le meme ton, Bill apparait, et avec lui la classe de David "Kung Fu" Carradine . Naturel, classe, son personnage risque de rester quelques temps au Panthéon des beaux salauds .

Evidemment, inutile de s'apesantir sur la mise en scène, la musique, exceptionnelles comme à l'habitude . Les références fusent à une vitesse telle que l'on se demande si plusieurs visions ne sont pas nécessaires . La BO se révèle plus utile qu'à l'habitude, se révélant plus qu'un fond sonore, un véritable complément aux images . Et que dire du scénario en lui-meme, inventif et original, pur produit des délires tarantinesques que l'on espère plus souvent dorénavant . Western, Kung Fu, tout passe à la moulinette QT .
C'est sur, le prochain film de Tarantino sera attendu . Et il sera difficile de faire mieux . Le pire étant qu'il en serait capable le bougre.. En attendant, qu'il déverse sa folie lumineuse sur Cannes ! God bless cinema .

par Mg » 17 Mai 2004, 00:09

Oups... C'est avec beaucoup d'envie que je suis descendu au petit cinéma d'art et essai acheter ma place pour la soirée Kill Bill ( 1 & 2 ) ce soir . Surprise : la séance pour le numéro 2 était pleine ! Décidé à ne pas revoir seulement le 1, je suis reparti voir la Ligne Rouge ( sympa mais long ) . Pas question d'aller à la séance du multiplexe d'à coté en VF ..
C'est donc dès demain que je me mêlerai à la masse des badauds pour matter KB2 ... See you Soon !

Haut